Voisin dangereux et menaçant, que faire ?

Résolu
Sagacite7 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 10 janvier 2013 Statut Membre Dernière intervention 12 janvier 2013 - Modifié par Sagacite7 le 12/01/2013 à 00:10
 Kirikou - 4 mars 2019 à 14:51
Bonjour à tous,

Comme l'indique le titre de mon sujet, je suis en conflit avec l'un de mes voisins. Étant étudiante, je loue un appartement dans un HLM et jusqu'à l'arrivée de ce trublion il y-a environ 1 an, tout allait parfaitement bien dans le voisinage mais maintenant qu'il a investi l'appartement (qui n'est pas à son nom mais à celui de son fils !) juste à côté du miens, je vis dans l'angoisse car cet homme boit, est totalement imprévisible et quand il est en état d'ébriété, il devient même violent !

A son arrivée, il était « gentil » mais collant voir même un peu inquiétant parce qu'il avait toujours quelque chose à me dire, à me demander et plus j'essayais de m'en débarrasser et plus nos « relations » se sont tendues. Un jour, il m'a hurlé dessus dans le hall de l'immeuble parce que (tenez-vous bien) je riais de trop O.O Je suis tombée de haut, me suis excusée et lui ait promis de faire plus attention à l'avenir bien que je ne sois pas comme ces personnages de dessins-animés aux rires démoniaques mais passons, ce n'était pas bien méchant et ça m'a même fait ironiquement rire sur le coup. Quelques semaines après, rebelote ! Cette fois, il m'apostrophe sèchement parce que je toussais trop fort seulement voilà, j'avais une trachéite persistante, je ne le faisais pas exprès mais ça ne l'a pas empêché de m'insulter et de me recommander le sirop de corps d'homme -.-' ! Le lendemain dans ma boite aux lettres, mon courrier était maculé de salive... enfin c'est ce dont j'ai essayé de me convaincre :/ N'ayant pas la preuve que c'était de son fait, j'ai fermé les yeux sur cette histoire et fait l'effort de dormir dans mon canapé le temps que ma trachéite se calme pour ne pas accommoder mon voisin avec mes quintes de toux sauf que comme vous vous en doutez, tous mes efforts pour apaiser les tensions avec mon voisin étaient inutiles puisqu'il s'est mis à me reprocher tout et n'importe quoi (en fermant ma porte pour partir en cours, je le faisais sursauter parait-il...).

3 semaines après l'épisode de la boite aux lettres, je l'entends hurler plus fort que d'habitude (parce qu'entre temps, c'était devenu son habitude). Ce qu'il faut savoir c'est que ce charmant monsieur appelle son ex-femme quasiment tous les soirs lorsqu'il est en état d'ébriété et il l'insulte copieusement puis il s'en prend à son mobilier, ensuite il jette des détritus par sa fenêtre (canettes de bières, anti-gel une fois !, papier wc, mégots etc.) et tout ça en hurlant jusqu'à l'épuisement mais ce fameux soir, il est inexplicablement sorti de chez lui pour venir frapper à ma porte alors qu'il était 1h30 du matin ! Je ne lui ai évidement pas répondu et ça l'a plongé dans un état second. Il s'est mis à tambouriner dans ma porte à coups de pieds tout en m'insultant et en me promettant de m'égorger dès qu'il me verrait dans la rue. J'ai eu très peur alors j'ai fait la seule chose qui m'est venue naïvement à l'esprit : j'ai appelé la police sauf qu'habitant juste en dessous des cités rouennaises, ils ne se sont pas pressés et sont venus 1h30 après mon coup de fil ! Pendant toute cette heure et demi, j'ai cru que ma porte allait céder d'un moment à l'autre, je n'avais rien pour me défendre et sincèrement cette nuit a été très longue, peut-être la plus longue de ma vie. Quand la police s'est enfin pointée, les agents se sont contentés de lui demander de rester chez lui. Je n'en revenais pas ! J'étais glacée de terreur et eux ne se sont pas souciés de moi et m'ont simplement conseillé de venir déposer une main courante dès le lendemain au commissariat et ils sont partis me laissant avec cet enragé qui a continué à m'insulter jusqu'à 5h du matin.

