Entrer en propriété avec mon concubin et minimiser sa part due

Signaler
-
 Chatquip -
Bonjour,

Je suis propriétaire de ma maison avec un prêt de 138 000€ à mon nom exclusif.

Mon compagnon est propriétaire exclusif d'un appartement entièrement fini de payer et actuellement en location (valeur : 90 000€ et location de 420€ CC/mois).

Nous souhaiterions mettre ma maison en propriété commune et établir chez notaire un acte en bonne et due forme.

Par ailleurs, mon compagnon dispose de liquidités qu'il souhaite investir dans l'achat d'un 2ème appartement à destination de location pour un montant de 100 000€.

La location de ce nouvel appartement et de celui qu'il possède déjà permettra de réaliser les nombreux travaux à effectuer dans ma (qui sera notre) maison.

Comment peut-on procéder pour qu'il n'ait pas à me verser la moitié de la valeur de ma maison ? 

Est-ce que le fait de mettre le nouvel appartement à nos 2 noms comme propriétaires (sans que je participe financièrement) et le montant des travaux qui sera financé (à hauteur de 50 000€ environ sur devis) peuvent équilibrer la moitié de la valeur de ma maison et justifier qu'il ne me verse pas la moitié de la valeur de la maison mais qu'on paie seulement les frais d'acte ?

J'espère avoir été claire...Merci de votre aide pour un souci qui nous préoccupe et complique bien nos projets depuis des années.

Je précise par ailleurs que je suis particulièrement "quiche" sur les problèmes notariés et qu'il faudra avoir la gentillesse d'être TRES pédagogue dans votre réponse.

Au plaisir de vous lire,

Laurence.

1 réponse

Messages postés
83595
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 décembre 2021
15 006
¿

Vu les montages à tiroir que vous envisagez, il peut sembler très pertinent de vous adresser directement à votre notaire ou au moins à un conseiller financier/patrimonial.

Ou alors mariez-vous ...



           
Je vous remercie de votre réponse.....Jai bien pensé au mariage mais mon compagnon y est viscéralement opposé...
Je vais effectivement tenter de m'adresser à un notaire afin d'éclaircir et débroussailler la situation.
Bien à vous...
Laurence.