Intrum rercouvrement

Messages postés
29
Date d'inscription
vendredi 26 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2019
- - Dernière réponse : AN.Banker
Messages postés
1470
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 août 2019
- 26 juil. 2019 à 10:26
Bonjour,

Je viens de recevoir d'Intrum un courrier, "Notification de cession - impayé à régulariser". qui me dit que CACF Sofinco, aux termes d'un acte sous seing privé du 29 juin 2018 (article 1324 et suivants du Code Civil) a cédé le 31/12/2017 un portefeuille de créances qu'elle détenait, à la société Intrum. Cette cession a pour effet de transférer ses créances en faveur de la société Intrum a qui vous devez faire parvenir la somme de 2056.16 euros (Principal et Intérêts)Renseignements pris, il s'agirait d'un crédit, pris en mon nom par mon ex femme, auprès de Sofinco en 1982. En 1983 elle aurait stoppé les paiements. La facture réclamée par Intrum est du 21/09/1983 pour 569.30 euros. Je précise que je n'ai reçu aucun assignation d'un tribunal, ni de courrier d'huissier. Par contre un premier courrier du 23 octobre 2018 a été envoyé à mon ex femme (J'ai eu la confirmation par Intrum) Evidemment elle n'a pas répondu. Compte tenu que depuis 1983 cela fait 36 ans, je serais tenté de dire qu'il y a prescription. Mais le fait qu'Intrum ait racheté cette dette auprès de Sofinco, ne relance t il pas la machine judiciaire. Du moins, c'est que l'on m'a laissé entendre ! Quel conseil me donneriez vous dans ce dossier ? Quelle genre de réponse dois je apporter ? Merci par avance à ceux qui se pencheront sur ce qui précède. Bonne jouréne
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
1470
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 août 2019
656
0
Merci
Bonjour,

Non en l'absence de jugement, la cession de créance ne relance pas la possibilité de recours et le délai de prescription.

Quelle genre de réponse dois je apporter ?
Le silence, si aucune décision de justice à l'époque cela fait longtemps que toute action est prescrite et qu'ils n'ont aucun moyen à part la pression de vous obliger à rembourser cette somme.
Commenter la réponse de AN.Banker
0
Merci
Bonjour,

Merci pour votre réponse. J'espère simplement, qu'il n'y a pas un jugement dans la nature, car avec les déménagements successifs, ce n'est pas évident de les recevoir. Si j'ai un nouveau problème, je me permettrai de solliciter de nouveaux conseils. Très bonne journée. Cdlt
AN.Banker
Messages postés
1470
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 août 2019
656 -
Vous pouvez demander au greffe du tribunal de votre lieu de résidence de l'époque pour vérifier s'il y a un jugement.
Commenter la réponse de fronie
Dossier à la une