Je ne veux plus vendre ma maison [Fermé]

Signaler
-
 Lison -
Bonjour,
Mon mari et moi voulions vendre notre maison et avions signé un compromis de vente en novembre 2019. Nous devions signer l'acte de vente au mois de mars. Tout a été mis en standby à cause du confinement.
Nous sommes fin mai, je ne veux plus vendre car je préfère rester près de mon fils.
L'agent immobilier nous a mis la pression dès le déconfinement et la signature est prévue le 28 mai. Nous avions signé une procuration car il s'agit d'une vente en cascade. L'autre maison se trouve à 500km. Sommes nous obligés de donner suite après la pandémie qui nous a beaucoup ébranlés ? N'avons nous pas le droit de changer d'avis compte tenu des événements ?
Merci pour votre réponse TRES RAPIDE SVP
Cordialement

6 réponses

Messages postés
28028
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 mai 2020
6 542
Bonsoir

N'avons nous pas le droit de changer d'avis compte tenu des événements ?

heureusement que non, vous ne pouvez plus changer d'avis ( sauf si l'acheteur est d'accord )
4
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 31199 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

"Heureusement que non" ? Merci pour votre réponse. Cependant je pense que les conditions de vie dans lesquelles nous allons devoir vivre devraient justifier une nouvelle vision des choses.
Pas de jurisprudence car situation inédite, êtes-vous avocat Monsieur ?
Merci et cordialement
Bonsoir et merci pour votre réponse.
Êtes-vous avocat Monsieur ? Ou agent immobilier ? Je suis très choquée par la période actuelle qui risque de devenir notre quotidien hélas. Je suis atteinte de neuropathie et souhaiterait rester près de mon fils.
Pas de jurisprudence évidemment car situation inédite. Quant aux acquéreurs, je ne suis pas en relation avec eux.
Merci pour infos complémentaires si vous pouvez me conseiller.
Cordialement
Messages postés
21804
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
25 mai 2020
4 631 > Lison
Bonjour,

Je ne vois pas en quoi votre situation serait inédite. Certes, il n'y a pas de COVID-19 toutes les 5 semaines mais que je sache, en France, il y a quantité de catastrophes (inondations, incendies, épidémies de grippe...) dont certaines sont déclarées catastrophes naturelles et je suis bien sûre qu'il y a quantité d'acquéreurs et de vendeurs concernés par des situations de ce type.

Bref, il ne risque pas d'y avoir de jurisprudence qui validerait le changement d'avis d'un vendeur après la signature du compromis et à quelques jours de la signature de l'acte authentique.

Cordialement,
Val
Messages postés
25503
Date d'inscription
samedi 29 mars 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2020
12 572
Bonjour

La signature du compromis de vente vaut vente pour le vendeur.
Une fois le compromis signé, le vendeur ne pourra obtenir l’annulation dudit compromis qu’après négociation amiable avec l’acheteur, ou après une annulation judiciaire du compromis si l’acheteur n’a pas respecté toutes ses obligations légales.

Mais là c'est vous qui ne respectez pas le contrat

Nous ne mettons aucune famille à la rue. Ces personnes sont en location. 

Ils ont puvresilier leur bail, leur proprietaire mettre en vente son bien ou l'occuper avoir de nouveaux locataires à l'echeance...
Messages postés
22960
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2020
8 867
Bonjour,
Une fois signé la promesse, vous vendeur ne pouvez plus y renoncer.
Si vous voulez rester à proximité de votre fils, achetez ou louez dans cette zone géographique.
Bonjour John
Merci pour votre réponse pleine de gentillesse et de compréhension. Prise dans les griffes de personnes plus intéressées par leurs commissions, émoluments que par la détresse de leurs proches.
Vous lire réchauffe le coeur en cette période où on peut concevoir que tout être dit humain puisse changer sa vie sur l'avenir et revoir ses valeurs premières.
Je vous souhaite de recevoir beaucoup de bonheur.
Prenez soin de votre santé.
Bien à vous.
Messages postés
19606
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2020
6 822 > Lison
Comme le dit l'expression : 'un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi'.
>
Messages postés
19606
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2020

Je connais mes classiques moi aussi mais j'évite de les balancer à mauvais escient !
C'est à mon fils et à ses petits en bas âge que je pense ! Si vous êtes incapable de comprendre ça, je vous plains.
Messages postés
28028
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 mai 2020
6 542 > Lison
bonjour à tous

la question va vite dégénérer avec un risque de fermeture alors résumons :

Lison
vous avez eu toutes les réponses

- légalement vous ne pouvez pas annuler la vente unilatéralement ; l'acheteur pourra exiger la résolution de celle ci , vos arguments ne sont pas "valides"
- seule solution: négocier avec l'acheteur et l'agence s'il y en a une , moyennant indemnités ou non

tout le reste n'est que considérations qui vont vite dégénérer
>
Messages postés
28028
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 mai 2020

