Voisins bruyant avec leur enfant [Résolu/Fermé]

- - Dernière réponse :  ccolor - 24 mars 2019 à 17:59
Bonjour,
j'explique notre cause :
Nous avons des voisins depuis 1an , ils ne cessent de faire du bruit , mais le bruit qui nous ennuient concernent en partie un enfant de 3ans , des qu'il est lever il court sans cesse cela peut commencer de 13h jusque 22h,23h,00h,1h le maximun à été 2h du matin bien cela répétée tout les jours , nous arriver à un stade ou nous les supporttons plus du tout le moindre bruit maintenant nous agacent, quand ils reçoivent nous participons à leur conversations ?? ils fument nous recevons les cendres sur notre balcon enfin tout un enchaînement pour nous ennuyer la dernière sait de bouger leur meubles à des heures comme 22h30.
sur notre intervention nous sommes aller les rencontrer une première fois en leur demandant un respect car sait un immeuble calme, mais sans succés, nous avons mis des courriers dans le sas de l'immeuble avec des réponses à la clé de leur part mais toujours sans amélioration et enfin nous avons noter à quel rthyme nous entendions leur façon de se déplacer dans leur appartement et nous sommes intervenus auprés de l'organisme qui nous loge, qui les a convoquer depuis une légère acalmie mais sa été les vacances et cela recommence de plus belle. donc nous allons avec 2 voisins monter pour chercher un dernier dialogue si possible pour qu'ils respectent le calme de l'immeuble et ensuite nous allons certainement refaire des démarches auprés de l"organisme à la directiopn , auprés du maire de notre ville.
si des personnes pouvaient nous donner quelques conseils pour régler ces conflits perpétuels car nous sommes obligées de vivre à leur rthyme et cela je ne le permets pas du tout. merci
Afficher la suite 

19 réponses

Meilleure réponse
348
Merci
Bonjour, je vous adresse des informations qui vous intéressent.
Ce que vous devez prouver devant les organismes, c'est l'anormalité des bruits dont le critère déterminant est la répétition et la durée des bruits. Peu importe les horaires même si après 22h l'anormalité est plus évidente



Depuis la loi du 31 décembre 1992 et le décret du 18 avril 1995, elle peut être sanctionnée quand elle est « de nature à porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme par sa durée, sa répétition ou son intensité » (art. R48-2 du Code de la santé publique).

Ce n'est donc pas seulement une question de volume sonore mais aussi de répétition dans le temps.

Et il n'est pas nécessaire que le bruit soit nocturne pour que son auteur soit sanctionné.

Vous pouvez vous adresser au maire de votre commune qui dispose de pouvoirs de police pour réprimer les bruits de voisinage. Il peut notamment déléguer des agents assermentés pour constater l'infraction. Si ces démarches n'aboutissent pas, vous devrez alors engager une action en justice devant la juridiction pénale (puisqu'il s'agit d'un délit) ou civile. Cette action est gratuite.

Dire « Merci » 348

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24881 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

