J'ai loué un local et signé un bail à usag mixte

BIGBOS25
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 7 mars 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mars 2017
- 7 mars 2017 à 15:38
Yola4
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 20 février 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
20 février 2018
- 20 févr. 2018 à 14:07
Bonjour, j'ai loué en avril 2016 un local commercial et demandé aux propriétaires de

me signées un bail à usage mixte car je ne pouvais pas louer un local + un logement.

Ils ont acceptées et signé le bail mixte

Ensuite je me suis renseigné sur les aides à l'amélioration de l'habitat, vivant tout seul,

je n'ai droit à aucun aide et en contactant l'Adil, ils ont vérifiéent mon bail mixte et

reconnue sa validité en m'envoyant les articles de loi concernant les obligations du

bailleur et en me disant que le bailleur doit faire des travaux de mises aux normes

habitations.

Ce local ne comportait pas de salle de bain, pas de cuisine, juste des toilettes et un

petit lavabo avec eau chaude et froide, les plafond pas isolé phoniquement, ainsi que

les portes et vitrine qui donne dans la rue, des appareilles élèctrique exessivement

consomateur d'énèrgie, 900 € de facture EDF pour le relevé de compteur fin d'année.

Un local non ventilé et très humide.

J'ai donc informé ma propriétaire de leurs obligation, lorsque c'est la soeur de la

personne avec qui j'avais signé le bail qui c'est présenté en disant qu'elle était la

propriétaire et qu'elle contestait le bail par une erreur de plume en m'accusant d'avoir

abusé de la confiance de sa soeur et de son beau-frère, tout çà pour ne pas faire

les travaux à ces frais.

Ils refusent d'effectuer le moindre travaux.


A partir de là, les propriétaires ont rompuent le dialogue avec moi.

J'ai fais venir le service hyg!ène santé de la mairie qui a effectuer un repérage en

concluant que ce local avait belle et bien une caractéristique et configuration de local

commercial et non d'habitation, sauf que sa n'est pas passé à la commission des

logements insalubre, afin d'obtenir un arrêté d'insaluibrité et peut être faire avancer

les choses pour obliger le bailleur a faire des travaux ou à me reloger.

Les choses ont trainnée mais rien ne c'est fait

Tout le monde me conseillaient de trouver un logement, ce que j'ai fini par faire

avec difficulté et le pire ce que j'ai trouvé un logement chère, mal isolé dans une

copropriété avec un bailleur qui voulait déjà me rompre le baille après signature.


J'ai donc cassé le baille à usage mixte sans préavis, simplement en envoyant un

recommandé avec accusé de réception au bailleur accompagné de la clef du local.

Le bailleur du local m'a envoyé un recommandé en me disant que je devait lui

donner un préavis de 3 mois et que je lui devait donc 3 mois de loyer.


Chose que je conteste car cette personne est or la loi en me louant un local à

usage mixte qui n'est pas aux normes habitation, de ce faite le bailleur n'a pas le

droit de louer ce local pour cette usage, selon moi, le bail n'a pas de valeur est

pouvait être rompue sans préavis.

Qu'en pensez-vous ?

Que me conseillez-vous de faire dans cette affaire ?

2 réponses

Bonjour,
Vous saviez très bien que le local était inhabitable vous avez essayé de ba...les propriétaires et vous avez perdu ! C'est à cause de gens comme vous que les bailleurs deviennent méfiants et exigeants.
Il y a certes des proprios malhonnêtes ,qui profitent de la crise pour pratiquer des prix inacceptables pour des biens locatifs dégueulasses (ce qui explique leurs impayés d'ailleurs
2