Nous sommes d'accord. Je pensais avoir des conseils pertinents, je ne reçois que jugements et propos insultants. Je ne suis ni égoïste, ni indifférente à la tragédie actuelle.
Cette expérience sur ce site aura permis de démonter la haine de certaines personnes qui pratiquent certainement les réseaux sociaux déversoirs de haine et de contestation à tout va.
Merci à ceux qui ont compris ma détresse et ont essayé de m'aider. Quant aux autres, je les laisse dans leurs jugements haineux et leurs propos méprisants.
Messages postés
28028
Date d'inscription
samedi 25 septembre 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 mai 2020
6 542 > Lison
Je pensais avoir des conseils pertinents,

Vous avez eu une réponse précise à votre question initiale : puis je annuler la vente ?

tout le reste n'est qu'une question d'interprétation des propos , certes parfois un peu caustiques mais en aucun cas haineux comme vous le laissez entendre

aussi pour justement éviter une dégénération
( comme le montre votre réponse , car ceux que vous visez vont réagir ) nous allons fermer la discution

cordialement

kasom modérateur
Messages postés
3103
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2020
4 029
bonjour
attention les demandes de report de crédit ne sont pas toutes acceptées , ce n'est pas obligatoire.. et ce report de 1 ou 2 mois peut être demandé seulement au bout de 2 ans de remboursement....donc le locataire paye un loyer et sans doute une mensualité de crédit ce n'est pas parce qu'il est locataire qu'il ne paye pas déjà les premières mensualités du crédit octroyé pour l'achat de la maison..
le gouvernement n' a pas voté une loi obligeant les banques à accepter tous les reports de crédit
de plus le locataire (acheteur de votre maison.) a un propriétaire qui a peut être déjà loué à une autre personne ,qui attend le départ de votre acheteur.etc etc etc c’est pour cela que AN banker dit que vous n'est pas seule partie dans l'affaire...
il y a des lois concernant la vente d'un bien immobilier il faudra respecter ces lois
Messages postés
71
Date d'inscription
lundi 18 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2020
31
Je suis très choquée par la période actuelle qui risque de devenir notre quotidien hélas.

Vous devriez peut-être faire une psychothérapie si vous êtes si choquée que ça.

Et si vous voulez vraiment garder votre maison il suffit de rompre le compromis de vente, cela ne vous coûtera que 10% du prix de vente de la maison (c'est en général ce qu'accordent les tribunaux pour la rupture d'un compromis).

Cependant je pense que les conditions de vie dans lesquelles nous allons devoir vivre devraient justifier une nouvelle vision des choses.

Quelles conditions de vie? Je pense que dans votre cas vous devriez arrêter de regarder la télé, cela ne semble pas vous réussir :
https://www.youtube.com/watch?v=u851syACGoY
Messages postés
25081
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2020
8 099
John 75111 ,

il suffit de rompre le compromis de vente, cela ne vous coûtera que 10% du prix de vente de la maison (c'est en général ce qu'accordent les tribunaux pour la rupture d'un compromis).

Je ne sais pas du tout d'ou vous tenez cette info, mais si les acheteurs demandent au juge d'entériner la vente, le juge acceptera et le vendeur devra en plus payer les dépends(frais de justice).

Les 10% c'est ce que les tribunaux accordent au vendeur quand l'acheteur refuse de signer la vente finale.
Messages postés
71
Date d'inscription
lundi 18 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2020
31 >
Messages postés
25081
Date d'inscription
jeudi 25 février 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 mai 2020

Je ne sais pas du tout d'ou vous tenez cette info, mais si les acheteurs demandent au juge d'entériner la vente, le juge acceptera et le vendeur devra en plus payer les dépends(frais de justice).

Bien sûr c'est un risque, mais ce n'est pas le plus courant : "Le vendeur étant en violation de ses obligations contractées dans la promesse de vente, l’acheteur peut soit exiger l’exécution forcée de la vente soit lui réclamer des dommages et intérêts. ".
A noter que dans tous les cas, l’acheteur a pleinement le droit de récupérer l’indemnité d’immobilisation qu’il a payée au moment de la promesse de vente.
Cette indemnité n’est en effet justifiée que si la vente définitive est conclue ou que si l’échec de cette dernière n’est pas le fait du vendeur.


En effet, beaucoup d'acheteurs flairent la bonne affaire : obtenir gratuitement de l'argent : les 10% de dédommagement en plus de l'indemnité d'immobilisation et acheter un autre bien .

A moins que la maison en question soit la "maison de leurs rêves", beaucoup d'acheteurs lésés préfèrent obtenir de l'argent et se trouver un autre bien à la place.
Dossier à la une