Le lendemain donc, je suis allée poser cette main courante (c'était en Août 2012) et je l'ai jointe à un AR que j'ai fait parvenir à mon bailleur pour l'alerter et vous savez ce qu'ils m'ont répondu ? Qu'ils ne sont pas responsable et que je devais porter plainte ou entamer des démarches auprès de ma mairie en vue d'une médiation avec mon voisin ! En gros, ils s'en lavent les mains. Cette réponse a été une douche froide parce que je suis une femme seule, isolée et lui, c'est un homme et il y-a toujours des gens d'inquiétants chez lui... je ne peux absolument pas l'attaquer frontalement au travers d'une procédure longue parce que ça m'exposerai à des représailles. Ce que mon bailleur ne comprend pas c'est que je vis à côté de ce malade alors le temps que la mairie ou la justice agisse, il aura le temps de se venger et même plusieurs fois plutôt qu'une. Je suis venue à Rouen pour étudier, je n'ai pas de famille ici. J'ai bien quelques amis mais ils sont étudiants tout comme moi et n'ont pas les moyens de m'héberger. Je ne peux pas déménager, je n'en ai pas les moyens financiers alors je suis coincée avec ce malade. Cette conclusion sonne pour moi comme une condamnation.

Depuis la main courante, c'est tous les soirs le bordel. Il hurle, il jette des détritus par sa fenêtre, m'insulte, me menace etc. Il y-a 1 semaine de ça, il a recommencé à tambouriner dans ma porte et dans celle d'une autre voisine. Elle a eu le malheur de lui répondre au travers de sa porte et jusqu'à 5h du matin, il s'est acharnée sur elle sans que PERSONNE ne fasse rien dans l'immeuble. J'ai enregistré son altercation avec ma voisine sur mon ipod mais je sais que ça ne vaut rien légalement. Ce soir là, il a réveillé tous le voisinage mais comme ce sont tous des dégonflés (je parle des hommes), personne ne veut avoir à l'approcher, ils se contentent d'aller rapporter les faits à la gardienne qui nous promet d'aller en parler à son chef mais jusqu'ici, ça n'a jamais rien donné... Hier, il a balancé un pot de peinture de taille industrielle par sa fenêtre et la gardienne n'a rien trouvé de mieux à faire que de prendre des photos. Plus ça va, plus il prend de l'hardiesse, il va tous les jours encore un peu plus loin... il jette ses mégots sur moi lorsque je passe sous sa fenêtre qu'il ne quitte jamais d'ailleurs, on dirait un suricate, il surveille tout et tout le monde. L'atmosphère devient irrespirable, cet homme est dangereux mais j'ai les poings liés... je ne sais pas quoi faire et c'est pour ça que je suis ici, pour savoir ce que je peux faire pour qu'il s'en aille.

Idéalement, je voudrais contraindre mon bailleur à l'expulser. Je ne veux pas l'attaquer frontalement mais y-a t'il un moyen pour que mon bailleur lui, le fasse à ma place ? Il ne risque pas de s'en prendre à une entreprise en représailles... Est-ce que je peux faire quelque chose pour que la société prenne ses responsabilité dans cette histoire et accepte de tout faire pour restituer le calme auquel nous avons le droit (je suppose ?) ? A chaque fois que j'en parle avec ma gardienne, elle me dit qu'ils ne sont pas responsables des faits et gestes de leurs locataires et que c'est une histoire entre lui, moi et les autres locataires qu'il intimide :/ J'ai envisagé de faire une pétition mais il saura que c'est moi qui en suis l'instigatrice et bonjour les retombées alors l'idéal ce serait vraiment d'arriver à contraindre mon bailleur de le mettre à la porte mais est-ce possible ?
A voir également:

4 réponses

Bonjour,
Envoyez un courrier AR avec copies de vos courriers antérieurs au Préfet de Police, à mon avis cela activera votre démarche.
Courage car je suis passée par là !! et cela a abouti ! Nathalie
26
Merci Nathalie
2