Harcèlement moral de la part d'un enseignant [Résolu]

cécilealex 4 Messages postés lundi 30 avril 2012Date d'inscription 1 mai 2012 Dernière intervention - 30 avril 2012 à 21:18 - Dernière réponse :  Lucifer archange déchu ou déçu
- 15 juin 2016 à 23:40
Bonjour,

Depuis le début de l'année mon fils de 15 ans en 3ème est victime comme beaucoup d'autre élève du collège de harcèlement en vers sont enseignante de français. Cela se caractérise par des insultes, des hurlements, des crises d'hystérie, des zéros pour un oui ou un non des mots dans le carnet, le mettre dans le couloir avec son bureau et sa chaise, elle le toise et lui rigole au nez quand mon fils craque par les nerfs...

L'Académie de Versailles ainsi que le rectorat son informés par plusieurs courriers de plaintes de parents et l'enseignantes à été convoquée à plusieurs reprise et à reçue plusieurs courriers mais rien n'y fait.

Mon fils à des troubles alimentaires ainsi que du sommeil il me réveille souvent la nuit car il est angoissé et à des douleurs abdominales. Il m'a demandé de voir un psy car il sent que ça va pas dans sa tête. J'ai peur qu'il souvent qu'il pense à mettre fin à ses jours.

Aidez moi je vous en supplie ! quel recours je peux avoir ? J'ai avertie la secrétaire de la directrice que je ne laisserai plus mon fils aller à ses cours de français, elle m'a dit qu'il était obligé d'y aller;
Alors une folle térrorise les enfants personnes ne fait rien et ont doit laisser humilier jour après jour nos enfant

Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

Meilleure réponse
18
Merci
Puisque la directrice est consciente du problème de cette enseignante, faites lui part de votre demande que votre fils n'assiste pas aux cours de cette enseignante en joignant un certificat médical.
Demandez qu'il puisse travailler pendant ces heures en salle de permanence.

J'ai connu une situation, différente certes, où l'élève allait dans le bureau de l'adjointe du chef d'établissement pendant les heures de cours d'un enseignant.

Encore faut-il qu e le chef d'établissement prenne la responsabilité de cette décision.

Quant à porter plainte, vous pouvez expliquer à votre fils qu'il est normal de faire cesser de tels agissements, car sinon d'autres enfants les subiront.
Et lui expliquer aussi qu'on ne peut pas accepter de ne pas demander justice sous prétexte qu'il va partir de ce collège.
Justement il ne risquera pas un harcelement pervers l'année prochaine.
Si aucune plainte n'est jamais portée le rectorat est limité dans son action. Des lettres ne suffisent pas.
Enfin, pour votre fils, sur le plan psychologique, la reconnaissance du harcelement par la justice, et déjà par le dépôt d'une plainte, lui permettra de se libérer de cet expérience très dommageable.
Bien cordialement.

Merci madyna 18

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13784 internautes ce mois-ci

cécilealex 4 Messages postés lundi 30 avril 2012Date d'inscription 1 mai 2012 Dernière intervention - 1 mai 2012 à 10:29
Merci de me répondre ça m'aide beaucoup je vais demander un certificat médical et demander qu'il soit également en permanence.

Je vais insister pour qu'il accepte de venir porter plainte que c'est pour son bien et celui des autres enfants.

Merci beaucoup
Commenter la réponse de madyna
1
Merci
Bonjour Cécile,

Oui, il faut porter plainte, ne pas attendre que cette affaire aille plus loin, au drame quelquefois... Votre fils est victime dites vous comme d'autres élèves. La Directrice confirme que d'autres parents ont adressés des courriers qui ont été déposés à l'académie, arrivés au rectorat mais rien ne bouge
Quelles sont les insultes que lance la prof à votre fils ? Des élèves peuvent-ils confirmer ces dires ?
La Directrice de ce collège a-t-elle pris contact avec tous les élèves au
moins une fois pour en savoir un peu plus ?

Une lettre recommandée AR adressée au Rectorat ainsi qu'à la Directrice de cet établissement leur indiquant que vous avez porté plainte et que si il arrive à votre fils un sérieux problème ils seront les premiers responsables.

Ce prof est un grand malade et son état contamine chaque jour ses élèves.

Votre fils refuse de porter plainte on peut le comprendre dans son esprit il craint
que se soit pire. Mais vous, n'hésitez pas à le faire c'est important non seulement pour votre fils mais pour d'autres élèves.
Bon courage
Commenter la réponse de Colombe
GrandCaribou 25396 Messages postés mardi 23 décembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 1 juillet 2018 Dernière intervention - Modifié par GrandCaribou le 30/04/2012 à 21:22
0
Merci
Bonsoir,

Avez-vous songé à déposer plainte ? Et à demander un entretien avec le principal pour changer votre fils de classe, de sorte qu'il ne soit plus avec cette enseignante ?

