Je ne sais plus comment m'en sortir

Mysterion - 6 juin 2019 à 19:48
 Tournesol - 7 juin 2019 à 09:22
Bonjour à tous,
Je vient m'exprimer ici librement car je suis dans un cas je pense "d'urgence" et je ne trouve aucune solutions actuellement pour m'en sortir.
Je vais essayer de m'expliquer du mieux que je peux.
Alors voilà,

J'ai 20 an, à 17 ans ma mère est décédé des suites d'un cancer du sein, je me suis alors retrouvé chez mon père (mes parents était séparés), étant déjà assez fragile je suis tombée en dépression. Après avoir passé 4 mois dans l'unité psychiatrie adulte de l' hôpital d'Amiens nord je suis sortie mais dans un état pire que quand j'y était entré.
J'ai fait plusieurs tentatives de suicides, mes relations avec mon père et ma belle mère ce sont envenimées et après une TS assez grave j'ai été interné (contre mon gré car dangereuse pour moi même) À l'hôpital psy de Amiens, Pinel.
En plus d'y avoir passé 2 mois j'y ai fait une pneumopathie assez grave (coma, intubation, drainage).
J'ai été alors "diagnostiqué" comme étant maniaco dépressive / borderline. Malheureusement avec ça les relations on encore empirés et a mes 18ans je suis partie de chez mon père.
J'ai atterri dans un premier foyer d'urgence (avec le 115) à Compiègne, mais vivant en colloc avec un dealer je suis partie et après avoir été hébergé puis viré de chez mon "amie" je me suis de nouveau retrouvé en foyer d'urgence, (un fjt ou foyer jeune travailleur) sur Beauvais ou je vit actuellement depuis plus de 8mois.
La bas j'ai pas vraiment mon mot à dire, pendant une période où j'ai fait une autre TS avec du loxapac, ils on faillit m'interner de force (j'y ai échappé et encore heureux car les hôpitaux psy c'est juste l'enfer, on nous bourre de cachets et c'est tout). J'avais d'ailleurs refait des stages en HP à Compiègne ou j'y avais été de mon plein gré pensant que sa m'aiderais mais ça n'a servi à RIEN.
Je suis entré en formation pour travailler dans un fast food nouveau qui allait ouvrir, tout c'est bien passé et j'y ai bossé jusque mai, j'ai été arrêté car je me suis faite opéré d'un gros kyste dans le bas du dos.
Maintenant je suis encore en arrêt pour 2 semaines, mais l'idée de devoir y retourner me cause des angoisses, et des changements d'humeurs insupportables qui me gâchent la vie (travailler en fast food pour ceux qui ne connaissent pas c'est vraiment ultra dur, tu bosse comme un chien tout le monde s'embrouille pour rien et la plupart des gens qui avait fait la formation avec moi ce sont même barrés tellement les conditions de travail sont insupportables et la peine vraiment MINABLE.)
Je n'ai droit à aucune aide de l'assurance maladie. Je suis actuellement sans revenus et je ne pense pas reprendre mon travail car ça me bouffe, me rends malade je suis partie en plein burn out.
Je suis hébergé depuis 2 semaines par ma petite amie (car oui en plus je suis bisexuelle et dans ma famille c'est sujet à problèmes). Mais la semaine prochaine elle ne pourra plus me garder car elle habite chez sa mère ce que je comprends.
Je suis actuellement assez mal, je ne veux plus retourner dans mon travail actuel car je m'y rends folle, et vivre dans ce foyer va me mettre à bout et ce n'est plus possible.
Je cherche de l'aide, en urgence. Je ne sais plus quoi faire je suis désemparé.
Si vous avez des questions à propos de quoi que ce soit sur lequel j'aurais pu avoir un lapsus, je ferrait tout pour vous répondre pour que je puisse recevoir de l'aide.

Merci à vous.

4 réponses

Andy31200 Messages postés 136822 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 741
6 juin 2019 à 19:58
Bonjour,
Ce que je constate surtout c'est que vous n'êtes pas du tout soignée pour vos troubles de l'humeur et compte tenu de votre opinion sur la psychiatrie, c'est pas gagné....
Mais si vous êtes demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique et en confiance, et aussi, si vous avez vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, une prise en charge sera efficace mais il faut savoir que les soins en psychiatrie peuvent mettre du temps avant d'améliorer les symptômes,
2
C'est ce genre de messages que je redoutais..
Je ne suis pas la seule pour qui sa n'a pas marché, et ce n'est pas une aide psychiatrique que je cherche actuellement.. C'est sur que si je continue de vivre dans ce foyer je vais finir par refaire des bêtises.
Je voulais des conseils pour des logements ou des aides..
Mais merci quand même..
0
bonjour
le problème est le même pour vous que pour les autres:
pas de travail, pas de logement, et d'ailleurs comment le payeriez vous ?
0
J'en sais rien, mais travailler dans un endroit où on vous traite comme un chien, bosser non stop et être payé 400 euros c'est pas ça qui m'aidera à trouver un logement, me nourrir, ect.
0
hé bien cherchez un autre travail et soignez vous... personne ne le fera à votre place, et personne ne vous entretiendra à ne rien faire!!!
-1
Bonjour,

Voir avec pole emploi et/ou la mission local pour une formation professionnelle.
Le logement c'est plus tard, avec des ressources.
Et surtout poursuivre les soins.
2
Andy31200 Messages postés 136822 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 2 décembre 2022 1 741
7 juin 2019 à 09:16
"Je ne suis pas la seule pour qui sa n'a pas marché"
Et heureusement que ça marche pour plein d'autres...
Votre psycho rigidité confirme ce diagnostic de borderline/état limite voire psychopathie.
Les troubles de l'humeur est la pathologie qui se traite le mieux et c'est dommage que vous ne vous soignez pas car c'est sans doute la source de vos difficultés .
"Je voulais des conseils pour des logements ou des aides.. "
Ce n'est pas sur un forum d'entraide droit/finance mais auprès des services sociaux qu'il faut vous adresser.
"Je supprime "
Vous ne pouvez rien supprimer, fin du hors sujet pour ma part
1
Ysabe_l Messages postés 11836 Date d'inscription vendredi 12 avril 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 1 décembre 2022 7 620
6 juin 2019 à 23:09
Bonjour

"travailler dans un endroit où on vous traite comme un chien, bosser non stop et être payé 400 euros"

Si vous travaillez non stop et que vous n'êtes payés que 400€ il y a un problème en effet ! Vous êtes payée largement en dessous du smic. Vous faites combien d'heures par semaine ? Est-ce-que ça correspond à ce qui est indiqué sur la fiche de paie ?
0