Licencimemt abusif [Résolu]

jodah - 24 janv. 2018 à 17:24 - Dernière réponse :  jodah
- 24 janv. 2018 à 19:14
Bonsoir Après 7 mois de travail en *CDI depuis juillet 2017 et à ce jour en accident de travail depuis le 2 novembre 2017 ,ma patronne veut me licencier alors que j'ai eu une opération du pouce.J'aurais voulu savoir quel est mon recours ? Merci.
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

0
Merci
Bonjour aucun si vous perturber la bonne organisation de l'entreprise
Bonsoir je ne nui aucunement à l'entreprise,je fait très bien mon travail,merci de me donner le recours dont j'ai droit.
celestedu35 5863 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 24 janv. 2018 à 17:48
bonsoir , ben vous êtes encore en arrêt de maladie non ? dans ce cas ça perturbe l'organisation de l'entreprise
Commenter la réponse de Tania57
0
Merci
Ok je suis toujours en accident de travail,mais je ne voit pas le rapport avec un licenciement abusif merci
Votre licenciement n'est pas abusif
Commenter la réponse de jodah
0
Merci
Bien si ce n'est pas un licenciement abusif,étant en CDI et en accident de travail,quel sont mes droits en cas de licenciement merci
celestedu35 5863 Messages postés mardi 6 juin 2017Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 24 janv. 2018 à 18:53
votre opération du pouce est elle en lien avec votre accident du travail ?.... car là ça change tout :elle ne peut effectivement pas vous licencier dans l'immédiat

L’emploi du salarié en arrêt de travail à la suite d’une maladie professionnelle ou d'un accident du travail est toutefois mieux protégé. Là, le licenciement ne peut pas être motivé par la nécessité de remplacer le salarié absent même si son absence désorganise le bon fonctionnement de l’entreprise. L’employeur ne peut pas licencier que s’il justifie d’une faute grave. De plus, à la fin de l'arrêt de travail, le salarié qui ne peut pas reprendre son poste en raison d’une inaptitude physique a droit à un reclassement. L’employeur ne pourra alors recourir au licenciement que s’il lui est impossible de reclasser le salarié ou si ce dernier refuse le poste proposé. Il devra tout de même lui régler les indemnités de licenciement spécifiques et plus élevées prévues par le code du travail.
Commenter la réponse de jodah
0
Merci
Merci pour votre réponse qui ma beaucoup aidé bonne soirée
Commenter la réponse de jodah

Dossier à la une