Comment s'occuper d'une mère âgée [Résolu/Fermé]

malarmee 10 Messages postés vendredi 15 janvier 2016Date d'inscription 22 avril 2016 Dernière intervention - 4 mars 2016 à 22:53 - Dernière réponse :  Telisame
- 24 avril 2016 à 17:55
Bonsoir,

Ma mère est agée de 85 ans, veuve depuis 15 ans, et vivant dans un village de quelques 200 habitants. Mon frère demeurant à 30 mn de chez elle lui rend visite régulièrement mais au quotidien, c'est son voisin qui la reçoit pour les repas, promène son chien, ouvre et ferme ses volets sans que l'on ait rien demandé et sans rien demander en échange !. Moi-même je suis éloignée géographiquement et ne peut pas lui rendre visite régulièrement puisque toujours en activité.
Aujourd'hui, mon frère très sérieusement malade a décidé de quitter la région pour se rapprocher de ses propres enfants et petits-enfants; Ce que je comprends. Mais même si je dois faire en sorte de me rendre chez ma mère le plus souvent possible, cela ne remplacera pas la visite ponctuelle de mon frère et je ne pourrai pas y être au quotidien.
Quel attitude ou disposition devons-nous prendre vis-à-vis du voisin qui, semble-t-il volontairement et gracieusement prend soin d'elle ?
Cette situation ne me semble pas viable même si forcément elle me rassure dans l'immédiat.
Je vous remercie par avance de vos retours d'expérience
Cordialement
Afficher la suite 

9 réponses

Gayomi 3440 Messages postés dimanche 17 mars 2013Date d'inscription 8 juillet 2018 Dernière intervention - Modifié par Gayomi le 5/03/2016 à 09:47
0
Merci
Quel attitude ou disposition devons-nous prendre vis-à-vis du voisin qui, semble-t-il volontairement et gracieusement prend soin d'elle ?
Vous avez, à mon sens, 2 solutions :
- soit votre mère n'est plus apte à vivre seule, vous craignez qu'elle soit vulnérable et vous prenez des dispositions (mise sous tutelle et/ou placement en maison de retraite);
- soit vous laissez faire car vous ne pouvez pas empêcher votre mère de recevoir la visite de qui que ce soit, d'autant qu'a priori ce voisin ne s'est rendu coupable jusqu'à présent que de gentillesse.
malarmee 10 Messages postés vendredi 15 janvier 2016Date d'inscription 22 avril 2016 Dernière intervention - 5 mars 2016 à 20:28
0
Merci
Bonsoir,
Merci d'avoir répondu à mon message. C'est très culpabilisant de ne pas s'occuper soi-même de sa mère et qu'un étranger aussi gentil soit-il le fasse à notre place. Elle n'est pas prête pour une maison de retraite et je ne la forcerai pas; Selon votre conseil, Je vais donc "laisser faire" dans l'immédiat en lui rendant visite autant que je le pourrai. Les mois à venir décideront de l'évolution à prendre;
Bien cordialement.
Bonne soirée
Selon votre conseil, Je vais donc "laisser faire" dans l'immédiat
Dans mon esprit, c'était plus un constat qu'un conseil.
malarmee 10 Messages postés vendredi 15 janvier 2016Date d'inscription 22 avril 2016 Dernière intervention - 6 mars 2016 à 14:35
0
Merci
Bonjour Madame, Monsieur, Maitre (?)
Je vous remercie pour votre message et bien évidemment votre responsabilité n'est en aucun cas engagée dans cette situation qui m'est propre. Un constat extérieur n'est pas négligeable, plus objectif et/ou impartial, dans un contexte qui me laisse plein d'interrogations, pour le futur de ma mère mais aussi dans l'avenir qui sera le mien. Merci pour votre écoute. Bien cordialement
malarmee 10 Messages postés vendredi 15 janvier 2016Date d'inscription 22 avril 2016 Dernière intervention - 21 avril 2016 à 22:01
0
Merci
Bonsoir, je me permets de revenir sur mes précédentes interrogations car la situation évolue plus vite que je ne le pensais; Mon frère n'a plus seulement l'intention de partir... il part et rapidement d'ici fin mai sauf qu'il ne l'a pas annoncé encore ni à ma mère, ni au voisin; Le voisin aide toujours ma mère actuellement mais qu'en sera-t-il quand il apprendra que mon frère ne sera plus là... ? Quant à moi que pourrais-je faire avec la distance ? Devons-nous demander une mise sous tutelle et de qui ? le voisin ? Si je dois reconnaître que sa gentillesse nous a rendu service, je ne peux que constater qu'elle a rendu ma mère complètement dépendante et incapable de s'assumer seule pas même juste à faire cuire un steak!!! . Javais alerté mon frère sur cette problématique mais.... Je suis inquiète pour les mois à venir. Comment protéger ma mère, tout en respectant le dévouement du voisin et son droit à dire 'stop" car rien ne lui oblige.
ulyssesourd 1238 Messages postés mercredi 30 décembre 2009Date d'inscription 5 octobre 2017 Dernière intervention - 22 avril 2016 à 08:50
Bonjour
Vous pouvez prendre votre maman chez vous ou la placer dans une maison de retraite tout près de chez vous.
Cordialement
bonjour,

