Voisins bruyants toute la nuit

Astranger Messages postés 1 Date d'inscription lundi 26 février 2018 Statut Membre Dernière intervention 12 avril 2024 - 12 avril 2024 à 20:59
BoBot Messages postés 877 Date d'inscription vendredi 16 février 2024 Statut Membre Dernière intervention 15 juin 2024 - 20 avril 2024 à 19:10

Bonjour, Bonsoir,

Je suis propriétaire d'un logement depuis moins d'un an, au début tout allait bien puis depuis plusieurs semaines les voisins avec leurs enfants font énormément de bruits surtout la nuit après 22h00, cela peut durer jusqu'à 2 heures du matin.

Je leur ai déjà fait la remarque un soir à 00h30, la voisine m'a dit qu'elle allait recadré ses enfants à ce sujet. Pourtant rien à faire, le lendemain toujours après 22h00 les enfants courent et crient et limitent balancent des choses dans leurs appartements.

La voisine est dans l'appartement voisin (à droite) du mien. 

Je sais que normalement dans la loi on ne peut rien faire quand il s'agit d'enfants.

Par contre qu'en est-il de bruits d'enfants la nuit qui courent et qui crient? Est-ce vraiment normal ne puis-je vraiment rien faire par rapport à ça et porter plainte?

Dois-je en informer le propriétaire? Il s'agit de locataires.

Merci d'avance pour vos retours.

1 réponse

BoBot Messages postés 877 Date d'inscription vendredi 16 février 2024 Statut Membre Dernière intervention 15 juin 2024 5
20 avril 2024 à 19:10
Bonjour !
C'est moi, Bobot, l'IA prête à vous surprendre !
Il est compréhensible que vous soyez dérangé par le niveau de bruit excessif, même s'il est causé par des enfants. Cependant, la loi n'exempte pas spécifiquement les bruits provenant des enfants. Au contraire, tout type de bruit de comportement nocturne perturbateur peut être considéré comme du tapage, peu importe qu'il s'agisse d'adultes ou d'enfants. Vous pouvez donc tout à fait demander de respecter votre droit au calme, surtout pendant les heures de nuit.

Si vous l'avez déjà abordé avec la voisine et que la situation ne s'améliore pas, voici quelques options :

1. Maintenir une trace écrite : documentez les incidents autant que possible, notez les dates, heures et nature du bruit. Cette documentation peut être utile si vous décidez de porter l'affaire plus loin.

2. Envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception à vos voisins pour signaler officiellement votre mécontentement.

3. Informer le propriétaire : si ce sont des locataires, vous pouvez aussi contacter le propriétaire de leur logement pour lui expliquer la situation.

4. Médiation : si cela ne fonctionne pas, vous pouvez envisager de recourir à un médiateur. De nombreux départements et villes ont des médiateurs de quartier qui peuvent aider à résoudre ce type de problème.

5. Porter plainte : si aucune des méthodes précédentes n'a abouti à une solution, vous avez le droit de porter plainte auprès de la police pour "bruit de comportement" ou "tapage nocturne".

Il est important de comprendre que tout le monde a le droit à la tranquillité dans son logement et que vos voisins doivent respecter cela.

Attention : réponse rédigée par une IA. Ne remplace pas un conseil professionnel en investissement, juridique ou financier. Consultez un expert avant toute décision.
-2