merci de cette information, mes voisins sont des gens déficients, je ne sais pas si ça va marcher mais je vais essayer
Merci pour votre réponse fort intéressante, je vous encourage à continuer à donner des renseignements instructifs, comme celui-ci, bien utile pour les personnes qui ne veulent pas comprendre! So
Je vous remercie sincèrement car je vie la même choses que ces gens et je suis déjà malade et zvec une grave maladie je suis fatiguée de ces voisins qui n'on aucuns respect et éducation avec leur enfants
Merci pour vos conseils. Nous non plus nous n'en pouvons plus.
Messages postés
4066
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
28 mai 2019
8337
270
Merci
Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net
47
Merci
Je pense que les arguments de Zahera sont débiles. Les parents dans notre société moderne sont bien souvent démissionaires, ils sont perdus et il faudrait les rééduquer si tenté qu'ils aient déjà eu une éducation. C'est tellement facile de cacher derrière le laisser-faire ses carences de dire c'est les autres qui aiment pas les enfants ! Il y a bruit et bruit, un bébé qui pleure toute la nuit parce qu'il est malade c'est une chose mais un gamin qui fait du foot dans un endroit interdit parce qu'il n'est pas fait pour ça c'est autre chose. Vous dites allez à la campagne mais malheureusement il faut en avoir les moyens. Pour ce qui est de la maison de retraite c'est encore loin (c'est mon cas) mais ce genre de reflexion en dit long sur l'opinion que vous avez des autres, sur le respect d'autrui. J'espère qu'un jour les français vont se reveiller parce qu'en l'espace de 20 30 ans les rapports se sont détèriorés dans nos quartiers.
41
Merci
jouer à la poupee ou au lego ou a un jeu video ça fait pas de bruit normalement apres si le gamin joue à la mareille ou à la corde à sauté ou fait du roller dans l'appart il y a un problème les parents feraient pas mal de les sortir au parc pour qu'ils se defoulent serieux certains jouent à la corde à sauté dans l'appart c'est n importe quoi!!
33
Merci
Moi j'ai des voisins comme vous qui se plaignent de mes enfants qui se couchent a 21h00, pendant les vacances un peu plus tard.
On fait un repas avec des amis une fois tous les deux mois.
On passe 25 week end par an ailleurs.
On travaille.
mes enfants font de l'asthme, et mon fils qui a 4 ans, faisait des crises avec toux , souvent le soir, en debut de nuit.Ma voisine qui est auxilliaire de vie tapait au plafond car on faisait du bruit.
Ensuite est venu les affiches collees dans les portes d'entrée qu'utilisent les gens comme eux, puis depuis quelques temps c'est les degradations, comme pneu creve (4 fois), carrosserie rayée.
Pourtant au debut, c'etait plutot une voisine sympa. Mais elle a un mec depuis 2 ans(qui creve les pneu..) Elle venait d'emmenager et je lui avait demander si les enfants la gener, car c'est vrai qu'ils sont pleins de vie , et sa reponse fut : non, j'adore les enfants , laissez les.
Moi etant plutot pacifiste, je commence a chauffer.
Donc a tous les tocards qui supportent pas les enfants, allez vivre dans la forêt ou la montagne.
Se plaindre du bruit des enfants n'a rien à voir avec le fait d'aimer ou pas les enfants.

Ces braves gens, ce qu'ils n'aiment pas en réalité, c'est plutôt l'irresponsabilité des parents qui sont dans l'incapacité de comprendre qu'ils sont eux-mêmes les seuls et uniques responsables du comportements de leur progéniture.

Par exemple, lorsque mon enfant est bruyant dans un contexte où cela peut occasionner une nuisance à autrui, il m'appartient, en tant que père, de le rappeler à l'ordre et de lui expliquer le pourquoi du comment. Les enfants comprennent très bien, en général, les demandes parentales si celles-ci sont assorties d'explications qu'ils sont en mesure d'appréhender.

Bien entendu, pour des enfants aux facultés de compréhensions limitées ou pour des parents aux capacités éducatives tout aussi limitées, une bonne gifle bien appuyée en plein la visage fera aussi l'affaire. Mais même dans le cas de ce geste éducatif, bien des parents sont démissionnaires. C'est pourquoi vous vous retrouvez avec des problèmes de voisinage liées à des nuisances sonores occasionnées par des enfants totalement abrutis parce que livrés à eux-mêmes par des parents inaptes à l'éducation et auxquels la société aurait dû refuser le droit d'enfanter.


