Accusée à tort [Résolu/Fermé]

Coeurvaillant - 22 déc. 2016 à 16:47 - Dernière réponse : Arkana0 1908 Messages postés mercredi 11 février 2009Date d'inscription 17 mai 2018 Dernière intervention
- 23 déc. 2016 à 08:54
Bonjour,
C'est une histoire un peu nulle et ridicule mais bon je me lance...

J'ai eu un copain pendant 1 an & 1/2 , une histoire très tumultueuse où je créais de faux comptes Facebook pour espionner son ex. ( JAMAIS d'insultes ou de menaces à qui que ce soit) Il l'a su et ça a été le début de la fin. ( je précise que j'avais des raisons d'être parano mais ça n'est pas le propos, c'est histoire que vous ne me preniez pas pour une folle) Bref! Il a fait des screens de mes faux comptes.

On s'est séparés il y a 6 mois. Je l'ai très mal vécu parce qu'il n'a pas été correct du tout et je suis tombée dans la dépression. Il a coupé tout contact et au début ( les 2 premiers mois disons) j'ai essayé de le contacter. Disons 1 message tous les jours mais pas d'insultes ou de menaces de mort je vous rassure! Juste des petits messages sympas auquels il ne répondait pas (je pense même qu'il a bloqué mon numéro).
Je me suis ensuite un peu " calmée ". J'ai supprimé tous les faux comptes que j'avais créé. Et j'ai réduit le nombre de sms par 1/ mois on va dire, je trouve que ça va ! Je ne l'ai jamais harcelée non plus par appel masqué.

La semaine dernière je reçois un message Facebook d'un de ses amis ( que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam) me disant " Ecoute, ****** il est sympa, mais nous ses potes, on est moins sympa que lui, alors tu arrêtes de le harceler. Tu supprimes tes faux comptes, et tu le laisses tranquille. Ce ne sont pas des menaces mais je te dis juste d'arrêter. Peace ". Bon bon alors là je tombe des nues. Je suis affolée limite tellement cette histoire est encore douloureuse pour moi.

Je réponds par un " ????" et lui continue son blabla comme quoi j'ai créé un faux compte pour harceler mon ex, qu'il va aller déposer une main courante ou alors une plainte, tout en me disant que je risque gros avec une plainte, que son père est juriste et qu'il sait de quoi il parle. Il me dit aussi " j'espère pour toi que t'as changé d'adresse IP à chaque connexion " ( oui bien sûr, je sors même avec une fausse barbe et une fausse moustache -_-), enfin bref un débit de trucs absurdes.

Je sais que les apparences jouent contre moi étant donné mon passé de " faux comptes ", mais je ne me laisserais pas accusée de tous les maux. Que puis-je faire pour me défendre si je suis embêtée ?

Merci à tous...
Afficher la suite 

13 réponses

Misha-d'ok - 22 déc. 2016 à 17:12
+3
Utile
Bonjour,

Que puis-je faire pour me défendre si je suis embêtée ?
Vous coupez les ponts définitivement avec l'ex, les copains de l'ex, la famille de l'ex.....
Que ce soit par téléphone ou par Fesse-Bouc ou tout autre moyen de communication.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Arkana0 1908 Messages postés mercredi 11 février 2009Date d'inscription 17 mai 2018 Dernière intervention - 22 déc. 2016 à 17:10
+1
Utile
Bonjour,

C'est à lui de prouver le harcèlement.
Si vous avez effectivement cessé le SMS/jour (vous devriez même cesser tout contact) il sera dur pour lui de prouver qu'il y a bel et bien un harcèlement.
Pour ce qui est des faux comptes facebook, je ne sais pas mais on risque probablement de lui dire qu'il n'a qu'à accepter que des gens qu'il connait en tant qu'amis...

Mention spéciale pour le message de menace terminant par "peace"
0
Utile
Bonjour
Et j'ai réduit le nombre de sms par 1/ mois on va dire, je trouve que ça va
Cessez de lui écrire à tout jamais.
Vous paramétrez votre compte FB et le supprimez de vos amis, ainsi que ceux qui sont amis avec lui, vous ne pourrez plus être contactée.
Ou mieux vous fermez votre FB
Coeurvaillant - 22 déc. 2016 à 17:27
0
Utile
Oui le peace c'est peut être le truc qui m'a le plus énervé dans ce message.

Faut que j'arrête les msgs mais c'est encore difficile :(

Misha d'ok : justement cette fois ci je ne suis pas concernée ce n'est pas moi qui l'ai contacté ! c'est lui qui le croit. J'ai quand même pas envie de me retrouver au commissariat pour me justifier de trucs que je n'ai pas commis :/
Coeurvaillant - 22 déc. 2016 à 19:57
PS : je répondais à Coco, qui a l'air plus sensible à ma petite personne ;)
Si vous persistez dans ce sens alors qu'il vous demande d'arrêter, effectivement un dépôt de plainte est recevable.
Coeurvaillant > Misha-d'ok - 22 déc. 2016 à 21:00
Il ne me demande pas d'arrêter il ne me répond pas... je devrais me lasser vous allez me dire mais que voulez vous je suis une coriace. Bref je crois que ça y est, je vais vraiment abandonner... </3 ( petit coeur brisé que je suis)

Par contre, si jamais il a déjà porté plainte et que je me retrouve convoqué au comissariat, est ce que je peux présenter le message envoyé par son ami pour me défendre ? Est ce que vous trouvez qu'il est menaçant ? (genre le " nous sommes moins gentils que lui ")... ça me parait un peu léger mais bon je demande quand même..
Misha-d'ok > Coeurvaillant - 22 déc. 2016 à 21:16
Définition du harcèlement: Harceler, c’est faire subir à quelqu’un de petites attaques souvent répétées.

Sujet clos pour moi !
Arkana0 1908 Messages postés mercredi 11 février 2009Date d'inscription 17 mai 2018 Dernière intervention > Coeurvaillant - 23 déc. 2016 à 08:54
Il ne me demande pas d'arrêter il ne me répond pas

Si quelqu'un vous aborde dans la rue, que vous l'ignorez clairement et qu'il continue encore et encore, qu'est-ce que vous en penseriez ?
je devrais me lasser vous allez me dire mais que voulez vous je suis une coriace.

Ce n'est pas être coriace mais vous complaire dans votre malheur. Chaque message que vous lui envoyez vous éloigne encore un peu plus de lui. C'est ce que vous constaterez quand vous aurez cessé de réagir seulement émotionnellement.
 est ce que je peux présenter le message envoyé par son ami pour me défendre ?

Vous ne pouvez utiliser ce message que pour attaquer son ami. Ça ne changera rien sur une éventuelle plainte pour harcèlement. Et ça vous éloignera encore plus de votre ex.
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une