Refus par la CPAM de ma catégorie 3 d’invalidité

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 7 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2020
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 7 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2020
-
Bonjour,
Je suis en invalidité totale et définitive depuis 2009 avec tierce personne depuis mai 2012 avec carte de stationnement et carte handicapée. Etant au RSI lors du passage en janvier 2020 de mon compte RSI VERS LA CPAM je me suis aperçue lors de mes versements que la CPAM de mon invalidité que celle ci avait été déclassé en catégorie 2 sans lettre du service handicap. J'ai fait un courrier en AR un rdv en juin 2020 et malgré cela je suis toujours en attente à ce jour de leur réponse qui ne vient pas. J'ai reçu le versement de juillet de mon allocation handicap qui reste toujours sur une catégorie 2 malgré mes multiples pathologies de santé qui ne peuvent malheureusement pas s’alléger avec le temps mais seulement se dégrader.
Que puis je faire pour retrouver ma catégorie 3.

Vous remerciant par avance des conseils que vous pourriez m'apporter afin que je puisse débloquer ma situation qui me pénalise financièrement depuis le début de l'année.

Cordialement
Vasquinou

1 réponse

Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 7 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2020

Bonjour Sourisverte2,

J'ai déjà regardé les ceux que vous m'avez posté, il se trouve que lors de mon entretien à la CPAM en juin dernier je leur ai fournis les documents suivants, notification MDPH concernant la tierce personne de 2012 à 2022, la copie de mes deux cartes d'invalidités ( dont une est pour le stationnement) la copie de la notification de la RSI stipulant la catégorie 3 de mon invalidité depuis 2009 et malgré cela le service handicap de la CPAM m'a rétrocédé en invalidité 2 sans visite médicale, sans courrier du jour au lendemain, de ce fait je ne peux même pas faire appel de la décision et mes courriers en AR restent sans réponse
Dossier à la une