A vous lire...
Cordialement
Nous faisons le maximum pour vous aider et répondre à vos interrogations.
Veuillez s'il vous plaît formuler correctement votre message afin que nous puissions vous répondre.
Commenter la réponse de GrandCaribou
cécilealex 4 Messages postés lundi 30 avril 2012Date d'inscription 1 mai 2012 Dernière intervention - 1 mai 2012 à 08:17
0
Merci
bonjour,

oui je veux porter plainte mais mon fils ne veut pas il me dit que dans 2 mois il change d'établissement. J'ai eue plusieurs entretien avec la Directrice de l'établissement et même avec la présence de l'enseignante. La directrice n'arrêtait pas de la réprimandée fortement tant son discours et son comportement était complètement fou.
La directrice m'a confirmée qu'il y a plusieurs courriers de parents qui ont été donnés à l'académie s'est même monté au rectorat, elle a été convoquée mais rien n'y fait.
Seule avec la directrice et même la secrétaire que je connais personnellement m'ont confirmées qu'elle a un problème psychologique mais que personne ne fait rien.
Est ce que j'ai le droit de ne plus laisser mon fils allé à ses cours ? parce que c'est ce que j'ai l'intention de faire, je peux pas laisser en toute connaissance mon fils détruire mon enfant comme elle le fait avec tant d'autre et que personne ne fasse quoi que se soit.

Merci

Cordialement
Commenter la réponse de cécilealex
durock 13019 Messages postés mardi 1 janvier 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 19 août 2018 Dernière intervention - 1 mai 2012 à 09:32
0
Merci
Bonjour

Un courrier en recommandé (un courrier simple ne sert pas à grand chose) au rectorat + directrice de l'établissement exposant la situation et surtout que vous vous réservez le droit de poursuite en cas de problème grave envers tout ce beau monde. Les choses pourraient peut-être commencer à bouger.

Bon courage
cécilealex 4 Messages postés lundi 30 avril 2012Date d'inscription 1 mai 2012 Dernière intervention - 1 mai 2012 à 10:31
Merci pour les infos ! c'est inadmissible de laisser éxercer des gens comme ça.

A bientôt et merci
Je comprend bien ce que vous vivez,mon fils a vécu la même chose de la maternelle a toute la primaire meme groupe scolaire sournoisement,je me doutais de faits et propos malveillants mais pas preuve,manipulation etc...des personnes de l equipe au courant et ont fini par m en parlez, néanmoins la police a deux reprises à refusé mon dépôt de plainte ou même main courante,le rectorat et l inspecteur n ont jamais répondu et mon fils vivait un véritable acharnement,menacés de la psychologue le directeur et l institutrice qui lui avait fait vivre des humiliations des tapés sur la tête régulières des coups de pieds,on s est aussi acharné sur moi,je n ai eu aucun soutient...l histoire est longue mais sachez que j ai failli perdre mon enfant,éteint,en choc traumatique sur de longues années ,il a 14 ans et sort tout juste de ce coma psychologique et les adultes concernés toujours en fonction et pourtant nous avons fini par déposer plainte brigade des mineurs mais on nous a laisser tomber,les témoins et autres victimes se sont desistees! Pourtant j avais alerté la fameuse cellule de lutte contre le harcelement au moment ou mon fils était dans un état trop critique mais rien!alors si c est ça la protection de l enfant?!
Commenter la réponse de durock
Stze 108 Messages postés jeudi 26 novembre 2015Date d'inscription 23 décembre 2017 Dernière intervention - 15 juin 2016 à 23:36
0
Merci
Bonsoir,
J'ai lu vos commentaires et pour vous repondre je pensés que beaucoup de gens commettent ces erreurs là.il existe des juristes.dans ces genres de cas il faut plus faire appel à un avocat.c'est le premier pas puisque juridiquement il saura employer les mots qu'il faut pour donner plus de sens aux faits.
Deja un courrier d'un avocat au rectorat ça motive parce que ça prouve que vous vous engagez sur la voie judiciaire.
Porter plainte c'est bien beau mais les lois sont si dures et si formelles dans ce sens qu'il faut des faits et des preuves ce qui est dure à avoir .
Deja faite une main courante,ensuite une plainte avec certificat médical à l'appui.et pour finir saisir le tribunal pour dommage et intérêt .quand ça parle d'argent ça bouge
Lucifer archange déchu ou déçu - 15 juin 2016 à 23:40
4 ans plus tard ................. ouais .................
Commenter la réponse de Stze

Dossier à la une