Demande d'aide pour trouble du voisinage hlm

Aucuneidee - Modifié le 28 août 2019 à 20:15
 Aucuneidee - 29 août 2019 à 19:58
Bonsoir,

Je me permet de vous contacter suite à des troubles du voisinage que nous subissons depuis des année avec ma mère, ma sœur, mon frère et moi.

Ma mère est locataire d'un appartement à Coulommiers (77120). A ce jour, je suis âgée de 20 ans, j'étudie à 1 heure 10 de l’appartement. Ma famille et moi logeons dans cet appartement depuis de nombreuses années. Je devais être en classe préparatoire lorsque nous y avons emménager. Vers ma fin de troisième (collège) des locataires ont posé leurs affaires dans l'appartement du dessus du notre. Dès leur arrivé le calvaire a commencé et ne fait que perdurer.

Ils se manifeste par divers troubles: nuisance sonores, olfactives, visuelles. Tous, ce répètent sans cesse à tout moment de la journée 24h/24h. La première manifestation: la musique. Très forte, le soir. Ça a durée plus d'un an. Chacun de nous, nous sommes déplacés au moins une fois avec courtoisie bien sûr, leur demander de cesser. Sur le moment il arrête puis de retour dans notre appartement ça recommence. Ma mère en est venu à appeler la police et ce à plusieurs reprise aussi! En vain. La police n'a rien fait, aucune sanction. Contacté deux fois à la suite ils sont sensé mettre une amende non? En cas de représailles les sanctionner. Et bien sur tout les appels, ils n'ont rien fait mis à part rire avec eux. Oui oui, j’écris bien rire avec eux. Par miracle ou je ne sais pas, ils se sont arrêtés de la mettre. Mais pas les troubles. Des coups venant de tout part: mur, sol... Des déplacements de meubles à tout va. Des décollement de dalles, bien entendu fait le soir. Il y a ensuite eu une chaise balançoire qui grinçait ÉNORMÉMENT. Cela à duré sur plusieurs mois. Un soir de trop, je me suis monté, leur expliquer que ce n'étais plus possible, qu'il fallait arrêter. Une jeune plus âgée que moi m'a ouvert. N'a rien voulu entendre. Je lui ai recommandé de huiler sa chaise afin qu'elle ne grince plus. Elle m'a rit au nez et ma claqué la porte. Et bien sûr repartit, ça a repris de plus belle. Ma mère malgré cela gardé une entente avec la locataire, qui lui a vendu sa chaise. Elle est donc chez nous a présent. Et je peux vous certifier qu'elle ne fait plus aucun grincements depuis que j'y ai ajouté de l'huile. Grotesque non? Mais ce n'est pas fini.

Suivant, un jeu de ?société? On entendait le dés tomber au sol et sa ressortait très fort au plafond. Au moins toutes les 10 minutes CHAQUE JOURS! Ma sœur et n'en pouvait plus nous autres aussi, elle a pris le balai et a donc tapé au plafond. ERREUR! La locataire accompagnée de ses sœurs (2), sont venu toquer. Et ont nié les faits. Leur porte était ouverte, d'autre personne chez eux continuait de jouer donc nous avons réentendu ce bruit dans la cage d'escalier et chez nous. Elles ont continué de nié alors qu'elles ont elles même entendu ce que nous entendions depuis x temps. Aberrant... Fâché d'avoir tapé du balai, une des trois a menacé ma sœur de prendre notre balai et de la frapper avec si elle recommençait. Je me répète, mais ça a continué. Jusqu'à qu'il s’arrêtent. Lassé par leur jeu peu être. Ensuite c'est des frottement de grille de leur balcon. Qui survient tout les matin maintenant. Avec toujours des coups de marteau, des objets qui tombe au sol. On ne se déplace plus les voir car la communication est inexistante. Enfin ça rentre d'un oreille et ressort aussitôt.

La locataire du dessous est venu sonné plus d'un fois nous témoignant les coups et objet qui tombe au sol. On lui a expliqué que cela ne venaient pas de chez nous. Elle le sait et nous l'a dit. Elle a de petits enfants qui vont à l'école et cela l'agace tout autant. Mais je pense qu'elle n'ose pas les voir car pour être honnête il ont une mauvaise image, brut, comme les big boss quoi. A ce jour, elle possède trois chiens avant elle avait deux. Deux petits et un staff. Elle ne les tiens pas en laisse. Un de leur chien est déjà rentré 3 fois chez nous. Lorsque j'ouvrais la porte soit pour sortir, ou pour ouvrir à quelqu’un. Elle n'éduque pas ses chiens le laisse vivre libre comme l'air. C'est comme si elle était dans un square. C'est chiens ont laissé des urines et excréments dans les escaliers. Plusieurs fois. La femme de ménage sait que la locataire en est l'auteur. Mais fait avec. Notre balcon fait office de cendrier, des mégots de cigarette que l'on retrouve a chaque fois. La locataire fume dans les escaliers, l'odeur est insupportable. Je ne vois pas ce que cela coûte d'arrivé en bas dehors pour l'allumer. L'OPH ont mis une affiche récemment. Déchiré. La locataire du dessous a reçu de l'eau sur ses vêtements étendu, venant d'elle.Elle a beau crié d'arrêté, un autre jour, ça recommence...

