RSA et hebergement a titre gratuit

Signaler
-
 F -
Bonjour,

Je viens tout juste de revenir chez mes parents où je serai hébergé à titre gratuit pour quelques semaines / mois. Enfin officiellement, officieusement je leur donne un petit quelque chose.

En me renseignant sur le RSA, j'ai découvert que les personnes hébergées par un tiers sans participation au loyer subissent un abattement du montant de leur allocation, et touchent ainsi moins que les personnes ayant un logement, étant SDF ou étant hébergées mais participant au loyer.

Est-il obligatoire rendre ma participation au loyer officielle pour éviter l'abattement ? Si oui, comment ? (Une déclaration sur l'honneur de moi-même ? De mes parents ? Des documents du bailleur ? ...)

Mes parents ne perçoivent aucune allocation de la part de la CAF, pas d'impact pour eux donc. En revanche, cela peut-il affecter leur taxe d'habitation ou toute autre taxe / impôt ?

Cordialement,
F
A voir également:

3 réponses

Messages postés
40629
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 février 2021
13 526
Bonjour,

non, c'est le fait d'être hébergé, et non le fait de participer à certains frais qui fait que vous toucherez le RSA moins le forfait logement.

Aucun impact sur leur imposition sur le revenu puisque vous ne faites pas partie de leur foyer fiscal.

Aucun impact sur leur TH puisque vous n'aurez aucun revenu. Il y aurait peut-être selon leurs conditions personnes un impact si votre revenu fiscal de référence était supérieur à 10 000 euros et quelques .
Bonjour,

Merci pour votre message, cependant je ne crois pas avoir toutes mes réponses.

Sur le formulaire de demande RSA, il y a deux cases distinctes (en gras) qui semblent me concerner dans la partie "Votre logement" :
- Vous êtes locataire, coloc, sous-loc
- Vous payez une participation pour votre logement
- Vous remboursez un prêt immobilier
- Vous êtes logé(e) gratuitement chez : parent / enfant / autre
- Autre cas

Officiellement je suis dans le deuxième cas, officieusement (et donc en réel), je suis dans le premier cas.

Si j'ai bien compris, le premier cas m'ouvre le droit à l'allocation complète, alors que le second implique l'abattement.

Mais pour légitimement pouvoir cocher la première option, dois-je être en mesure de produire des documents de preuve, par exemple un contrat de location avec mes parents (que nous devons donc établir pour rendre la chose officielle) ? Ou une nouvelle fois une déclaration sur l'honneur d'eux ou de moi-même peut suffire ? Et dois-je fournir ce document avec la demande de RSA (ce n'est précisé nulle part) ?

Désolé si je vous accable de questions, je peine à trouver les réponses en ligne :)

Cdt,
F
Messages postés
40629
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 février 2021
13 526
Pour avoir un contrat de location, cela signifie refaire un bail avec votre nom dessus, et mentionnant votre quote-part de loyer, et a priori, rien n'oblige le bailleur à refaire le bail déjà existant.

Comme nous sommes sur un forum de droit, je vous laisse comprendre que je ne vais pas vous conseiller de faire une déclaration sur l'honneur mensongère, qui, d'ailleurs aurait probablement peu de chances d'être crédible aux yeux de la CAF.

Donc pour moi, je ne vois aucune solution pour que votre RSA ne soit pas amputé du forfait logement.

Mais peut-être aurez-vous d'autres réponses !
Bonjour
Ce qu'il faut savoir , c'est que a part quelques exceptions ( 5% max) tout le monde se voit amputer du forfait logement soit parce qu’on est soit propriétaire du logement , soit qu'uon touche les allocation logement ( un peu obligé quand on touche le RSA) soit parce qu'on est hébergé gratuitement ,
Quand les politiques annoncent le montant du RSA , ils ne parle pas de ce forfait logement , il n'y a peut être que les gens du voyages et les SDF qui y échappent , et ce n'est même pas (toujours) sur car il faut absolument une adresse pour la CAF
Très bien, merci pour vos réponses !
Bonne journée à vous.