Mais quoi qu'il en soit, lorsque vous êtes victimes de ce type de nuisances, vous devez vous dire que vous n'êtes largement pas ceux qui sont le plus à plaindre. Ceux qui sont le plus à plaindre, ce sont sans conteste, tous ces malheureux enfants qui auront à pâtir plus tard (au moment de leur adolescence surtout) du manque cruel de cadres et de repères éducatifs qu'ils n'auront jamais reçus. Pour eux, leur souffrance sera, des années durant, mille fois pire que celle (certes pénible, je ne le nie pas) que vous aurez enduré pendant quelques mois.
(SUITE DE MON MESSAGE)

Mais quoi qu'il en soit, lorsque vous êtes victimes de ce type de nuisances, vous devez vous dire que vous n'êtes largement pas ceux qui sont le plus à plaindre. Ceux qui sont le plus à plaindre, ce sont sans conteste, tous ces malheureux enfants qui auront à pâtir plus tard (au moment de leur adolescence surtout) du manque cruel de cadres et de repères éducatifs qu'ils n'auront jamais reçus. Pour eux, leur souffrance sera, des années durant, mille fois pire que celle (certes pénible, je ne le nie pas) que vous aurez enduré pendant quelques mois.
29
Merci
Je viens de prendre connaissance du désagrément de toutes ses personnes qui comme moi, subissent les assauts constants des enfants des autres. En ce qui me concerne il y en a trois au dessus de ma tête. Ils sont arrivés très récemment et en aucun cas je ne suivrais le proverbe qui dit, les plus génés s'en vont, je n'ai pas l'âge d'aller en maison de retraite et j'ai moi même des enfants qui ont besoins de moi cependant, il est insuportable d'avoir sa vie calquée sur celle des autres nous sommes épuisés du bordel des nouveaux venus (1 an)et j'ajoute que je viens de me taper un cancer je peu donc espérer la tranquilité et une qualité de vie dont chacun a droit. Je refuse que mes enfants pensent que je suis dans le faux en leur inculquant les valeur que l'on m'a enseigné mais comme les voisins font énormément de bruit, pourquoi pas nous!! Que faire?
> reninle -
Avez vous des voisins avec des enfants au dessus de votre tête? ceux-ci font-ils du patin à roulettes dans l'appartement? jouent-ils aux billes à passé 23heures? je ne doute pas qu'il y ai de mauvais coucheurs, mais il y a également de mauvais parents. La bonne éducation veut que l'on respect chacun et quand on vie en collectivité, il y a des concessions a faire.Je ne doute pas que votre situation sois difficile mais il n'est pas facile d'être victime, croyez moi
> colchique -
Bonjour Colchique,

les voisins du dessus ont deux enfants plus ages (8 et 12 ans). Nous les entendons aussi courrir mais cela est certainement moins frequent que mon petit garcon de 3 ans peut le faire mais en revanche souvent plus tardif.

Je n'ai jamais dit qu'etre victime du bruit etait facile a vivre. Je dis simplement que pour resoudre ce genre de conflit de voisinage il faut de la comprehension des deux cotes. Il y a des comportements a changer des deux cotes et ne pas l'admettre c'est souvent la premiere raison de l'echec a trouver des solutions.

Le gros probleme est que souvent les gens partent du principe que celui qui fait du bruit et le seul responsable. Nous faisons du bui je l'admets mais je ne peux pas non plus lutter contre tous nos bruits. Alors si on voisi se plaind et que 5 minutes apres mon gamin fait tomber sa boite de jeux par terre, cea n'est pas de la provocation de ma part.... Ce n'est n'y plus n'y moins qu'un facheux accident qui malheureusement n'a pas pu etre evite...

Dan tous les cas, il n'y a rien de pire que les confits de voisinage, cela "pourrit la vie" au quotidien et une fois plonge dans cette ambiance la, tout devient innacceptable de la part de l'autre.

Bonne chance a vous. De mon cote, j'essaye de faire de mon mieux pour que mon gamin fasse le moins possible de bruit car en effet, il est important de faire comprendre a un enfant qu'il y a des limites et des choses / gens a respecter mais de mon cote je ne respecte plus ma voisine car son harcellement nuit a ma vie de couple egalement. Lorsque la police nous aura donne tord, peut-etre que changerai de dicourt mais en attendant je me sens etre la victime de mon voisin pus que l'inverse.

