Recours probleme voisinage bruit

Résolu/Fermé
Angele_et_Clara Messages postés 4 Date d'inscription dimanche 24 août 2008 Statut Membre Dernière intervention 22 avril 2009 - Modifié le 3 sept. 2018 à 16:27
 jjvarlet - 21 avril 2018 à 21:13
Bonjour,
Je vis en appartement HLM depuis Mai 2007 avec ma fille et depuis mon emménagement j'ai quelques problème avec ma voisine du dessus. je vais vous raconter en intégralité ce qu'il se passe ( désolé si c'est un peu long) pour que vous poussiez cerné le degrès de problème et que vos réponses réponde a mes attentes.

Je ne m'attendais pas a avoir un silence de mort en entrant dans cette appart, il semblait plutot bien isolé je n'entend ni musique ni autre nuisance sauf les pas de ma voisine du dessus. au départ j'y preté peu d'importance mais le bruit s'amplife et j'ai donc décidé de trouver ma voisine pour lui demander si elle pouvait faire un effort, nous avons eu un échange courtois je suis donc rentrée " tranquille" chez moi " une chose de faite c t pas compliqué"
C'été trop simple, les bruits ont amplifié de plus bel je decide de l'interpellé a l'occasion pour lui faire remarqué que rien na changer et j'ai eu droit au fait que sa fille de dix ans avait besoin de bouger qu'elle allé pas l'attaché et qu'elle entendé ma fille pleuré la nuit ( ma fille avait cinq mois a l'époque) et a souligné qu'elle se rendait pas compte du bruit qu'ell faisait car elle été sourde. ELLE EST SOURDE?? et elle entend ma fille pleuré? elle a de la chance d'entendre aussi bien pour une sourde, moi je n'entend meme pas mes voisins qui m'entoure quand ils parlent, crient... Je lui souligne quand meme que ma fille fait ses nuits et qui plus est c'est un bébé et qu'elle ne sait pas encore parler.
Passons a l'heure actuel j'ai laissé de l'eau coulé sous les ponts malgrès que les nuisances continues de plus belle je ne suis pas exigente au point de vouloir etre tranquille le jour et la nuit, j'ai été gentille j'ai juste demandé la nuit. mais pour cette dame le fait que la journée le bruit ne me gene pas signifie que c'est la fete et qu'elle doit retourné son appartement.
Je suis donc monté il y a quelque jours et personne ne ma ouvert, je n'ai pas insisté mais le soir meme a 23h30 j'ai eu le droit a des coups d'un objet quelconque au dessus de ma chambre, petit reveil en sursaut au passage et puis que je suis monté c de la pur provocation. J'ai essayé de discuté, je n'ai jamais fais intervenir la police en un an de temps et je me fais "emmerder" comme si j'avais poussé le bouchon trop loin, alors que c l'inverse, de ce fait j'ai rédigé un courrier au directeur de l'agence d'HLM dont je loue l'appartement, je n'ai toujours pas fais constater les nuisances par la police pensant que ca ne sert pas a grand chose.
J'ai essayé d'évité le conflit au maximum car je souhaite pas vivre une guerre permanente dans un premier temps parce que mon emploi du temps est relativement stressant comme celà et parce que je veux que ma fille vive normalement, vous me direz ca a pas évité les histoire pour autant mais bon.
Je souhaite savoir si vous auriez des recours qui soient efficaces, et que ceux qui ont vécu les meme nuisance me fasse part de leur expérience et de leur résolution si résolutions il y a.
Merci
A voir également:

32 réponses

Votre voisine n'est pas mal-entendante, elle est mal-comprenante.
Bienvenue au club, j'ai son clone.
Pas la peine de vouloir éviter les conflits, la guerre elle vous l'a déclarée unilatéralement déjà. Ici une dingue est arrivée dans notre immeuble, avec son fils de 11 ans. Immeuble très mal isolé phoniquement d'accord, ceci dit avant nous n'entendions absolument pas les voisins. Ils étaient froids méprisants et distants. On les regrette.
Les nouveaux on les entend depuis le parking, la mère marche avec des talons et lourdement sur du parquet, déplace des meubles à toute heure. Fait tomber des objets lours à 3h du matin.
Je suis monté, moi à l'étage, elle, sur ses grands chevaux en disant qu'elle ne comprenait pas. Résultat : pire. Voyez, comme vous.
Elle a même monté le bourrichon à son c** de fils contre nous, il s'amusait à inviter ses copains en fin d'après midi régulièrement avec des jeux comme faire le plus de bruit possible en faisant retomber lourdement ce qui doit être des meubles lourds, en criant bien sûr. Ou à frapper sur notre porte en passant.
Moi aussi je leur ai montré que j'étais joueur.
Ma réaction : la guerre. J'ai vu ma femme, pourtant très calme, en souffrir nerveusement. Alors je les ai fait chier, à mort.

- le top : donner des coups de talon dans une cloison (mur non porteur), ça monte bien, ça leur donne l'impression que quelqu'un chez eux leur fait le même coup qu'ils vous font. Moi je m'installais en face du mur, assis, ordi portable sur les genoux, ils feront plus de bruits au départ pour vous dominer mais vous continuez, 30s plus tard un bon coup de talon, 1 m plus tard je fais encore résonner un bon coup, ça pouvait durer des heures mais ils sont sortis peu après, coincidence. Alors j'ai arrêté. Et puis quand ils sont de retour je recommence. Une journée, un soir comme ça. J'ai eu la paix une semaine. Après quand ça a recommencé je rejoue moi aussi. Ca les calme.
- aller les voir et gueuler. Moi quand on me répond "mais vous passez votre temps à nous espionner ou quoi ?", je ne gueule pas. J'hurle, je fais vilain et pas poli. Et si possible à un moment où ils ont arrêté de faire du bruit, eh oui à 2 heures du matin j'aime bien aller leur demander si ils ont du sel, en caleçon.

