Gilet jaune obligatoire en moto et scooter : loi et amende

Gilet jaune obligatoire en moto et scooter : loi et amende La réglementation routière impose aux conducteurs de motos et de scooters de détenir un gilet jaune. Obligations, sanctions et amendes..

Le gilet jaune est-il obligatoire pour les deux-roues ?

Le décret n° 2015-514 du 7 mai 2015 relatif à la détention et au port du gilet de haute visibilité prévoit que les conducteurs de deux-roues doivent détenir un gilet « haute visibilité » pendant la conduite. A l'instar des règles applicables à la détention d'un gilet jaune en voiture. En pratique, il s'agit le plus souvent d'un gilet jaune fluorescent. Mais d'autres couleurs fluorescentes sont aussi admises.

Les motards et les scootéristes ne sont toutefois pas obligés de porter un gilet de sécurité sur eux pendant la conduite, puisque le décret précise qu'ils peuvent aussi le placer dans un rangement de leur véhicule (filet, coffre...). Ils doivent néanmoins obligatoirement le porter lorsqu'ils descendent de leur véhicule à la suite d'un arrêt d'urgence (panne, accident...), afin d'améliorer leur visibilité. Tous les types de motos et de scooters sont concernés par cette obligation, quelle que soit leur modèle et leur cylindrée.

Quelle est l'amende en cas d'absence de gilet jaune en moto ou scooter ?

En cas de contrôle par les forces de l'ordre, celles-ci peuvent vérifier que le conducteur détient bien un gilet jaune dans son véhicule. En l'absence de gilet jaune, le conducteur s'expose à une amende de 1ère classe (contravention de 11 euros). S'il n'a pas le gilet sur lui lors d'un arrêt d'urgence, la sanction est plus importante puisque le conducteur s'expose à une amende de 4e classe (contravention de 135 euros).

Infractions et amendes