Cordialement,

Reninle
> reninle -
Bonjour Reninle.

Si le bruit que crée votre enfant s'entend déjà deux étages au-dessous du votre, je vous souhaite simplement que le locataire qui viendra s'installer juste en-dessous de chez vous ne soit pas taillé comme un haltérophile.
> Gicle -
Bonjour Gicle,

bien au contraire nous attendons avec impatience que l'appartement du dessous soit occupe. En fait la voisine au dessous n'entend pas nos bruit mais les fibrations (pas au sol, objet qui tombent, ...). Le syndic et nous-meme pensons que l'apartement vide en dessous agit en fait comme une caisse de raisonnance, amplifiant ainsi nos vibrations.

Vivement que l'haterophile puisse emmenager rapidement, cela va rendre la vie plus difficile a Tati Daniel!!

Reninle
Hélas, je pense sincèrement qu'il n'existe aucun moyen (légal et non-violent) qui puisse être employé afin d'améliorer une telle situation.

En effet, on peut supposer que des parents qui laissent leurs enfant être gênants ne sont pas en mesure (intellectuellement) appréhender la notion d'altérité (l'existence des autres). Donc quand bien même vous multiplieriez les discussions et les tentatives de conciliation afin de leur dire que vous existez à côté d'eux, rien n'y ferait pour la seule et simple bonne raison que ces gens vous répondront invariablement des trucs du style :

- on a le droit de vivre ! (comprenez : "vous, par contre, vous n'en avez pas le droit !")
- ce sont des enfants ! (comprenez : "ils ont tous les droits du monde, même celui de faire chier leur environnement")
- on fait des efforts (comprenez : "ce sont des parents incapables d'élever des enfants sans emmerder le monde")
- mon gamin s'amuse en cognant sur les murs avec un marteau ? d'accord, nous emmitouflerons le marteau d'un morceau de tissu ! (comprenez : "je ne peux pas priver mon gamin de s'amuser ! il continuera donc de taper sur les murs avec son marteau !")
- etc.

Bref, rien à faire sauf à déménager ou à user de moyens violents que la loi réprouve par des peines de prison pouvant aller jusqu'à la perpétuité (donc, à proscrire absolument !).
28
Merci
Tout à fait ok avec Reninle et Zahera. Je suis mère d'un petit garçon de 2 ans et demi (bas âge n'est-ce pas) en pavillon et il est de nature foufou, à courir partout, à bouger tout le temps, parfois à crier et rien ne l'arrête (même pas nos gifles)....alors il faut de la patience même moi j'ai mal à la tête certains jours. Heureusement que je ne suis pas en appartement !!!! Sinon on me traiterait de mauvaise mère et mon mari de mauvais père alors que nous faisons de notre mieux ! Bientôt on va nous dire de leur mettre une muselière et de les ligoter ou encore de les mettre à jouer dehors jusqu'à l'heure du coucher (c'est plutôt comme ça qu'ils deviennent délinquants). Quand on vit en appart. faut être tolérant ! Sinon il faut se barrer loin à la campagne et s'acheter une maisonnette (comme les retraités)...ils me font marer ces gens qui se veulent urbains et au calme ! Moi quand j'ai vécu en appart. je tolérais le bruit des autres et je me disais que c'est vivant, c'est plaisant.
Autrement, les cercueils, pour ceux que ça intéresse, c'est très silencieux !
Votre réponse est assez incroyable. En gros demander le calme chez soi ça revient à manquer de respect aux autres.
Intéressant.
Et puis tant qu'on y est, attendons la mort.
Abject et ridicule. Il y a des efforts à faire quand on vit en communauté, que ça vous plaise ou non.
Vous devez croire en ce proverbe imbécile: "les plus gênés s'en vont".
Et bien non il faut, comme vous le dites d'ailleurs, s'adapter à l'endroit où l'on vit, et donc modérer le bruit.

