Allocation chômage : calcul de l'indemnité (ARE 2020)

Chargement de votre vidéo
"Droit finances : Allocation de retour à l'emploi (ARE)"

Comment calculer l'allocation chômage en 2020. Le montant de l'indemnité chômage (ARE ou allocation de retour à l'emploi) est calculé par Pôle Emploi à partir du salaire journalier de référence.


Montant 2020

Le montant brut de l'allocation chômage Pôle emploi (allocation de retour à l'emploi) perçue par un demandeur d'emploi est égale à la plus élevée des deux sommes suivantes :


Par conséquent, le montant minimal de l'ARE est au moins égal à 57 % de votre SJR, sans pouvoir être inférieur à un montant plancher (voir ci-dessous).

L'allocation-chômage mensuelle est égale au montant de l'allocation journalière multiplié par le nombre de jours du mois concerné. Exemples : vous devez multiplier le montant de votre ARE journalière par 31 pour l'allocation du mois de mars, par 30 pour l'allocation du mois d'avril, etc.

Réforme 2021

Les modalités de calcul des indemnités chômage sont en train d'être modifiées. La réforme du chômage change en effet les règles de calcul du salaire journalier de référence. Désormais, l'ensemble des jours à compter du premier jour d'emploi sont pris en compte pour calculer le SJR, et non plus seulement les jours travaillés.

Cette réforme devait initialement entrer en vigueur le 1er avril 2020. En raison de l'épidémie de Coronavirus - Covid19, sa date d'application a finalement été reportée. Un premier report prévoyait une entrée en vigueur au 1er septembre 2020. Finalement, les nouvelles règles de calcul du SJR ne s'appliqueront qu'à partir du 1er janvier 2021. Un nouveau report officialisé par le décret n° 2020-929 du 29 juillet 2020.

Dégressivité pour les cadres

A compter du 1er novembre 2019, le montant de l'ARE est diminué en principe de 30% à partir du 7ème mois d'indemnisation. Mais cette mesure ne s'applique qu'aux revenus les plus élevés. Ainsi :

  • aucune dégressivité n'est appliquée aux demandeurs d'emploi dont l'allocation journalière est inférieure ou égale à 84,33 € (soit un salaire journalier de référence inférieur ou égal à 147,95 €, soit environ 4500 € bruts par mois).
  • la réduction de 30% ne sera pleinement appliquée qu'aux demandeurs d'emploi dont l'allocation journalière est supérieure à 120,47 € (soit un salaire journalier de référence inférieur ou égal à 211,53 €, soit environ 6441 € bruts par mois)

Cette dégressivité ne concerne pas non plus les chômeurs seniors âgés d'au moins 57 ans à la fin de leur contrat de travail.

Cette mesure de dégressivité devait initialement s'appliquer à compter des allocations de mai 2020 (le délai de 6 mois s'appliquant de novembre à avril). En raison de l'épidémie de Coronavirus, son application est repoussée au 1er janvier 2021 (décret n° 2020-929 du 29 juillet 2020).

Plancher

L'allocation est au moins égale à 29,38 euros.

Le montant minimal de l'allocation d'aide au retour à l'emploi formation (AREF) accordée aux demandeurs d'emploi qui suivent une formation, prescrite par Pôle emploi, est fixé à 21,04 €.

Lorsque le salarié travaillait à temps partiel, l'allocation minimale et la partie fixe de l'allocation-chômage sont réduites au prorata, par exemple réduites à 75% s'il travaillait à 75%.

Plafond

L'allocation chômage est plafonnée à 75 % du salaire journalier de référence (SJR).

Augmentation

Le montant des allocations chômage a augmenté de 0,4% le 1er juillet 2020. A cette date, le montant journalier plancher de l'ARE est passé de 29,26 euros à 29,38 euros. La partie fixe de l'ARE est passée quant à elle de 12,00 euros à 12,05 euros par jour. Le montant minimal de l'ARE formation est quant à elle égale à 21,04 euros par jour (contre 20,96 avant le 1er juillet).

La hausse concerne aussi les salaires de référence constitués par des rémunérations anciennes d’au moins 6 mois. Ces salaires de référence servent de base au calcul de l'allocation chômage.

Cotisations

Les demandeurs d'emploi indemnisés cotisent à hauteur de 3% au titre des retraites complémentaires. Mais ce prélèvement ne peut pas réduire le montant de l'allocation en dessous du plancher de l'ARE.

Le montant de l'allocation chômage fait l'objet de certains prélèvements. L'ARE est ainsi soumise à la CSG et à la CRDS. Néanmoins, elle bénéficie d'une exonération ou d'un écrêtement si le montant brut de l'ARE est inférieur à 51 euros (Smic journalier) ou lorsque le prélèvement de la CSG et de la CRDS amènerait à un montant de l'ARE qui serait inférieur à 51 euros.

Impôt

L'allocation d'aide au retour à l'emploi est soumise à l'impôt sur le revenu. Sur la déclaration de revenus, les sommes perçues doivent figurer dans la catégorie des traitements et salaires, au niveau de la ligne des autres revenus imposables (pré-retraite, chômage). Le plus souvent, ce montant est déjà indiqué sur les déclarations d'impôt pré-remplies mais vous pouvez toujours le modifier en cas d'erreur ou d'oubli de Pôle emploi.

Le prélèvement à la source s'applique aux allocations chômage. La collecte de l'impôt est effectué par Pôle emploi, qui verse donc une indemnité après impôt au demandeur d'emploi.

Voir aussi



Crédits photo : © Thomas Pajot - Fotolia.com

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC

A voir également

Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une