Nuisances sonores, bruit et troubles de voisinage

Chargement de votre vidéo
"Nuisances sonores, bruit et troubles de voisinage"

Les nuisances sonores d'un voisin peuvent être sanctionnées. Les règles légales pour défendre vos droits face aux bruits de voisinage.

Quels bruits peuvent constituer des nuisances sonores ?

Une nuisance sonore peut être sanctionnée quand elle porte atteinte à la tranquillité du voisin ou à sa santé par sa durée, sa répétition ou son intensité. D'une façon générale, la nuisance sonore suppose, sur le plan légal, une répétition ou une permanence du trouble. Quand il s'agit de bruits provenant d'une activité professionnelle, culturelle, sportive ou de loisirs, le niveau sonore doit dépasser certaines limites fixées par la loi. Mais aucun seuil n'est fixé pour les nuisances provoquées par l'activité de votre voisin. Et il n'est pas nécessaire que le bruit soit nocturne pour que son auteur soit sanctionné. La notion de nuisance sonore ne doit donc pas être confondue avec le tapage nocturne.

Un nouveau voisin peut-il se plaindre de nuisances sonores ?

D'une façon générale, l'auteur des nuisances est exonérée de responsabilité quand son installation est antérieure à l'arrivée du voisin victime de ces nuisances. A condition naturellement que l'activité en question respecte la réglementation et les normes acoustiques en vigueur. Quand l'installation du professionnel est postérieure à l'arrivée du voisin, celui-ci peut demander à la justice d'apprécier si les nuisances provoquées par l'activité dépassent les inconvénients normaux de voisinage, en fonction de plusieurs critères : nature de la zone concernée, activité diurne ou nocturne, caractère répétitif et habituel de la nuisance, etc.

Que faire face à une nuisance sonore ?

S'il s'agit simplement d'un voisin bruyant qui vous dérange la nuit, vous pouvez écrire une lettre pour tapage nocturne. Vous pouvez aussi vous adresser au maire de votre commune qui dispose de pouvoirs de police pour réprimer les bruits de voisinage. Il peut notamment déléguer des agents assermentés pour constater l'infraction. Si ces démarches n'aboutissent pas, vous devrez alors engager une action en justice devant la juridiction pénale (puisqu'il s'agit d'un délit) ou civile.

Enfin, sachez que le bruit excessif causé par les chantiers ou les travaux peut être sanctionné s'il résulte du non-respect des conditions d'utilisation du matériel et si l'entrepreneur n'a pas pris toutes les précautions utiles pour limiter les nuisances (art. R. 1334-36 du Code de la santé publique). Les horaires de travaux sont également réglementés.

Voisinage