Je vis en dessous de quelqu'un qui fait du bruit, qui laisse ses enfants courir pieds nus (enfin, plus exactement, il court avec eux), faire des jeux d'extérieur à l'intérieur (même quand il fait beau et alors que la résidence est dotée d'un joli parc sécurisé) qui bouge ses meubles très fréquemment.
Je lui ai dit, il m'a dit comprendre puisqu'ayant été dans la même situation que moi, mais il n'a rien fait pour améliorer les choses (des chaussons, des tampons pour le meubles, ça ne coûte presque rien). Je lui ai bien sûr proposé de venir constater, il n'est pas venu.
Et donc selon vous je dois m'adapter et je dois tolérer.
Mais ne trouvez-vous pas que ce monsieur manque un peu de respect ? Voire même se moque un peu de moi ("je comprends, j'ai vécu la même chose, je suis parti à cause de ça").

Je suis navré de vous le dire mais les gens comme moi mérite autant de respect que les parents d'enfants turbulents, et c'est d'ailleurs tout ce que l'on demande.

Cordialement.
Messages postés
499
Date d'inscription
mercredi 28 avril 2010
Statut
Administrateur
Dernière intervention
29 mai 2019
2346
22
Merci
Pour connaitre vos droits et les moyens d'agir contre un voisin bruyant, vous pouvez consulter notre fiche Voisin bruyant : comment agir contre des tapages nocturnes.
Cordialement
17
Merci
J'habite un immeuble très chic du 16eme arrondissement de Paris où, à lire certain de vos commentaires, je ne devrais pas être gêné par mes voisins puisque très bien élevés. Mes voisins du dessus sont une famille avec des enfants qui courent et qui sautent toute la journée. Je leur ai demandé de faire attention et leur réponse a été qu'ils ne pouvaient pas demander à des enfants de ne pas courir car cela ne servait à rien. Par conséquent je vend l'appartement mais les acquéreurs se désistent dès qu'ils entendent les coups en provenance du plafond. C'est une vraie nuisance! Je ne sais plus quoi faire.
16
Merci
J'ai été la voisine aux enfants bruyants et sincèrement je pense que nos voisins de palier ont du être très heureux de nous voir partir. Je ne discuterais pas de ma jolie puce qui nous a tenu nous et les voisins éveillés pendant 3 longs mois car un nourrisson pleure c'est malheureusement ainsi.
Par contre, mon ainé de 4 ans, je n'ai jamais été démissionnaire, j'ai toujours essayé qu'il fasse moins de bruit mais son moment favori pour brailler c'était évidement au moment de monter et descendre les escaliers. Il n'y avait rien à faire jusqu'au jour où ma voisine tout en bas, lui a demandé bien en face pourquoi il criait autant et lui a dit que cela la dérangeait. Cela a été terminé, il a compris que non on ne lui mentait pas en lui disant qu'il embêtait tout le monde nous y compris.

Autre solution : proposez aux parents de venir écouter le bruit de leurs enfants chez vous, bien souvent le bruit n'est pas du tout le même à l'intérieur du lieu de vie et à l'extérieur et certains parents peuvent croire que tout simplement vous êtes un voisin chiant qui se plaint toujours alors que vous avez une véritable gêne.
13
Merci
Bonjour,

Je suis dans le meme cas que toi, je suis arrivé a un stade où je ne supporte plus ces gens!!! et eux ont 3 enfants je les entend courir, crier, sauter, pleurer... on entend tout, je suis allé les voir 1 fois car leurs enfant sautaient a 23h. Le bruit est incessant est c'est devenu frustrant.
J'attend egalement des conseils
merci
12
Merci
Bonjour,