J'ai voulu appeler la police une fois, 3h plus tard ils m'ont rappelé en me disant qu'ils trouvaient personne.
Je me suis dit qu'il faut les faire chier, leur faire peur. A la limite ils ont bien raison car me sont passées des idées bien étranges vers la fin. Je ne savais pas ce que c'était d'avoir quelqu'un qui fait du bruit AU DESSUS DE CHEZ VOUS. Terrible.

J'ai pourri l'ambiance c'est vrai, maintenant les voisins m'évitent car ils m'ont entendu hurler des insanités, l'insulter, faire du bruit, écrire des mots sympas dans le couloir. Au début ils venaient me voir en disant de baisser un peu la musique, j'aurai voulu les y voir d'habiter en dessous de ces dingues. Celui du dessous, avec qui j'en parlais un jour, me dit "ah oui mais l'immeuble est bruyant de toutes façons, c'est la construction qui veut ça et puis vous aussi je vous entend malgré mon isolation au plafond alors". Et bien alors fallait voir sa tronche quand moi et ma femme, invités chez lui, alors qu'on entendait des BLAMS !!! venir d'en haut, je le regarde droit dans les yeux et je lui dis "ben tu vois y'a personne chez nous, ces bruits ça vient de plus haut"...-"Ah oui, quand même"...No comment.

Mais maintenant j'ai la paix. Bon c'est relatif parce que quand on est con on est con et ils s'oublient de temps en temps.
Ils se disent à mon sujet sans doute "c'est un con, mais faut pas l'emmerder". Les voisins pourraient me dire merci d'ailleurs, mais comme souvent ne comptez sur aucune solidarité.

Alors voilà je n'ose pas trop vous conseiller, votre réaction dépend de votre caractère, moi je suis têtu et je peux aller très très loin pour avoir ce que je veux, et le calme chez moi c'est le minimum vital, mais le problème est réel et sérieux. Je voulais vous faire part de mon expérience perso. Je vous dis quand même qu'il faut pas être timide, faut aller les emmerder, surtout pas subir ça parce que c'est dur mentalement. Ca peut vous pourrir la vie, vous rentrez chez vous après le boulot et vous voulez être tranquille, et BLAM...vous dormez et BLAMMM !!!!!!!! Et comptez pas sur le syndic de trop, souvent ils sont là juste pour encaisser, et veulent faire le moins et le moins de vagues possibles.
Vous avez un emploi du temps stressant vous dites. Ne supportez pas cela plus longtemps. Déménagez si vous pouvez ou rendez-lui la vie moins facile.
Mes parasites aiment bien déranger les autres mais ils n'ont pas aimé que je les dérange, voilà ce que j'ai constaté. N'oubliez pas de dédramatiser auprès de votre fille la situation, lui expliquer le bruit que vous pourrez faire. Elle doit comprendre et être de votre côté.
188
Hello Basicon,

Merci beaucoup pour ton histoire car je me suis reconnue à travers ton calvaire qui heureusement pour toi a pris fin.Tu as su y faire et j'aimerais en faire de même.D'ailleurs dès maintenant je vais appliquer ton petit truc qui je pense doit bien marcher car pas plus tard qu'hier à 22h00 j'ai tapé comme une dingue sur le plafond et sur un renforcement de mur qui longe le plafond et j'ai eu la paix mais ce matin c'est reparti.Les gamins font du bruit; en fait ils sautent,courent et tapent au sol avec des objets ou jettent des choses.Donc du coup mon plafond doit encaisser tous ces bruits.Le pire c'est que ça s'est aggravé quand je leur ai fait la remarque.Il s'agit d'une famille africaine bien que moi aussi je sois africaine et ils sont tous réunis dans un F3.Le fait que les adultes parlent fort ne pose pas problème mais ce sont les gamins d'autant plus que je suis convaincue que les adultes ne font strictement rien pour les empêcher de nous nuire.Comme tu dis c'est la guerre et il faut être têtu.Je te remercie beaucoup pour ton intervention.Et si tu as d'autres petits trucs pour bien les calmer sans aggraver les choses, je suis prenante.
Je m'adresse également à d'autres personnes qui sont dans le même cas que moi pour avoir des conseils.Parents je n'ai rien contre les enfants je les adore d'ailleurs je suis dans l'éducation nationale mais quand il s'agit d'avoir du calme au sein même de mon appart et que le sol de mes voisins du dessus devient un vrai terrain de jeu alors qu'il y a un beau et grand parc juste en bas de l'immeuble, je me dis qu'ils le font exprès.Ce n'est pas de temps à autre c'est souvent et là c'est le mental qui en prend un coup.En plus c'est bizarre car c'est suite à nos remarques que les bruits sont persistants( forts et fréquents.
Pour la police,ça n'est pas sa priorité,il n'y a pas urgence et je n'ai qu'à déménagé alors que ça fait 10 ans que je suis dans cet appart et ces voisins sont là depuis 1 an.C'est le comble,les gêneurs restent et les gênés doivent fuir.
alors Basicon et j'espère que j'aurais le même résultat que toi.
6
bravo mon gars, moi je vais faire pareil avec la chieuse du dessus. ne jamais subir, ne renoncer jamais.
4