Harcèlement moral d'un propriétaire

NancyToulouse 1 Messages postés mardi 13 mars 2018Date d'inscription 13 mars 2018 Dernière intervention - 13 mars 2018 à 13:38 - Dernière réponse : Valenchantée 17078 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 14 juin 2018 Dernière intervention
- 13 mars 2018 à 14:19
Bonjour,
Ma fille est locataire d'un meublé à Toulouse depuis le 20 mai 2017. Le 28 mai,elle a contacté sa propriétaire suite à une fuite. A ce moment là, elle ne savait pas s'il s'agissait du réfrigérateur ou de la machine à laver. Le 29 mai,la propriétaire la remercie d'avoir prévenu ... Ma fille lui précise qu'elle sera absente 3 mois car elle revient sur Nancy et qu'elle peut contacter son ami, qui reste sur Toulouse et à qui elle a laissé les clés si la propriétaire a besoin de venir dans l'appartement. Jusqu'au 2 septembre, ma fille est revenue sur Toulouse, aucune nouvelle ... elle envoie un message à sa propriétaire lui disant qu'elle est revenue à Toulouse depuis le dimanche précédent et que la machine à laver a une fuite. La propriétaire lui répond qu'elle est venue mettre un rideau de douche, un tapis, une casserole, une poêle et que la machine doit être bouchée ... La propriétaire est donc venue dans l'appartement et n'a pas regardé la machine ... Elle envoie un message à ma fille lui disant de regarder la notice sur internet et de vérifier l'évacuation.
A ce jour, la machine n'a jamais été remis en état de bon fonctionnement et la propriétaire ne s'en est jamais souciée. A bout de nerf, ma fille a trouvé un nouvel appartement et a donné son préavis pour le 24 mars prochain.Elle passe la majeure partie de son temps chez les parents de son ami qui se sont déplacés tous les 2 pour visualiser cette machine à laver, en vain ...
Ce lundi ma fille reçoit un message de sa propriétaire lui notifiant que d'après la loi du 6 Juillet 1989 elle est dans l'obligation de laisser l'appartement disponible pour les visites (ma fille ne l'a jamais empêché de faire ces visites, 2 jusqu'à présent) mais n'a pas répondu aux appels de la propriétaire de samedi soir et de dimanche ...) sans quoi elle s'expose à des poursuites judiciaires et qu'elle réclamera des dommages et intérêts en raison du préjudice subi en raison du retard survenu dans la location du bien.
Que pensez-vous de la situation ? D'une part, intrusion dans l'appartement pour y déposer des objets sans vérifier le bon fonctionnement de la machine à laver. D'autre part, harcèlement et menaces concernant la non réponse aux appels téléphoniques de samedi et dimanche (la visite de lundi a tout de même eu lieu)
Merci par avance. Je réside à Nancy et j'essaye d'aide psychologiquement au mieux ma fille qui est au bord de la crise de nerf.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
Arkana0 1940 Messages postés mercredi 11 février 2009Date d'inscription 14 juin 2018 Dernière intervention - 13 mars 2018 à 14:00
1
Merci
Bonjour,

Si je puis me permettre, vous consacrez 13 lignes (et carrément les 11 premières) sur 25 à une machine à laver qui n'est en fait qu'un élément déclencheur. Essayez de mieux synthétiser vos problèmes pour vous assurer une aide (déjà rien que ça) efficace (en bonus).

Autrement je rejoins Valenchentée, à un détail près :
Ma fille lui précise qu'elle sera absente 3 mois car elle revient sur Nancy et qu'elle peut contacter son ami, qui reste sur Toulouse et à qui elle a laissé les clés si la propriétaire a besoin de venir dans l'appartement.
s'il y a une trace écrite de cela, cela pourrait être pris comme une invitation à passer dans l'appartement en son absence.

Merci Arkana0 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 15421 internautes ce mois-ci

Valenchantée 17078 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 14 juin 2018 Dernière intervention - 13 mars 2018 à 14:19
Je suis OK avec la dernière phrase avec une nuance : oui mais en la présence de son ami ...
Commenter la réponse de Arkana0
Valenchantée 17078 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 14 juin 2018 Dernière intervention - 13 mars 2018 à 13:45
0
Merci
Bonjour,

Non, dans cette situation, il n'y a pas harcèlement, même si votre fille se sent sans doute bousculée ...

Pour ce qui est des visites, votre fille doit en effet accepter les visites pendant son préavis, soit en sa présence, soit en présence d'un tiers, soit juste avec la bailleresse ... avec un maximum de 2 h 00 par jour, du lundi au samedi ...

Mais votre fille a parfaitement le droit de ne pas répondre au téléphone pendant deux jours.

Pour l'intrusion dans l'appartement, votre fille est en droit de porter plainte pour violation de domicile. Elle devrait menacer sa bailleresse à son tour, peut-être que ça la calmerait !

C'est bien un meublé ? la bailleresse a reçu le congé de votre fille à quelle date ?

Cdlt

Commenter la réponse de Valenchantée
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une