Mes voisins se plaignent du moindre bruit [Résolu]

Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 10 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 novembre 2013
- - Dernière réponse : EKomoMai
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2014
- 13 avril 2014 à 13:40
Bonjour,

Nous habitons au dernier étage d'une résidence d'un étage. Nous rencontrons de gros problème avec nos voisins du dessous.
Depuis notre emménagement (avril 2012) les voisins se plaignent du moindre bruit.
Pour raccourcir l'histoire, notre voisin se plaint de bruit de pas et de voix. Je tient à préciser que ma conjointe ne se balade pas dans l'appartement avec des talons et que lors de venu d'amis ou autre nous ne crions pas dans notre logement. Nous avons aussi reçu des plaintes lors de travaux de peinture dans notre appartement (en pleine journée).
Nous recevons ses plaintes par papier scotché sur notre porte ou dans notre boite au lettre, une fois notre voisin est venu frapper à la porte et je lui est montré qu'aucune télé ou musique n'était allumé (nous jouons ce jour la aux cartes avec des amis), malgres sa, il c'est plaint de bruit de chaise (nous avons des tampons sous les pieds de chaise) et de pas.
Il a déjà fait un courrier à notre syndic ou nous avons eu aucune nouvelle.
Aujourd'hui nous avons reçu une nouvelle menace, ou il nous informe avoir porté plainte contre nous à la gendarmerie.
Notre ancien appartement été situé au RDC d'une résidence de 4 étages, nous connaissons donc les bruits lié au voisinage.

Nous commençons réellement à en avoir marre, et il est hors de question que nous déménagions et que nous arrêtons de vivre correctement dans notre appartement.
Mais nous aimerions connaitre nos droits afin que nous ne nous retrouvions pas dans une mauvaise posture.

Merci d'avance pour vos réponse.
Cordialement
Afficher la suite 

6 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
73384
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 juillet 2019
6625
68
Merci

Avant d'intenter n'importe quelle procédure, il faudra déjà qu'il prouve la gène occasionnée par les soi-disant bruits par une expertise ou un constat d'un agent public.


Et là, il aura sans doute du mal, car voilà ci-après la réglementation globale à ce sujet :
===>>> http://www.bruit.fr/tout-sur-les-bruits/bruits-de-voisinage/reglementation/bruits-de-voisinage-tapage-nocturne.html
Il pourrait être intéressant de lui remettre cette fiche...

Il serait étonnant que ça tombe dans les cas énumérés, ou bien ?

En attendant, continuez à "vivre normalement" et a contrario menace-le de dépôt de plainte pour harcèlement s'il continue.

Dire « Merci » 68

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24104 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

gui_tou
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 10 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 novembre 2013
-
Je vous remercie pour votre réponse.
Je pense effectivement que je vais étudier la solution du harcellement morale.

Bonne soirée.
Commenter la réponse de BmV
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
13 avril 2014
3
3
Merci
Bonjour,

Je rencontre les mêmes problèmes que vous avec mon voisin du dessous qui se plaint du moindre bruit que je fais. (Je précise que je suis propriétaire, lui locataire).
C'est une personne qui se permet de donner des leçons de vie à ses voisins mais n'applique pas ses principes à lui-même. Tout comme vous, je n'ai rien à me reprocher. Mon seul tort est d'habiter dans un vieil immeuble mal isolé, mais les bruits de la vie courante tout le monde les subit et les supporte généralement. J'ai commencé de petits travaux, qui ont occasionné une gêne sans doute mais que je qualifierai de ponctuelle. En plus, je respecte les horaires où nous sommes autorisés à bricoler. Par acquis de conscience, j'ai appelé la mairie pour les informer des réactions agressives de ce voisin, et pour connaître mes droits et l'on m'a répondu que je devais continuer à vivre normalement et éventuellement porter plainte auprès du syndic si les plaintes de ce voisin persistent. J'ai dit à ce voisin qu'il n'avait qu'à faire constater la gêne par un huissier ou la police si cela le gênait à ce point. Le problème pour moi, c'est qu'une telle attitude est source de stress car je m'attends à le voir venir se plaindre à tout moment.
Nos relations sont en train de se dégrader sérieusement, et la communication est vraiment difficile car le ton monte très vite.
Je n'ai pas de conseils à vous donner puisque je n'ai pas encore réussi à régler le problème en ce qui me concerne, mais je pense que vous devriez garder des traces écrites de ses plaintes, ce que vous faites déjà je crois, et faire une enquête de voisinage pour recueillir les témoignages de vos voisins à votre décharge (vous pouvez faire signer une pétition collective) et porter ces constats à la connaissance de votre syndic et ensuite devant un conciliateur de justice si la situation empire.
Commenter la réponse de EKomoMai
2
Merci
BONjour,
La copropriété est-elle récente ???

Qu'y a-t-il au sol de votre logement ??? carrelage, parquet , autres ???

Le mieux serait de demander au voisin de venir se rendre compte chez lui, en demandant à votre épouse de marcher de déplacer des chaises etc pour se rendre compte exactement.

A une époque on ne mettait que de la moquette dans toutes les pièces et du revêtement de sol plastique dans la cuisine et la salle de bain. Et ça étouffait bien les bruits.

