Plainte pour tentative d'escroquerie au jugement [Résolu/Fermé]

Signaler
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
-
 Lola -
Bonjour,

Je suis actuellement victime de cette situation fort désagréable, pour ne pas dire révoltante :
J'ai été récemment assignée au civil, devant le TGI, sur la base d'affabulations grotesques, de documents complètement mensongers (dont des faux qui ne font aucun doute) ... une machination incroyable qui constitue une vaste tentative d'escroquerie et de spoliation : fausses créances, faux compte, faux titre, attestation mensongère, etc ...

Bref, j'aimerais porter plainte pour tentative d'escroquerie au jugement ... sachant que la procédure civile est toujours en cours (stade de la mise en état) ; Or, je voudrais m'assurer que ceci est est possible à ce stade de la procédure, car j'ai lu quelque part sur internet qu'il était nécessaire qu'un jugement ait été rendu et soit passé en force de chose jugée pour pouvoir porter plainte sur ce fondement, ce que je trouve très étrange et illogique dans le cas d'une tentative, puisque par définition, l'entier délit d'escroquerie n'est pas encore consommé ... et ce qui suppose qu'il faudrait attendre passivement que le mal soit fait pour pouvoir porter plainte ??! ...
Sur le fond, cette tentative d'escroquerie ne fait absolument aucun doute, tous les éléments exigés par la loi sont réunis, tout est conforme à la jurisprudence en la matière (j'ai bien étudié la question) ... Je souhaite donc dénoncer d'ores et déjà cette tentative au pénal, de façon à court-circuiter cette malhonnêteté flagrante des demandeurs !


D'où ma question : puis-je porter plainte pour TENTATIVE d'escroquerie au jugement, en cours de procédure civile et en parallèle à celle-ci, alors qu'aucun jugement n'a encore été rendu ?


Merci pour votre éclairage.

11 réponses

Vous faites fausse route!

Une plainte pour escroquerie dirigée par-devant le juge d'instruction va prendre un an minimum avant que des poursuites soient entreprises. Et encore : vous risquez de vous cassez le nez, car l'instruction à charge et à décharge a des inconvénients certains.

Si vous pouvez prouvez l'usage de faux, sans conteste, la citation directe par-devant le Correctionnel est la voie la plus rapide (6/8 mois en première instance si votre avocat fonctionne bien).
Mais attention : il faut que le délit soit consommé, il faut que les pièces fausses aient été versées au débat lors de l'audience au civil. Ce n'est qu'à cette condition que votre action est recevable : les pièces versées au dossier avant la clôture/audience n'ont aucune force.

Si vous perdez en première instance au civil, vous irez alors en appel : d'ici là, votre pénal aura sans doute porter ses fruits et vous serez armé devant la Cour d'appel.
La solution en cas de "timing" un peu court : vous faites un référé devant le premier président de la Cour d'appel et demandez un sursis à statuer sur votre affaire civil, pour motif : citation directe pour usage de faux en passe d'être jugée.

                        
                
9
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 30330 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Comme je l'ai dit précédemment : si vous disposez d'éléments concrets et que vous avez la possibilité d'en collecter d'autres (attestations, expertise, PV, photos...) la meilleure solution reste la "citation directe" par devant le Correctionnel. La procédure est souvent rapide (la mienne fut réglée en 5 mois 13 jours avec un avocat très réactif) et le juge se focalise sur les délits, il ne va pas chercher ailleurs.

Une condamnation de vos adversaires en Correctionnel va grandement vous armez si vous donner suite à votre affaire au civil.
> yomyom67
Bonjour,
Puis-je vous demander qui est l'avocat qui vous a si bien aidé ? Trouver un avocat intègre et réactif relève pour ma part de l'impossible...

Merci
Merci beaucoup.
Je vais étudier votre piste.
Dans l'hypothèse d'une décision favorable du juge, qu'adviendrait-il des jugements au civil pris en amont de cette décision ?
Le recours en révision est possible mais sous certaines conditions : le délai pour introduire l'action est hélas bien trop court (3 mois je crois.. ils l'ont fait exprès!).
Et puis, pour obtenir une "bonne" révision il faut épuiser les recours : il faut donc aller jusqu'en cassation (c'est souvent cette solution là qui est prise).
Une autre possibilité : assigner vos adversaires au civil, le jugement "escroquerie" en main, afin d'obtenir une décision favorable à vos intérêts, une décision qui viendrait "barrer" la route à l'exécution des jugements de vos adversaires. Mais perso, je ne suis pas assez calé, demandez l'avis d'un bon avocat.
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
Curieux pourquoi ? Je ne vois pas en quoi ma demande est illogique ... d'autant plus quand je lis cette jurisprudence de la Cour de Cassation :

"Constitue une tentative d'escroquerie le fait pour une partie de présenter sciemment en justice un document mensonger destiné à tromper la religion du juge et susceptible, si la machination n'est pas déjouée, de rendre une décision de nature à préjudicier aux intérêts de l'adversaire" (Crim. 26 mars 1998)

Qu'en pensez-vous ?

Contre qui me demandez-vous ? ... contre des rapaces malhonnêtes, dépourvus de scrupules, qui utilisent allègrement l'institution judiciaire aux fins de me spolier, par des manoeuvres et manipulations parfaitement honteuses ...

Si la machination en cause n'est pas déjouée, voulez-vous savoir quel préjudice me serait causé ? ... ni plus ni moins ma ruine ...
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
J'aimerais tout de même que l'on prenne la peine de me répondre en termes juridiques, de manière éclairée et argumentée je vous prie ... Il ne s'agit pas d'une mince affaire et c'est ma vie qui est en jeu ...
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
En clair : plusieurs centaines de milliers d'euros demandés sur le fondement de créances imaginaires, appuyées sur des faux en tous genres, avec la complicité d'un notaire malhonnête qui a par ailleurs fourni de faux comptes et une attestation mensongère pour donner crédit à leur machination aux yeux du juge ... et oui bien sûr que je peux le prouver ...
Messages postés
25663
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2018
3 930
Alors, c'est à votre avocat de plaider dans ce sens, vous ne trouverez pas de réponse assez pointue sur un forum.

Vous pouvez tenter la plainte, mais je doute qu'elle soit recevable.

Désolé, ça dépasse mes compétences.
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
Finalement CQFD ! Je viens de trouver ma réponse sur un autre forum : une telle plainte pour tentative d'escroquerie au jugement serait parfaitement recevable, jurisprudence à l'appui ! Pas besoin qu'un jugement ait été rendu pour agir ...
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
Je me demande juste ... Pourquoi cette frilosité dès que l'on parle de porter plainte au pénal ? Si la tentative d'escroquerie est établie, pourquoi ne pourrais-je pas porter plainte ? Mieux vaut prévenir que guérir, il me semble.
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
Enfin, mon avocat vient de me lâcher pour de sombres raisons (un notaire en cause, çà peut faire peur ...)
Messages postés
25663
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2018
3 930
Ne vous énervez pas, je n'y suis pour rien, et j'essaie de comprendre votre demande.

fausses créances, faux compte, faux titre, attestation mensongère, etc ...

Pouvez vous prouver le contraire ? qu'en pense votre avocat ?
Messages postés
8
Date d'inscription
lundi 21 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 janvier 2013
2
Merci quand même.
Messages postés
25663
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2018
3 930
Alors, bonne chance.
Messages postés
25663
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2018
3 930
Bonjour,

Vous ne connaissez pas les termes du jugement, vous voulez déposer plainte pourquoi, contre qui ou quoi ? Ca me parait tout à fait curieux.
Dossier à la une