Partie commune et dégâts des eaux

Signaler
-
Messages postés
29314
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
28 novembre 2020
-
Bonjour,

Suite a un dégât des eaux provenant de la personne au dessus , mon plafond s'est effondré et les poutres d'enfustages sont cassées abimées.

Mon syndic me dit que vu que cette partie est considérée comme étant commune , notre assurance civile ne pourra pas prendre en charge la réparation et que celle du syndic non plus .

Qu'en est il réellement s'il vous plaît ?

Merci par avance.

Cordialement.

2 réponses

Messages postés
29314
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
28 novembre 2020
11 871
Bonjour,
Ce sont les copropriétaires réunis en AG qui doivent voter les travaux de réparation.
Ça confirme donc bien que ça sera des travaux communs non pris en charge par les assurances ..
Messages postés
29314
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
28 novembre 2020
11 871 > masseur
Il faut demander confirmation à l'assureur.
Mais si l'immeuble n'a pas été assuré pour ce dégât des eaux, vous devrez payer les réparations.
Une assurance c'est toujours trop cher "avant"...
Bonjour

l'exposé est un peu confus...
pour poser les choses, c'est l'assureur du propriétaire de la chose endommagée qui l'indemnise.
soit, votre assureur pour vos biens (peinture et éventuellement plafond, suivant ce que dit le rdc à ce sujet) et l'assureur de la collectivité pour ce qui est des parties communes (structure du plancher).
le syndic semblerait indiquer que l'assureur de la collectivité refuserait sa garantie; si cela est bien ce qu'il faut comprendre, c'est sue ce refus est fondé sur une exclusion du contrat, qui peut être que la "casse" ne soit occasionnée que par le pourrissement du bois, et donc ne relève pas d'un seul sinistre.
il faut donc en savoir un peu plus sur la nature du dommage et les clauses du contrat de la collectivité.
si le refus de garantie est confirmé, cela n'empecherait pas votre assureur d'intervenir (quitte à recourir contre la collectivité) et il appartiendrait au syndicat de financer la réparation de la structure.
se pose par ailleurs la question de la cause et d'une possible responsabilité de l'occupant de l'étage supérieur.
Messages postés
29314
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
28 novembre 2020
11 871
Et se pose aussi la responsabilité du syndicat qui a (ou pas) entretenu correctement la structure. Si ce n'est pas le cas, avec des sinistres successifs sans réparations, l'assureur va exclure.
Dossier à la une