Scooter 50 cc : avec ou sans permis ?

Scooter 50 cc : avec ou sans permis ? Faut-il un permis pour conduire un scooter 50 cc ? Le point sur la réglementation routière applicable aux cylindrées de 50 cm3 ou moins.

Peut-on conduire un scooter sans aucun permis ?

Les personnes nées avant l'année 1988 peuvent conduire des scooters d'une cylindrée de 50 cm3 ou moins même si elles ne détiennent pas de permis de conduire. Elles peuvent donc conduire un scooter de 50 cc sans aucun permis. Les personnes nées en 1988 ou après peuvent conduire un scooter léger si elles sont titulaires du brevet de sécurité routière, qui correspond à la catégorie AM du permis de conduire, ou d'un permis de conduire valide, tel que le permis B (voiture) ou le permis A (moto).

La vitesse maximale du scooter ne doit pas dépasser 45 km/h et la cylindrée du moteur ne doit pas dépasser 50 cc (ou une puissance maximale nette n'excédant pas 4 kilowatts si le moteur n'est pas à combustion interne à allumage commandé). Pour conduire des deux roues plus puissants, d'autres règles s'appliquent et le conducteur devra être titulaire d'un permis A1, d'un permis A2 ou d'un permis A.

Comment passer le permis AM ?

Pour pouvoir conduire un cyclomoteur de 50 cm3 (ou moins), le conducteur né après 1987 et qui ne serait pas déjà titulaire d'une autre catégorie du permis de conduire doit passer une formation pratique de 8 heures dans une auto-école. Ce permis est accessible dès l'âge de 14 ans.

Une première formation théorique est dispensée au collège. Elle permet l'obtention de l'attestation scolaire de sécurité routière en classe de 5ème (pour l'ASSR1) et en classe de 3ème (pour l'ASSR2). Attention : cette attestation ne permet pas à elle seule de conduire un scooter. Le conducteur doit en plus passer une formation de 8 heures en s'adressant à une auto-école ou à une association d'insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréées par le préfet. Cette formation comprend 4 heures de conduite.

Le prix d'un permis AM peut varier du simple au double en fonction des auto-écoles et des régions. En moyenne, vous devrez compter entre 200 et 400 euros. Une fois la formation accomplie, l'établissement délivre à l'élève une attestation de suivi. Cette seule attestation de formation permet de circuler pendant 4 mois sur le territoire français dans l'attente de la délivrance du permis AM.

L'école de conduite ou l'association ayant dispensé la formation se charge de faire les démarches sur le site de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés) pour la délivrance finale du permis de conduire AM. Le candidat doit lui fournir un dossier comprenant notamment un titre d'identité, un justificatif de domicile et une photo d'identité. Il reçoit ensuite son permis AM par la Poste.

Droit du permis de conduire