Harcèlement moral de la part d'un enseignant

Résolu
cécilealex
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 30 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2012
- 30 avril 2012 à 21:18
GrandCaribou
Messages postés
28634
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 avril 2022
- 23 sept. 2021 à 23:59
Bonjour,

Depuis le début de l'année mon fils de 15 ans en 3ème est victime comme beaucoup d'autre élève du collège de harcèlement en vers sont enseignante de français. Cela se caractérise par des insultes, des hurlements, des crises d'hystérie, des zéros pour un oui ou un non des mots dans le carnet, le mettre dans le couloir avec son bureau et sa chaise, elle le toise et lui rigole au nez quand mon fils craque par les nerfs...

L'Académie de Versailles ainsi que le rectorat son informés par plusieurs courriers de plaintes de parents et l'enseignantes à été convoquée à plusieurs reprise et à reçue plusieurs courriers mais rien n'y fait.

Mon fils à des troubles alimentaires ainsi que du sommeil il me réveille souvent la nuit car il est angoissé et à des douleurs abdominales. Il m'a demandé de voir un psy car il sent que ça va pas dans sa tête. J'ai peur qu'il souvent qu'il pense à mettre fin à ses jours.

Aidez moi je vous en supplie ! quel recours je peux avoir ? J'ai avertie la secrétaire de la directrice que je ne laisserai plus mon fils aller à ses cours de français, elle m'a dit qu'il était obligé d'y aller;
Alors une folle térrorise les enfants personnes ne fait rien et ont doit laisser humilier jour après jour nos enfant

Merci
A voir également:

6 réponses

Puisque la directrice est consciente du problème de cette enseignante, faites lui part de votre demande que votre fils n'assiste pas aux cours de cette enseignante en joignant un certificat médical.
Demandez qu'il puisse travailler pendant ces heures en salle de permanence.

J'ai connu une situation, différente certes, où l'élève allait dans le bureau de l'adjointe du chef d'établissement pendant les heures de cours d'un enseignant.

Encore faut-il qu e le chef d'établissement prenne la responsabilité de cette décision.

Quant à porter plainte, vous pouvez expliquer à votre fils qu'il est normal de faire cesser de tels agissements, car sinon d'autres enfants les subiront.
Et lui expliquer aussi qu'on ne peut pas accepter de ne pas demander justice sous prétexte qu'il va partir de ce collège.
Justement il ne risquera pas un harcelement pervers l'année prochaine.
Si aucune plainte n'est jamais portée le rectorat est limité dans son action. Des lettres ne suffisent pas.
Enfin, pour votre fils, sur le plan psychologique, la reconnaissance du harcelement par la justice, et déjà par le dépôt d'une plainte, lui permettra de se libérer de cet expérience très dommageable.
Bien cordialement.
26
cécilealex
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 30 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
1 mai 2012

1 mai 2012 à 10:29
Merci de me répondre ça m'aide beaucoup je vais demander un certificat médical et demander qu'il soit également en permanence.

Je vais insister pour qu'il accepte de venir porter plainte que c'est pour son bien et celui des autres enfants.

Merci beaucoup
0