Harcèlement moral collectif sur personne vulnérable

Signaler
-
 Lana_k -
Bonjour,
J'aimerais avoir vos avis car je ne sais comment rédiger cela.
J'aimerais déposer dans les boites aux lettres de certains voisins de mon père une lettre leur demandant de faire preuve de civisme et leur expliquant la situation. Le but étant de les mettre chacun au courant du caractère répétitif des actions des uns et des autres et du caractère "vulnérable" de mon père pour pouvoir ensuite qualifier cela de harcèlement si la situation ne se calme pas.

Je vous explique. L'année 2020 a été particulièrement difficile pour ma famille, il y a eu deux décès une tentative de suicide et un cancer dans le cercle familial proche de mon père. Les voisins en questions sont au courant de toutes ces problématiques et tout le monde entretien des relations cordiales. Il a en plus de cela fait plusieurs infarctus et a eu une pose de stent, l'origine en étant apparemment le stress. L'infarctus ayant eu lieu tout de même assez récemment son organisme est toujours fragile et il a de grandes chances de faire une nouvelle crise induite par le stress, chose que je souhaite éviter de part la dite lettre adressée aux voisins.
Cela fait en effet environ 1 an que 3 foyers voisins (dont deux ayant aménagé récemment) lui posent des problèmes à propos de stationnement de véhicule. Il dispose d'un véhicule personnel et d'un véhicule professionnel associé à la mairie qu'il gare respectivement chez et devant chez lui dans une impasse où il y a peu de places de stationnement (je précise qu'il est dans son bon droit, ne gène pas à la circulation, et se sert de son véhicule tous les jours).
Les voisins lui en tiennent rigueur et ont eu des actions pour le moins discutables voir complètement répréhensibles : l'épier dès qu'il rentre pour lui dire d'aller se garer ailleurs, épier dès que quelqu'un lui rend de la visite, insultes répétées, bloquer volontairement l'accès côté conducteur à son véhicule de fonction, menaces de rayer ses voitures, menaces de dégradations de biens divers, menaces de violences physiques sur ses enfants, altercation physique, et dernièrement menace de faire enlever son véhicule de fonction au motif que c'est un véhicule professionnel stationné sur une place publique et menace d'action en justice pour l'obliger à se garer ailleurs.

Il ne souhaite pas porter plainte ni poser de main courante pour aucune de ces actions car il ne veut pas envenimer les choses davantage mais s'en trouve tout de même grandement affecté.
Je ne compte pas rester là à ne rien faire, s'il vient à décéder des suites de leurs actions à cause du stress et de la colère engendrée la personne ayant tentée de se suicider en 2020 retentera de surcroît sa chance à coup sûr.

J'aimerais savoir s'il est possible de déposer une main courante ou de porter plainte au nom de mon père ou en mon nom, sachant que j'ai été témoin de toutes ces scènes, sans que les voisins ni mon père ne soient mis au courant ? (je précise que je viens tout juste d'avoir 18 ans)

Est-ce que vous pensez qu'il est faisable de faire passer cela pour du harcèlement ?

Et est ce qu'il serait possible de m'aider à trouver une formulation permettant de décrire les faits et de calmer le jeu face à des personnes hermétiques à la discussion ? à défaut savez vous vers qui je pourrais me tourner pour être accompagnée dans cette démarche ?

2 réponses

Messages postés
964
Date d'inscription
mardi 25 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
345
Bonjour avez vous été voir la mairie?
Bonjour,
Non je n'y avais pas pensé effectivement, je leur ai envoyé un mail à ce propos suite à votre message.
en vous remerciant