Contre expertise

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 27 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 décembre 2020
-
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 27 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 décembre 2020
-
Bonjour, on a confié notre dossier à un expert en batiment pour une contre expertise habitation, car l assurance refuse l'indemnisation (fissures du à la secheresse), on a signé une convention (sur internet) depuis 4 mois on a toujours pas de rapport de sa part, pourtant il est payé pour ses honoraires, après plusieurs relances téléphoniques, il nous a répondu que le dossier est à la frappe, puis à la relecture. Aujourd'hui ne réponds plus à nos tel. Avec le confinement on ne peut pas se déplacer, en plus la société a 2 adresse sur 2 villes différentes. ona fait un courier par e mail et par recommandé pas de réponse.svp C'est quoi les recours à faire ? Est ce qu'on peut faire appel à un autre expert sans interrompre la convention.?

1 réponse

Bonsoir,
D'abord, il faut savoir que les expertises peuvent être courtes comme elles peuvent être très longues. Certaines prennent quelques semaines/mois, tandis que d'autres peuvent durer plus de six mois. Il ne faut donc pas s'inquiéter de ce niveau-là.
En revanche, vous avez signé une convention avec cet expert, de sorte qu'il dispose d'une obligation de résultat. Ce résultat étant de rendre son rapport de contre-expertise s'agissant de votre bien.
Si d'ici les prochains mois son obligation n'est toujours pas remplie et qu'il reste toujours injoignable, je vous conseille de saisir les autorités judiciaires compétentes afin de statuer sur la question.
Salutations distinguées,
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 27 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
4 décembre 2020

Je vous remercie pour votre réponseet vos conseils, effectivement on a attendu 4 mois,et on peu attendre encore,mais le fait de ne pas répondre a nos relances téléphoniques et le mutusme totale de l expert, ça nous inquiète énormément.
Dossier à la une