Etes vous locataire ou propriétaire ???
gui_tou
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 10 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 novembre 2013
-
Bonjour,

Merci pour votre réponse, La copropriété est de 1995, nous sommes propriétaire, et nous avons du carrelage dans le salon et cuisine (d'origine), la seul fois ou le voisin à sonné chez nous je lui ai montré l'absence de bruit sonore comme la musique et la télé. Et dès la première plainte nous avons ajouter des tampons sous les chaises.
Je me suis déjà rapproché de cette personne afin de m'expliquer et il me reproche que nos pas font "vibrer" chez lui (nous marchons correctement et n'avons pas d'enfant).
Nous sommes compréhensible mais pas a ce point.

Merci
Bonjour, La construction est récente, donc avec dalles béton, il paraît difficile que ça vibre.

Demandez à vérifier.

Par contre un sol carrelé transmet bien les bruits, d'autant plus qu'une dalle entre deux logements n'a pas d'isolation thermique qui isole aussi phoniquement.

Un parquet flottant avec une bonne couche d'isolant au moins 6 mm pourrait peut-être résoudre le problème si vous pouvez constater qu'il y en a un.

Quel est l'âge approximatif de ce voisin ???
Bonjour,

il est vrai que le carrelage n'arrange rien, nous avons posé du parquet dans les deux chambres avec une couche d'isolant supplémentaire (en plus de la couche sous le parquet).
L'age des voisins doit être vers les 40 ans a peu près.
Nous avons aperçu d'autre voisin en colère contre eux par rapport à une place de parking, je pense malheureusement que nous sommes tombé sur les pires voisins.

Est ce possible de porter plainte sans preuve ? Ou est ce une méthode pour nous faire peur ?

Merci
Bonjour, Il est vrai qu'on doit éviter le bruit. Mais le niveau de bruit gênant la journée, et la nuit est quand même à un niveau différent.

Ce voisin travaille-t-il la journée ???

Personnellement, je demanderais à vérifier par moi-même pour me rendre compte.
Vos voisins sur le même niveau devraient avoir le même problème avec leur voisin du dessous, du moins s'ils ont le même sol, il faudrait se renseigner pour comparer.

Vous pourriez parler du problème au syndic pour avis et conseil. Même si la copropriété ne prendra pas en charge des travaux éventuels. Le syndic connaît probablement ce voisin s'il est propriétaire et sait peut-être comment il se comporte.

Et si vraiment il y a un problème, prévoir un sol désolidarisé du sol existant.
gui_tou
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 10 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 novembre 2013
-
Bonjour,

Ces voisins travaillent la journée, nous allons nous renseigner si nos voisins du même étage on le même problème.
Et je vais me rapprocher du syndic.

Merci pour votre réponse, mais c'est vrai qu'il n'y à pas beaucoup de solution sauf ignorer et le laisser essayer de nous faire peur.

Bonne journée
Commenter la réponse de PSD
Messages postés
13895
Date d'inscription
lundi 5 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 juin 2014
4313
0
Merci
Bonjour,

M'étonnerait qu'il ait pu porter plainte sans constat direct de la gendarmerie.

Ne vous inquiétez pas : s'il s'agit réellement de bruits de la vie courante, il ne pourra rien faire contre vous.
Le revers est que vous ne pouvez pas faire grand chose non plus à part l'ignorer...
gui_tou
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 10 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 novembre 2013
-
Bonjour,

C'est vrai que c'est peux être pour nous faire peur, car nous n'avons jamais eu de visite de la police (nous n'avons rien à nous reprocher de toute façon).
Merci pour votre réponse, nous allons continuer à les ignorer.
Commenter la réponse de BarbieTM
Messages postés
73384
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 juillet 2019
6625
0
Merci
"c'est vrai qu'il n'y à pas beaucoup de solution sauf ignorer et le laisser essayer de nous faire peur. " : en effet.

Notre ami BarbieTM a bien résumé la réponse à la situation.

Tout le reste n'est que verbiage inutile car spéculatif de surcroît.




Commenter la réponse de BmV
Messages postés
6
Date d'inscription
lundi 10 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
26 novembre 2013
-2
Merci
Re bonjour,

Je reviens de nouveau sur le site car nous rencontrons de nouveau des menaces de notre voisins du dessous.
En effet notre voisins se plaint de nouveau de bruit de chaise et de pas. Il est venu nous alerter de nouveau après avoir sonné à notre appartement. A ce moment là j'ai signalé que nous faisons attention mais que malheureusement nous ne pouvons éviter de marcher ou de nous assoir dans notre appartement.

2 jours plus tard nous recevons une lettre de sa part ou il nous accuse de réaliser du tapage nocturne et qui fait appel à un médiateur de justice afin d'en finir.

Pour signaler son mécontentement il tape dans son plafond de plus en plus fort et sa à n'importe quelle heure (verre qui tombe par accident par terre, fermeture de la fenêtre qui donne sur le balcon, et même si on se met à genou par terre)

Je prévient que nous vivons normalement et que nous avons déjà vécu au rdc d'un appartement.

Je recueille des informations pour me protéger, car à chaque courrier il tourne les phrases à son avantage. Par exemple que nous avons fait du bruit de 14h à 00h alors que nous étions pas la de 17h à 00h, minuit étant l'heure à laquelle nous sommes rentrés.

Merci d'avance pour votre aide.
Commenter la réponse de gui_tou
Dossier à la une