Remboursement de la caution (location)

Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Dépôt de garantie et location"

Le remboursement du dépôt de garantie (la "caution") en fin de bail est souvent une source de litiges entre le locataire et le propriétaire. Le point sur les droits respectifs de chacun pour prévenir les litiges.


Un contrat de location prévoit généralement le versement d'un dépôt de garantie lors de la signature du bail. En principe, le bailleur doit restituer son montant à la fin de la location, sauf si des réparations sont nécessaires...

Réparations locatives

En matière de dégradations, le principe est le suivant : le locataire doit maintenir le logement en bon état d'entretien et prendre à sa charge les travaux et réparations locatives dans l'appartement ou la maison loué(e). Si l'état des lieux de sortie démontre que le locataire n'a pas fait face à ses obligations, le propriétaire peut prélever le montant des travaux de remise en état et des réparations sur le dépôt de garantie. Etant précisé que le locataire n'est toutefois pas responsable si les travaux ou les réparations sont liés à la vétusté du logement.

L'état des lieux de sortie, qui permet de s'assurer que le locataire a bien rempli ses obligations, doit donc être rempli avec attention. Pour bien le rédiger, les parties peuvent utiliser notre modèle d'état des lieux gratuit.


Justificatifs

Le montant des travaux mis à la charge du locataire doit toutefois être prouvé par des justificatifs. Les tribunaux admettant la production de devis, le bailleur n'est pas obligé de fournir des factures acquittées, cf. caution et justificatif des travaux. En pratique, il n'est même pas obligé de faire réellement réaliser les travaux en question. Il lui suffit de prouver la réalité du préjudice qu'il a subi du fait de la défaillance du locataire.

Délai de remboursement

La loi Alur a modifié les règles applicables au délai de remboursement du dépôt de garantie. Deux situations doivent aujourd'hui être distinguées : si l'état des lieux de sortie est conforme à l'état des lieux d'entrée, le propriétaire doit restituer le dépôt de garantie au locataire dans un délai d'un mois à compter du jour de la remise des clés. Dans le cas inverse (dégradations, travaux à effectuer...), le délai de restitution est fixé à 2 mois.

Retard et pénalité

En cas de retard pour renvoyer la caution, le propriétaire s'expose à des pénalités de retard. Le propriétaire doit ainsi payer, en plus du montant du dépôt de garantie dû, une pénalité égale à 10% du loyer mensuel hors charges (HC) par mois de retard. Exemple : en cas de retard d'un mois pour un loyer HC de 500 euros, la majoration du montant dû sera de 50 euros. Cette majoration ne s'applique toutefois pas si le locataire sortant n'a pas fourni sa nouvelle adresse au bailleur.

Demande de restitution

Courrier

La règle du délai de restitution du dépôt de garantie n'est souvent pas respectée en pratique, le propriétaire tardant à remettre la somme qu'il doit. En cas de retard, le locataire doit adresser un courrier au bailleur afin de lui demander la remise du dépôt de garantie. Pour un exemple de courrier, il peut se fonder sur un modèle de lettre de demande de restitution de la caution. Cette lettre doit être adressée au propriétaire en recommandé avec accusé de réception.

Conciliation

Si le bailleur refuse toujours de rendre la caution, le locataire a alors la possibilité de saisir la commission de conciliation afin de tenter de résoudre le litige à l'amiable.

Tribunal

Si le locataire n'a toujours pas obtenu le retour de son dépôt de garantie malgré ses démarches, il n'a alors pas d'autres choix que d'agir en justice. Pour ce faire, il doit agir devant le tribunal judiciaire ou le tribunal de proximité.

Loyers impayés

Le dépôt de garantie servant en partie à garantir le paiement des loyers, il est normal que le propriétaire-bailleur déduise du remboursement les éventuels arriérés de loyer et charges. Une règle qui, en pratique, a fait naître certains abus.

Il arrive ainsi fréquemment que le locataire ayant versé un dépôt de garantie et qui quitte le logement ne paye pas son dernier mois de loyer, en estimant ainsi que son dernier loyer sera payé sur le montant du dépôt de garantie. Il s'agit d'une pratique abusive, puisque le locataire a l'obligation légale de payer son dernier mois de loyer même lorsqu'un dépôt de garantie a été versé. Dans cette situation, rien n'interdit le propriétaire d'agir en justice contre le locataire afin d'obtenir des dommages-intérêts.

Vente du logement

En cas de changement de propriétaire en cours de location, c'est le nouveau bailleur qui devra restituer le dépôt de garantie au locataire. Peu importe que la somme en cause n'ait pas été remise à l'acheteur par l'ancien propriétaire au moment de la vente du logement loué.

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC
A voir également
  • Restitution caution
  • Délai restitution caution - Meilleures réponses
  • Restitution dépôt de garantie - Meilleures réponses
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une