Je comprend également vos problème étant donne que je suis dans la même situation que vous.
Mes voisins se sont installes il y a 2ans , ils ont 2 enfants : 1 de 3-4ans qui a l'age d'aller a l'école et 1 qui est ne l'année dernière .
Mon cauchemar a débuté le jour ou ils se sont installes en dessous de chez nous. Notre immeuble ne comporte que 2 appartements. Au début,ma voisine mettait les talons aiguille matin et soir dans le fun, j'ai du lui touche un mot car je ne supportais plus ce bruit et ne comprenais pas comment elle qui habitait en dessous de chez moi fasse autant de bruit alors que mon appart est très bien isoler.
Ensuite, tous les matins vers 7h ou dans la nuit, j'entendais leur dernier enfant pleurer fortement . je n'ai rien dit dans l'immédiat car je me disais que c'était un enfant , je me disait qu'il se faisait peut être les dents . et puis jour après jour,le bruit continuait fortement d'exister.le pire c'est qu'au fur et a mesure la mère commençait a crier également sur la petite alors, je commençais a perdre patience car au travail, je n'étais plus aussi concentrée et devenais d'avantage fatiguée. De nouveau réveillée très tôt , un Dimanche matin j'ai pris mon courage a deux mains et je suis allée parler avec les voisins, j'ai été tranquille une matinée puis de nouveau rebellotte. Le problème c'est qu'après les voisins commençaient eux aussi a se disputer la nuit comme des chiffonnier. Que faire dans ces cas la?
aujourd'hui ,maintenant c'est l'ainée qui court sans cesse le matin , le soir ,et qui crie, chante, saute ,pleure.....sans compter les scènes de ménage ou tout a l'air de voler dans la pièce, je trouve que j'ai été assez patiente jusque maintenant j'ai essaye de leur faire comprendre mais toujours pas de succès. ils me disent toujours que ce sont des enfants et bla et bla...mais ne mettent pas de frein a tout ce bruit.
Quel recours pourrai-je avoir contre ça? est ce trop demande un peu de calme ?merci
9
Merci
bonsoir

