Écrire à mon conjoint incarcéré [Résolu/Fermé]

- - Dernière réponse : Ysabe_l
Messages postés
8951
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Dernière intervention
16 mars 2019
- 14 mars 2019 à 16:08
Bonjour,
Mon conjoint est incarcéré pour violences sur ma personne, le juge a interdit de prendre contact avec moi. Mais moi ai-je le droit de lui écrire ?
Afficher la suite 

2 réponses

0
Merci
bonjour
interdit de contact
donc non
il vous manque à ce point ,???????????????????
maylin27
Messages postés
24529
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
17 mars 2019
7986 > Nenette -
les courriers ne lui seront pas remis. Et puis vous apprendrez hélas si vous reprenez votre vie aupres de qlui que ; qui a battu un jour, battra toujours.......l alcool est loin d etre une excuse... Au contraire, quand on ne sait pas boire et se maitriser, on reste a l eau. Et avec le temps il n aura meme plus besoin d alcool pour vous frapper.
-
J'espère qu'il change malgré tout. Merci de votre honnêteté.
goyave28
Messages postés
211
Date d'inscription
samedi 16 février 2019
Dernière intervention
17 mars 2019
30 > VanessaGranata -
Bonjour, il ne changera pas, c'est certain.

Vous avez la chance que votre bourreau soit incarcéré pour ce qu'il vous a fait, profitez en pour vous reconstruire.
-
Je crois pas que j'y arriverai. Je sais que j ai eu de la chance de pas finir entre quatre planche, mais j'ai trop de mal
> VanessaGranata -
fuyez ce type, définitivement!!! bien sûr il va revenir avec des "je t'aime je ne recommencerait plus" comme disaient tous les assassins de leurs conjointes
vous méritez certainement mieux que ça... oubliez ce malade!!
Messages postés
8951
Date d'inscription
vendredi 12 avril 2013
Dernière intervention
16 mars 2019
3775
0
Merci
Bonjour

C'est normal que vous soyez toujours accro à lui, c'est ce qu'on appelle le syndrome de Stockholm. Vous devriez vous faire aider par un psy pour arriver à comprendre que vous êtes victime et lui coupable et passer ensuite à autre chose.
Dossier à la une