Frais et agio abusif sur compte surendetté

Résolu/Fermé
Hyléana - 12 mai 2008 à 15:11
 cool - 2 mars 2010 à 20:29
Bonjour,
Je vis seule et élève mon fils avec un salaire à peine plus élevé que le SMIC. Je suis en surendettement à la banque de france depuis septembre 2006. Ma banque (Société Général) ne m'a jamais signalé (sous quelque forme que ce soit) que je ne pouvais plus bénéficier d'assurance découvert, ni de chéquier pas plus que payer par CB dans les magasins. Bien au contraire, il m'a été proposé une assurance découvert plus élevée et les chêquiers ont continués à m'être fourni sans aucun problème.
Et puis voilà, patatrac, depuis Kerviel (ce n'est pas une blague la SG doit faire les fonds de tirroirs) ou plutôt le début du mois de mars mais toujours sans en être averti , tout à changer !!! Du jour au lendemain plus rien, résultat la galère au quotidien. Par exemple pour pouvoir payer mon loyer, je dois me faire faire une lettre chêque 11 €. Pour un chèque de 100 € rejeté (de leur faute car si j'avais su ne pas devoir en faire...) : 75.30€ de frais de rejet, 11€ de lettre recomandée, plus des agio divers et biensûr le résultat est que le total de tous ces frais équivaux à peu de chose près au montant du chèque refusé - qui lui reste à régler.
Une assistante sociale de ma connaissance m'a dit que lorsqu'un particulier était en surendettement les banques ne pouvaient pas prendre des frais et agios, cela pour permettre au surendetté de remonter la pente, mon banquier m'affirme le contraire. Aidez moi, svp, à avoir les arguments justes et vrais pour contrer mon banquier, si il y a lieu, pour que je puisse enfin refaire surface et ne plus m'inquiéter sans cesse de comment je vais pouvoir faire vivre ma famille.
Merci par avance, très cordialement.

22 réponses

Si elle vous le demande, le mieux c'est de changer de banque, mais attention aux frais de cloture de compte.

https://www.moneyvox.fr/banque/actualites/8250/tarifs-les-banques-les-moins-cheres-en-2009

Bonjour,

J'ai vécu les mêmes problèmes que vous et je ne dois mon salut qu'à l'assistante sociale. J'ai ravalé ma fiéreté et je suis allé la voir. J'ai amené tous les papiers possible et inimaginable.

Elle m'a donné des conseils : grâce à elle j'ai contacté le tribunal de ma ville qui a rédigé une ordonnance de suspension de prêt pendant 6 mois. J'ai eu des aides de la CAF: APL et négocier mon loyer.

Je vous conseillerai d'en faire de même si ce n'est pas déjà fait.
Pendant quelque temps, ma femme et moi sommes allés aux restos du coeur.
Aujourd'hui ca va beaucoup mieux et j'avoue que c'est une sale période à passer. Il faut du courage et garder confiance en vous. Surtout se serrer les coudes.

Courage, courage, ca fini toujours par arrêter.