Durée de l'allocation chômage et de l'indemnisation

Chargement de votre vidéo
"Durée de l'allocation chômage et de l'indemnisation"

La durée de versement des indemnités chômage est liée à la durée des affiliations antérieures. Le point sur la durée d'indemnisation des demandeurs d'emploi.

Quelle est la durée minimale d'emploi pour toucher le chômage ?

Pour prétendre aux indemnités chômage (ARE), le demandeur d'emploi doit justifier d'une durée minimale d'emploi antérieure (durée d'affiliation). La durée d'activité exigée pour toucher l'ARE est d'au moins six mois, réduite à quatre mois pendant la crise sanitaire. Le nombre de jours travaillés est égal à 5 jours par semaine civile.

Exemples : un contrat de 4 semaines donne lieu à 20 jours travaillés. Un contrat de 3 jours donne lieu à 3 jours travaillés. Mais attention : un contrat du lundi au samedi ne donne lieu qu'à 5 jours travaillés (et non 6).

Quelle est la durée d'indemnisation chômage ?

Le principe est simple : la durée d'indemnisation chômage est égale au nombre de jours travaillés précédemment multiplié par 1,4. Cette multiplication permet de convertir les jours travaillés (5 par semaine) en jours d'allocation (7 par semaine). Exemple : 100 jours travaillés donnent droit à 140 jours d'indemnisation. Un plancher et un plafond s'appliquent. Ils dépendent de l'âge du demandeur d'emploi.

La durée minimale d'indemnisation est de 182 jours, soit six mois. La durée maximale d'indemnisation est de :

  • 730 jours, soit 24 mois, pour les moins de 53 ans (à la fin du contrat de travail),
  • 913 jours, soit 30 mois, si vous avez plus de 53 ans et moins de 55 ans,
  • 1095 jours, soit 36 mois, si vous au moins 55 ans.

Jusqu'à quand peut-on toucher le chômage avant la retraite ?

Newsletter

Par exception, les allocataires âgés de 62 ans et plus continuent d'être indemnisés jusqu'à ce qu'ils puissent bénéficier d'une retraite à taux plein s'ils remplissent les conditions suivantes :

  • être en cours d'indemnisation depuis un an au moins ;
  • justifier de 12 ans d'affiliation au régime d'assurance chômage ;
  • justifier de 100 trimestres validés par le régime d'assurance vieillesse ;
  • justifier soit d'une année continue, soit de 2 années discontinues d'affiliation dans une ou plusieurs entreprises au cours des 5 années qui ont précédé la fin du contrat de travail.

Droit et chômage