Harcèlement

Signaler
Messages postés
2366
Date d'inscription
mercredi 26 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
-
BarbieTM
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
-
Bonjour,
En tant que propriétaire, je profite (à chaque échéance) quand je rencontre ma locataire(domicile, dans la rue, sur son lieu de travail, sur la parking) pour lui rappeler qu'elle a des impayés de loyer, elle prend cela pour du harcèlement, qu'en pensez-vous ? Suis-je en faute ?


Ci-dessous, copie du mail reçu.
Je précise j'étais sur le parking avec des personnes qui étaient venues visiter un appartement qui se libérait puis seul dans l'espace vert commun jouxtant "son" jardin privatif

Bonsoir Monsieur ,


Encore une fois, je constate que vous avez pénétré chez moi via mon jardin privé locatif sans mon autorisation .

En effet, vous êtes entré chez moi accompagné d'individus en restant dans mon jardin pas loin de 10 longues minutes sans m'en aviser ou solliciter un rendez vous.

Pourquoi avez vous pénétré chez moi? Qui sont ces illustres inconnus ?
Avez vous le droit de violer mon domicile à toutes heures sans que j'en sois avisée?
Ai-je le droit à une jouissance paisibles des lieux loués ?

.
Pour ne pas vous citer " cette situation n'est plus tolérable. je vous serez gré de faire cesser" ce droit que vous vous octroyez d'aller et venir chez moi sans prévenir.

Contrairement à vous , je n'envisage pas "d'user des voies de droit pour vous y contraindre".

Je préfère privilégier avant tout la voie du consensus, du bon sens et de la raison. Et cela, dans le seul et unique dessein de conserver des relations cordiales de bon voisinage.

Aussi, je me permets juste de vous demander en grâce (si cela est dans vos cordes) de respecter mon intimité et mon espace privé locatif.

De vous rappeler que depuis votre intrusion du 18 février dernier, je suis un traitement médical.

Dans l'espoir d'une empathie et d'une compréhension de votre part

Cordialement,

1 réponse

Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
4 814
Bonjour,

Suis-je en faute ?
Vous le soulignez vous-même : "domicile, dans la rue, sur son lieu de travail, sur la parking".
Faites preuve d'empathie, et imaginez une seconde que quelqu'un vous fasse subir la même chose... Vous prendriez ça pour quoi ?

D'autre part, elle indique : "De vous rappeler que depuis votre intrusion du 18 février dernier, je suis un traitement médical. ".
Si vraiment vous êtes entré chez elle sans son autorisation, qu'elle a porté plainte ou déposé une main courante, et qu'elle en prend des médocs... ! Vous êtes dans de sales draps... Que s'est-il passé ?
GERDAN
Messages postés
2366
Date d'inscription
mercredi 26 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
909
J'ai juste frappé à la porte de derrière, comme j'ai l'habitude de le faire qd j'oublie les clés du hall de l'immeuble, qd il s'agit d'intervenir pour réaliser des travaux.
BarbieTM
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
4 814
Et ce jour là c'était pour réaliser des travaux...? Ou lui rappeler de payer ?

Sincèrement, je serais vous je cesserais de lui parler. Je comprends que vous souhaitiez récupérer les impayés, mais vous risquez de vous mettre dans une situation délicate.

Envoyez-lui des courriers recommandés, et respectez la procédure.
GERDAN
Messages postés
2366
Date d'inscription
mercredi 26 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
909
Il y a un commandement de payer en cours, mais pour les mois qui suivent, je pensais que je pouvais lui rappeler le loyer du mois en cours étant donné qu' elle a tjs voulu payer en espèces.

Je vous soumets le cas juste pour collecter des avis. Je suis en présence d'une personne manipulatrice qui essaye de jouer sur les travers des lois pour avoir gain de cause et cela se sent sur la teneur du courriel (traitement médical, intruision, espace privé locatif). Vous remarquerez aucune allusion aux loyers impayés et on termine le courriel avec des termes très cordiaux, recherchant de bonnes relations propriétaire-locataire.
J'ose espérer que les juges sont rôdés à ce type d'individus rusés et qu'ils ne se laisse pas duper.

Il faut quand même je me méfie, si je me refère à la lecture de votre première réaction BarbieTM.
GERDAN
Messages postés
2366
Date d'inscription
mercredi 26 août 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2020
909
Bonjour,
Je tiens à signaler que j'ai 5 autres locataires dans le même immeuble et cela se passe très bien, aucun reproche à mon égard, bien au contraire. J'ai beau chercher l'erreur, je ne la trouve pas.
BarbieTM
Messages postés
13896
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
4 814
Pas d'erreur a priori, sauf peut-être un empressement bien compréhensible à vouloir être payé ;-)

Mais comme je vous disais, mieux vaut ne plus avoir de contact direct avec cette personne et laisser la procédure suivre son cours.
Dossier à la une