je tiens à vous remercier tous ceux qui m'ont soutenue pour les mêmes problèmes de voisinage que l'on rencontrent , dans la totalité des réponses que j'ai reçues sachez que je vous comprend entièrement dans les bruits de n'importe quelle conditions que l'on doit les supporter .mais maintenant que nous avons cet article de loi nous pouvons toujours le faire valoir . A propos de mes voisins bruyants super bonne nouvelles ils ont déménager ce moi-ci nous respirons cela fais un bien fous , on avait presque oublier le calme à quoi cela correspondait ....
Nous espérons que notre prochain voisinage ont reçue une éducation avec le respect d'autrui ... a voire ??
je vous informerais de cette évolution . en vous remerciant tous et toutes a nouveau et bon courage a vous opaline
6
Merci
voila depuis plus d'un an mes voisins du dessus qui ont un enfant en 2006, c'est infernal, ils se foutent de notre tranquilite, ils font du bruits le jour, la nuit et ca je ne peux plus, meme plainte aux policiers parce que mon fils de 12ans ne supportait plus, il a tapait avec le balai dans le plafond, juste une fois, malheur, on a ete convoque a la police, terrible, ils font du bruit tous les jours, nous empechant de dormir aux heures normales de 22h gaetan comment peut -t-il aller a l'ecole normalement, ils font du bruits jusqu'a 23h, et gaetan doit se lever a 6H30, comment voulez-vous qu'il se repose, apres une agression a longueur de journee, mon fils a continuellement mal a la tete, je ne sais plus quoi faire. ????????????????????
pour les voisins bruyants , souvent j'ai subit cette pollution sonore et lorsque vous allez frapper chez eux pour leur demander gentiment de faire attention a ne pas faire autant de bruit , ils sont généralement furieux et vous envoient balader , c'est malheureux mais plus la societé évolue et plus les gens deviennent des sauvages ; alors maintenant quand je prends un logement , je demande le dernier étage , et si je me retrouve a nouveau a coté d'un voisin sans gene , je déménage , ecrire au proprietaire ou a la mairie ne sert a rien et c'est pour cette raison que tous ces " emmerdeurs" sont sans gene , quand on eleve correctement un enfant , on lui aprend a repecter les autres en premier a ne pas courir dans l'appartement , car plus tard ces futurs adolescents feront du bruit partout avec des mobilette et adulte voiture
3
Merci
c'est normal que les gens fassent un peu de bruit mais quant c'est tout le temps du matin au soir c'est vraiment soulant! ma voisine du dessus quant elle est là c'est du matin au soir, defois on a envie de la clouer à son canapé.deja elle marche avec ces talons une nuisance très facilement arrengeable en mettant des pantouffles! en plus elle hurle apres ses gamins qui lui repondent ça n'en fini plus.puis quant elle fait la cuisine elle claque tellement fort les placards qu'on dirait qui va lui rester dans les mains et puis elle remue tout le temps deplace les meubles donne des coups ça n'arrette jamais quant elle est là je veux bien qu'elle fasse sont menage mais tout les jours du matin au soir faut pas exagéré heureusement qu'elle travail car quant ses enfants sont seuls on les entends pas du tout . j'habite en hlm mais ça ne veut rien dire c'est vrai que l'insonorisation n'est pas terrible ma mère vit aussi en hlm et chez elle on entends vraiment rien une fois les fenetres fermées sauf un peu l'aspirateur defois pourtant la voisine à 4 enfants!là je demenage je vais vivre au dernier étage et l'insonorisation a l'air d'etre meilleur que là ou je suis.
2
Merci
bonjous il marrive la meme chose sauf que nous ils sont 2 enfant un de 10ans et lautre de 3 ans il court sens saisse et ont en as mar !!! aier nous
1
Merci
bonjour,
je viens de lire votre réponse avec le décret et la loi qui y figure cela va peut-être nous aider , je tiens à vous remercier.
le bruit continue , mais un peu moins fort car cette enfant va à l'école maintenant mais dés quelle rentre sait repartie sa court et maintenant il le font exprés , ma voisine est aller les voire pour qu'ils cesse et moi-même . discussion un peu hardeuse avec moquerie à la clé ???? en vain ils m'ont qu'ils avait fait une demande de mutation mais que je rencontrerais toujours le même problème car je ne devais pas aimer les enfants ohhhh . je leur ai répondue qu'ils était certain que je ne les regretterais pas du tout . mais je prend note de toutes les informations que vous m'avait communiquer et je vous en remercie .
cordialement opaline
Je vous comprend si bien!! Opaline, je me suis même demandé moi-même si j'aimais les enfants tant je me sentais irritée, mais la chose est: oui je les adore, mais pas au-dessus de ma tête! Je pose la question: 1) Comment apprécier les coups, cris, pleures, etc. quand ils proviennent d'un plafond et quand les enfants nous sont inconnus, et 2) Pourquoi diable les gens ne se procurent pas de tapis de jeu et n'enseignent pas à leurs enfants à concentrer leurs jeux à cet endroit? Les enfants, en appartement, ça demande plus d'adaptation pour ne pas nuire aux voisins! Et les jeux bruyants, c'est dehors qu'ils devraient les pratiquer! Et les marchettes et autres dispositifs que l'on traîne sur le sol devraient aussi être évités!! Quand je pense que j'en ai parlé à ma voisine et qu'elle m'a rit au nez en me disant que les enfants sont les enfants!.. bien sûr c'est elle qui est au 2e et non au 1er à essayer de travailler! Je ne croyais jamais que j'affirmerais ça un jour, mais je comprends maintenant les proprios qui refusent de prendre les gens avec des enfants quand ils habitent en dessous...
Messages postés
7076
Date d'inscription
mardi 30 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
15 décembre 2011
769
0
Merci
Mon intervention ne vous apportera pas de solution.

Dans le même cas que beaucoup d'entre vous, j'ai simplement déménagé. (Il y a 30 ans) et depuis j'ai acheté une maison.

