Opposition à un arret de la Cour d'Appel

Signaler
Messages postés
17
Date d'inscription
mardi 4 octobre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juillet 2020
-
Messages postés
12824
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 août 2020
-
Bonjour,

Une personne est allé en appel contre un jugement qui lui était défavorable .
Elle a gagné en appel et à fait co-condamné deux personnes pour les même faits, le même jour, au même endroit. La condamnation est solidaire.

Un des intimé était représenté et l'autre n'avait pas été touché .
L’arrêt a été "rendu par défaut" sans autre précision sur l'autre intimé parties.
Je dois préciser que dans l’arrêt, je juge a rejeté les prétentions de l'intimé présent, sur la base d'une erreur matérielle. En effet, le juge à confondu la date d'un accord et la date de sa traduction assermenté deux ans plus tard ! Pour rejeter ses prétentions il indique que cet accord a été conclus après la saisine de la cour d'appel alors que cela été un an avant. Il y aussi un faux mails car l'adresse mail n'existait pas.

L'intimé représentait souhaite aller en cassation mais la partie intimée défaillante fait opposition à l’arrêt.

Question: La partie intimée qui était présente pourra t elle faire valoir de nouveaux arguments ou défendre ses anciens, ou faire rétablir l'erreur matérielle lors des nouvelles audiences ou seul le défaillant à le droit de se défendre et d'apporter de nouveaux arguments ?
Quelle seront les droits de l'intimé non défaillant ?

1 réponse

Messages postés
12824
Date d'inscription
vendredi 11 janvier 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 août 2020
3 588
Il s'agit certainement d'un devoir pour la préparation d'un examen à venir.
Dossier à la une