Prime chaudière - Montant et conditions

Le remplacement d'une vieille chaudière en 2019 peut vous permettre de toucher une aide de plusieurs milliers d'euros. Le point sur les conditions de ce dispositif, récemment élargies par l'exécutif.


Cette aide vise à inciter les ménages à remplacer leur chaudière afin d'effectuer des économies sur leur consommation d'énergie et à améliorer le classement DPE et GES des logements.

Dans le même sens, il existe également une aide de l'Etat pour isoler ses combles.

Date limite

L'aide est accessible pour les travaux engagés jusqu'au 31 décembre 2020.

Plafonds de ressources

Le montant de la prime varie selon les revenus du ménage. Depuis janvier 2019, l'aide est accessible sans condition de revenus, mais son montant est alors diminué par rapport au montant perçu par les ménages aux revenus modestes dont les ressources ne dépassent pas les plafonds suivants.

Les plafonds applicables pour bénéficier de l'aide aux ménages modestes sont les suivants. Ils ont été revalorisés pour la dernière fois en avril 2019.

Composition du foyerPlafonds en IDF (en euros par an) Plafonds dans les autres régions (en euros par an)
124 918 18 960
236 57227 729
342 92433 346
451 28938 958
558 67444 592
Par personne en plus+ 7 377+ 5 617

Remplacement : quelles chaudières

La chaudière remplacée doit être :

  • une chaudière au fioul ;
  • une chaudière au charbon ;
  • une chaudière au gaz autre qu'à condensation.

La nouvelle chaudière doit être du même type que celles indiqués dans le tableau ci-dessous.

Montant

Le montant des aides versées est le suivant.

Type de nouvelle chaudièreMénages modestesAutres ménages
Chaudière biomasse performante4 000 euros2 500 euros
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau4 000 euros2 500 euros
Système solaire combiné4 000 euros2 500 euros
Pompe à chaleur hybride4 000 euros2 500 euros
Raccordement à un réseau de chaleur EnR&R700 euros450 euros
Chaudière au gaz à très haute perf. énergétique1 200 euros600 euros
Appareil au bois très performant800 euros500 euros

Démarches

Le versement se fait en s'adressant aux signataires des chartes « Coup de pouce Chauffage », qui sont généralement des vendeurs d'énergie (liste disponible sur https://www.faire.fr/).

Pour toucher l'aide, le bénéficiaire devra choisir un signataire de la charte correspondant à ses travaux, qui lui proposera alors différentes offres. L'offre choisie doit être acceptée avant de signer le devis.

L'entreprise en charge des travaux doit être qualifiée RGE (« reconnu garant de l'environnement ») au moment de la signature. Une fois les travaux réalisés, le demandeur doit renvoyer les documents demandés (factures, attestation sur l'honneur...) au signataire de la charte ou au partenaire de l'opération.

Versement

Selon les cas, l'aide prend la forme d'un virement, d'un chèque ou d'une déduction de facture. Elle peut aussi prendre la forme de bons d'achat pour les produits de consommation courante.

Cumul avec le crédit d'impôt

La prime peut être cumulée avec le crédit d'impôt transition énergétique et l'éco prêt à taux zéro. Le cumul est possible avec l'aide "Habiter mieux agilité" de l'ANAH. Mais il n'est pas possible de la cumuler avec une aide de l'Ademe.

Les personnes aux revenus modestes peuvent également toucher le chèque énergie pour les aider à payer leurs factures de chauffage.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d', diplômé d'HEC.

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une