Bonne journée
C'est surement la plus sympathique des solutions pour ceux qui en ont la possibilité.Pour les autres je les invite à la positivité, il y a forcément une réponse.Pour ma part je reste convaincue qu'un peu de rigueur dans l'éducation des enfants apporterait un peu de bien être dans la vie de tous. Les j'en foutres des autres, ne peuvent reproduire avec leurs progénitures que les mêmes schémas qu'eux même ont reçu.Autorité n'est pas forcément sévèrité, être ferme n'est pas être tyran.Les enfants ont des droits mais il n'ont pas tous les droits.Comme pour citer,quelqu'un plus haut, c'est sécurisant pour les bambins d'avoir des parents qui les façonnent qui les élèvent dans le respect des autres qui les empêchent de devenir des délinquants.
> colchique -
Nous sommes bien tous d'accord mais il y a des degres dans tout cela. Oui a l'autorite parentale, elle est saine et necessaire, une gifle n'ayant jamais tue personne mais il existe des limites a tout cela, c'est l'age de l'enfant. Si vos enfants des leursplus jeunes ages vous ont ecoute au doigt et a l'oeil, felicitation mais moi je ne connais pas une seule famille ou cela a ete le cas. Entre le j'en foutisme et la repression extreme, il y a un juste milieu et malgre les limites, il y a cet instant de l'enfant qui reste incontrolable.

Si vous avez des enfants, si vous vous en etes un peu occupe, vous savez bien que l'enfant en bas age ne peut pas immediatement integrer les reles et les interdictions. Cela prend du temps, dependant de la nature de chaque enfant, de son environement et bien entendu de ses parents.

Alors un enfant qui court dans un appartement est une chose normal comme des parents qui tentent de le faire arreter. Si vos enfants n'ont jamais couru chez vous, lance quoi que se soit ou bien laisse tomber un objet, bravo mais je pense que vous seriez un mythomane. Maintenant, je n'accepte pas non plus les parents qui n'essaieront pas et qui trouveront cela normal.

Les messages precedents sont des caricatures. Les parents y sont depeind comme des personnes irresponsablent et indifferentes. Je suis sure que dans la realite ils sont beaucoup plus nombreux a simplement essayer d'eduquer leurs enfants mais avec plus de difficultes que d'autres.

Il y a aussi des gens plus sensible au bruit que d'autres, il y a aussi des enfants plus difficiles a controler... La tolerance et la bonne volonte mais maintenant cela n'existe plus.

Reninle
-15
Merci
MAIS J'allucine pourquoi vous avez jamais eu d'enfant ou vous avez jamais ètè des enfant vous aussi vous ete petit et bruyant et vous avez fait des betise vous avez jouer alors arreter se cinema et de dire que ses personne sont des mauvais parent car un efant qui joue et un enfant en bonne sante alors il faut pas allez embeter ces pauvre mere car elle vont pas empecher leur enfant de jouer et moi personellement je trouve que c'est vous qui supporter pas le bruit il faut acheter une maison a la campagne ou allez en maison de retraite alors cesser de demander de l'aide pour sa il y pire dans la vie il faut vous occuper sortir etre benevole dans les hopitau les bric abrac sa vous occupera et vous entendre moins de bruit et vous fouterai la paix a ces pauvre enfant qui demande a qu'a jouer et pouvoir se developer arreter de leur mettre des baton dans les roues sa suffiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit
Mme Zahera,

C'est une question de conteste et d'éducation parentale, certes les enfants ont le droit de se défouler, de jouer, de vivre à pleines dents leur vie enfantine, des parents comme vous, ne devraient-ils pas leur imposer certaines heures dans la journée pour jouer , ce qui permettrait de respecter la tranquilité de l'environnement.
Vous même, vous ne paraissez pas avoir le respect d'autrui à voir vos écrits. C'est vous qui devriez acheter une maison à la campagne, de ce fait, vous éviteriez d'emmerder le monde. Si vos moyens ne vous le permettent pas, respecter au moins la tranquillité des autres dans votre hlm qui ne demandent pas mieux un bon contexte de voisinage.
Dossier à la une