La locataire du dessus a des garçons. Plus âgées que nous au moins 25 ans ou plus. Ils y on ramené leur fréquentation malsaine. Certains fume dans les cages d'escaliers et caves des drogues. Ou viennent pour squatter. Il s'assoit sur les escalier en troupeau et fume. Le squattage en troupeau s'est calmer. Mais ni les caves, ni les drogues. Notre boîte à lettre a été détérioré par un de ses voyous. Un colis a moi si trouvait et a été ouvert avec je ne sais quoi. Deux autres de nos colis ont été ouverts. Il y a eu des tags aussi sur les murs dans la cage d'esc. Depuis que cette locataire et sa famille sont arrivé, il n'y a eu que des ennuis. Ce qu'il n' y avait absolument pas lieu avant leur arrivé ici.

A chaque troubles, nous avons contacter le médiateur. Des centaines de fois au moins. Sans action. La police pareil. Il y a pas longtemps un appel a été fait, il ne sont pas venu. Madame T l'adjointe générale de l'OPH, nous a donné de l'espoir dans un premier appel, en disant je cite; "je ne les supportent plus, j'entends parler d'eux dans le bâtiment et à l’extérieur du bâtiment". Qu'elle ferait le nécessaire pour stopper ça. La police même discours : "c'est une famille de ksos". Le médiateur semble entretenir une relation amical avec cette locataire. Il n'est pas sérieux dans ces démarches. Il n'est jamais venu constater les faits. Se contente d'appels téléphonique. Pas de considération. La voisine du dessous s'est rendu pareillement à l'OPH comme nous. Sans réponse concrètes et actions. Mme T nous a parlé d'une convocation général. On ne sait pas si c'est vrai, ni la date. En attendant, ils continuent toujours les bazar pour rester poli.

Hier une dispute a éclaté. Du grand n'importe quoi. Ce matin un de ses garçons et descendu. Ma mère était au travail. Il voulait l'a voir pour je cite: "Lui mettre un bon coup de pression". Avec des paroles inapproprié: "que tu soit une fille, un gars, petit, grand je vous monte en l'air" car mère s'est enguirlandé avec la sienne. Nous n'avons pas appelé la police. Je doute qu'avec leurs compétences sur élevés, ils ne parviennent a faire quelque chose de bon. En rentrant elle nous a fait savoir via un appel du médiateur une fois de plus.... Que Mme T ne voulait plus entendre parler de cette locataire ainsi que de nous sous peine d'être expulsé à la rue quoi. Elle veut que l'on la laisse tranquille!! :o Son discours est en total incohérence et contradiction avec le premier appel.

Ma mère paye le loyer pour que nous pussions vivre ici. C'est totalement dégueulasse ce qu'il se passe. Pour vous dire, parfois on ne souhaite même pas rentré chez nous, par peur de savoir ce qui va nous attendre cette fois ci. Notre sommeil est perturbé par ces ordures. J'en ai mal et suis triste de vous écrire tout cela. Je ne comprends rien.
L'OPH , le médiateur, Mme T, les gardiens, la police reconnaissent qu'ils sont une famille a problème mais ils ne font rien du tout. Pourquoi?? Ça me rend malade sérieusement. Comment quelqu'un qui se doit d'assurer la tranquillité d'un quartier du voisinage peut elle vous dire de la laisser tranquille?? Et ceux de plus après une centaine d'appels et une trentaine de déplacement. C'est son travail, ses obligations!! Comment peut on attribuer un logement à des ordures alors que d'autre en ont réellement besoin?? Dans cette ville ces problèmes n'ont pas l'air d'être pris au sérieux qui pourtant le sont. Certains en viennent à de triste fin... Ici il victimise les auteurs des troubles et accuse ce qui les subissent. Dans quel monde vit t-on? Nous, n'avons aucun pouvoir contre ses parasites. Je vous écris car nous sommes désespéré. On ne peut que pleurer et supporter. Ça me dégoûte. Au moment même ou je vous écris, on entends encore de gros boum ou objet qui tombe et cogne. Ma mère est en train de remplir une demande de logement ça me fais mal au cœur.

Mes excuses pour ce long témoignage mais j'en avais gros sur la patate comme on dit.

Nous avons besoin de votre aide. Aidez nous s'il vous plait nous sommes désespérés...

3 réponses

jodelariege Messages postés 4109 Date d'inscription jeudi 18 février 2016 Statut Membre Dernière intervention 21 décembre 2023 6 489
28 août 2019 à 20:20
bonsoir je n'ai pas lu tout votre témoignage ... trop long et habituel dans ce genre de situation...
la solution : déménager...ce n'est sans doute pas juste mais c'est la seule solution ... et pas sur que vous ne rencontriez pas d'autres problèmes dés lors que l'on habite une collectivité...
Oui c'est totalement injuste, ça m'écœure même. Ma mère a rempli une demande de logement. Après je pense que mon texte vaut la peine d'être lu sans vous offenser.
0