il y a des aides a domicile qui peuvent s'en occuper, et meme lui porter les repas demander a la mairie de son domicile,
malarmee 10 Messages postés vendredi 15 janvier 2016Date d'inscription 22 avril 2016 Dernière intervention > martin - 22 avril 2016 à 13:11
Ma mère n'accepte rien si ce n'est l'aide de son voisin. Nous avons pris une dame pour le ménage mais elle ne lui laisse rien toucher. Egalement la "présence verte" pour mettre à son poignet mais qu'elle refuse de porter . C'est vraiment difficile.
Merci quand même pour votre suggestion
0
Merci
Bonjour,

Si votre maman a beaucoup perdu en autonomie vous pouvez demander une APA (dossier à retirer dans une mairie). Il s'agit d'une aide financière versée par les conseils départementaux pour les personnes agées ayant besoin d'aide directes au corps (toilette même partielle) et qui l'accepte. L'aide en question est alors versée à une association d'aide à domicile (la personne âgée a alors une part à charge à reverser à l'asso) ou à une tierce personne, la personne âgée devient alors employeur avec tout le droit du travail à gérer...
Une fois la demande arrivée complète au Conseil Départemental du lieu d'habitation de votre mère, le Conseil Départemental a 2 mois pour mettre en paiement cette APA (allocation personnalisée d'autonomie). Entre temps, une infirmière du CD vient évaluer les besoins de la personne agée. Dans le cas de votre maman, si elle ne veut rien, vous ne pourrez pas l'obliger à quoi que ce soit y compris à une admission en maison de retraite (ehpad). Seule une mesure de protection de type tutelle, curatelle peut s'imposer à elle. ce qui ne réglera pas les problèmes de maintien à domicile ou d'admission en ehpad mais qui aura l'avantage d'avoir un tiers extérieur (une asso dont c'est le métier et si décision favorable du juge des tutelles) pour "veiller au grain" et avoir un regard sur la situation de votre maman à domicile. Dans l'hypothèse qu'une tutelle soit prononcée, nous sommes alors là dans une mesure de représentation, l'admission en ehpad ne pourra se faire que si votre maman est d'accord. En effet, la réforme des mesures de protection qui date de 2007, réaffirme le droit au majeur protégé de choisir son lieu de vie. En cas de difficulté, c'est le juge des tutelles qui statue. Quand bien même le juge pour statuer sur une admission en ehpad, faut-il encore qu'elle soit concrètement réalisable si votre maman est toujours dans le refus.
Actuellement, je conseille à votre frère de dire clairement les choses à votre maman et de clarifier clairement ce que le voisin peut et veut encore faire et pendant encore combien de temps.
Les enfants sont et seront de plus en plus confrontés au problème des conditions de maintien à domicile de leurs parents vieillissants qui ont, à un moment donné besoin d'aide et qui la refuse. Se pose alors la question des limites du maintien à domicile et des libertés individuelles des dits parents en question quant au choix de leur lieu de vie avec leur éventuelle mise en danger. Les enfants, avec toute leur bonne volonté sont eux aussi confrontés à leurs limites d'intervention. Dans ce genre de situation, il faut malheureusement une hospitalisation (avec motif médical et non pour raison sociale) pour que les choses prennent alors une autre tournure.

Madame, que dit le médecin traitant de votre maman ?
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une