Résilier une contrat canal+/canalsat avant date anniversaire

[Fermé]
Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 5 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 février 2015
-
 Profil bloqué -
Bonsoir,
Suite a un soucis financier nous voudrions résilier nos abonnement canal+/canalsat avant la date anniversaire canalsat étant le 31/08/2015 et canal+ le 30/11/2015. Après un appel de ma part pour des renseignements savoir s'il y avait possibilité de résilier avant la date anniversaire on m'a refusé ma demande que c'était un engagement.
Vu la conjoncture actuelle je ne vois pas comment on peux forcé des personnes a payé un abonnement de loisirs. Je voudrais savoir si quelqu'un a une solution a mon problème je ne me vois pas mettre mon compte découvert juste pour un loisir télévision.
Merci de votre aide.
A voir également:

1 réponse

Par internet il y a des courriers tout fait , je viens de le faire et vous payer en direct pour l'expédition du courrier. Cela prend 3 mois avant la résiliation. Taper résiliation canal plus.
88
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 21240 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Ça ne marche pas c voleurs veulent faire attendra la date d anniversaire je ne trouve pas la solution non plus....
Bonjour, voici un model de lettre qui part ce jour. Avec opposition auprès de la banque : Ne rien lâcher, ils ne peuvent rien faire ni rien gagner sur le fond.
Trop souvent témoins et actif contre les abus de ce genre de société, certains bout de phrase ont été aussi glanés sur des forums et donnent a ce courrier une pertinence au fait de la réalité.

Madame, Monsieur,


Je vous informe par la présente, que pour des raisons budgétaires je mets fin à compter de ce jour, à aux abonnements CANALSATELLITE que je possède depuis de nombreuses années ainsi que l’offre promotionnel CANAL+ dont on m’a assurée que sans accord de ma part, cette offre s’éteindrait d’elle-même au 31/12/15.

Conformément à vos conditions générales d'abonnement, cette cessation anticipée pour motif légitime est fondée aussi sur le défaut de votre part, de remplir l'obligation d'information édictée par l'article L 136.1 du Code de la Consommation (art. 33 de la loi n° 2008-3 du 03 01 2008 dite "Loi Chatel"); qui vous fait obligation de m'adresser un courrier avant la reconduction de mon abonnement. Je n'ai jamais reçu un tel courrier.

Je vous informe également qu’à la présente date, je mets fin à l'autorisation de prélèvements qui a pu vous être donnée, et vous interdit expressément toute tentative de présentation de créances sur mon compte bancaire. Par précaution, Conformément à l'article 2004 du Code Civil, je fais ce jour opposition à tout prélèvement provenant de votre enseigne. Et me réserve des poursuites.

Je ne vous rappellerais pas les arguments du jugement du Tribunal de Toulouse en date du 26 11 2009, condamnant la SAS CANAL+ sur la clarté du mode de résiliation et la nécessité d’informer son client :
vos informations d’engagement ne m’ont jamais été transmis. Aucun document et preuve de lecture par l’apposition de ma signature lu et approuvée ne saurait suppléer l'exigence de l'envoi d'un écrit avec preuve de réception. La perception des prélèvements, seul et unique moyen de paiement imposé, ne vaut pas accord d’un contrat dont je n’ai jamais eu ni lecture, ni copie, ni signature. Et s’il existe, il ne comporte pas clairement et facilement dans tous les cas, les conditions d’options de résiliation. Il reste contestable sur le fond, dans la mesure ou sa rédaction unilatérale, abuse finalement le client qui n’en a aucun choix de négociation ou de modification contradictoire et qu’il comporte un certain nombre de clauses abusives au sens de l'article L.132-1 du Code de la consommation et contraire à l'article L.121-84 du même code qui rendent ce contrat caduc.

Votre opératrice téléphonique ce jour à 15h16, qui n’a pas daignée se présenter, a usée d’un comportement commercial particulièrement agressif et irrespectueux en m’incriminant d’avoir accepté une offre commerciale sans vouloir y donner suite.
Ce comportement inadmissible m’oblige à ne jamais revenir vers votre enseigne, dont les méthodes sont malhonnêtes.

Je vous prie en conséquence de supprimer de vos fichiers toute information relative à mes coordonnées téléphonique, informatique, postales et bancaires et m'oppose formellement à toute utilisation, ou mise à disposition à des organismes extérieurs, de mes coordonnées personnelles à des fins commerciales ou toutes autres (Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978) .

Je vous serai gré de me faire parvenir une lettre de solde attestant la bonne clôture du contrat avec l’indication de la date de résiliation actualisée.

Merci de m’indiquer rapidement la procédure de restitution de votre terminal

Ne perdez pas votre temps à des harcèlements de toute sorte, je ne répondrais que de ma contestation et uniquement devant un officier du ministère afin de vous obliger devant l’instance compétente, a la réparation de mon préjudice.

Avec regret, Veuillez, Madame, Monsieur, agréer l’expression forcée de mes salutations distinguées.