Ramassage des fruits [Résolu]

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 7 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2017
-
Messages postés
78692
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 juillet 2020
-
bonjour, je viens de voir une personne en train de cueillir des fruits sur un arbre en bordure de route dont les branches ne dépassent presque pas. Cette personne me soutient qu'elle a le droit parce que les branches sont sur la voie publique.Qui a raison? Merci par avance.

2 réponses

Messages postés
24649
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
28 juillet 2020
9 726
Bonjour,
Seuls les fruits tombés au sol peuvent être ramassés, mais pas cueillis sur l'arbre !
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006430148&cidTexte=LEGITEXT000006070721
Messages postés
22
Date d'inscription
mercredi 20 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
21 septembre 2017
21
pourtant on sait à qui appartiennent les fruits.
c'est juste une reflexion que je me fais suite à une autre affaire.
cdt
Messages postés
78692
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 juillet 2020
11 066
" pourtant on sait à qui appartiennent les fruits " : OUI.

Dans le cas présent, les fruits appartiennent au propriétaire du terrain sur lequel ils tombent de façon naturelle.

Tout cela selon l'article 673 du code Civil, qui, notamment pour ceux qui semblent ne pas le connaître encore, est consultable gratuitement en cliquant sur le lien donné par Anemonedemer.

Pour ceux qui, par ailleurs, semblent, en outre, ignorer que le fait de cliquer sur du texte en bleu mène vers une page en relation directe, le texte intégral applicable de cet article est le suivant :

" Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent. (...) "

Enfin, rappelons pour la n-ième (et dernière ?) fois qu'en matière de droit les "réflexions" personnelles sur d' "autres affaires" sont totalement inutiles car quasiment toujours inadaptées.

Tout au plus peut-on, en Droit, se baser, références précises à l'appui, sur des "réflexions d'autres affaires" émises par les tribunaux compétents.
Cela s'appelle la jurisprudence.

Dossier à la une