Administrateur ad'hoc refusé [Résolu]

Signaler
-
 Forezan -
Bonjour

Nous voulons céder un bien immobilier à notre enfant mineur.
Le juge des tutelle dit "n'y avoir pas lieu à nomination d'un administrateur ad'Hoc" ce qui pose problème au notaire qui dit qu'il y aurait conflit d'intérêt si le donateur signe pour le receveur.
Où est la solution? Merci

2 réponses

Messages postés
34004
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
6 août 2020
13 567
Où est la solution?
(copie)
-Manuel ROULOIS- fascicule 1310 n° 24-pages 4 et 5
-Acceptation de l'ascendant-
En outre, l'article 935,alinéa 2 du code civil, prévoit que tout ascendant, même s'il n'est pas tuteur du mineur (ni administrateur légal), peut accepter en son nom une libéralité qui lui est adressée.
Une même personne ne peut, évidemment, être à la fois le donateur et celui qui accepte au nom du mineur.
S'il n'est pas possible de faire accepter la donation par un ascendant, il y a lieu à nomination d'un administrateur ou d'un tuteur ad hoc.
Il est admis que, lors d'une donation conjointe par les père et mère à leur enfant, l'acceptation soit donnée au nom du mineur en ce qui concerne les biens donnés par le père, et réciproquement.

Le dernier alinéa, ci-dessus en italiques, reste la solution à votre problème.
La donation est scindée en 2 parties :
-celle consentie par le père requiert l'accord de la mère ;
-celle consentie par la mère requiert celle du père.

(copier)
Même documentation - n°22
-Libéralité pure et simple-
Lorsque l'administration légale est exercée en commun par les 2 parents, chacun d'eux peut accepter au nom du mineur la donation ou le legs, et lorsqu'elle est exercée par un seul parent (père ou mère) l'acceptation est faite par ce parent (c.civil art.382-1 et art.496- D.n°2008-1484, 22 déc.2008)
Merci pour la réponse
Dossier à la une