Hébergement à titre gratuit [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020
-
Bonjour,
Mes parents ont une maison à la mer. Nous sommes trois filles qui aimeraient profiter de cette maison lors des ponts ou l'été. Bémol notre nièce a demandé à mes parents d'être hébergée gratuitement avec ses enfants dans cette maison le temps qu'elle trouve un autre logement. Cela fait maintenant 2 ans qu'elle habite dans cette maison et ne fait rien pour trouver un autre logement. Elle a changé toutes les serrures, refait la déco à son goût en vendant les meubles de mes parents.
Mes parents sont âgés et n'osent pas lui dire de libérer la maison. Nous lui avons envoyés une lettre en RAR pour lui signaler qu'elle devait partir, mais elle fait la sourde oreille.
Quels sont nos recours pour retrouver cette maison.
Merci pour vos réponses.

4 réponses

Messages postés
24142
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020
9 504
Bonjour,
Seuls vos parents peuvent réclamer son départ. Vous n'avez aucun droit sur cette maison, et donc c'est normal qu'elle ne donne pas suite à vos lettres.
Etant donné que c'est sa résidence principale, elle peut se prévaloir d'un bail oral...
Donc une longue procédure en perspective.
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020
4 785
Bonjour,

Il n'y a pas de bail, même verbal, s'il n'y a pas de loyer.

Cordialement,
Val
Messages postés
24142
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020
9 504 >
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020

Par contre il y a un accord verbal pour cet hébergement.
Ce sont seuls les propriétaires qui sont habilités à agir et à retirer cet accord.
Ensuite c'est sa résidence principale, donc il faut demander son départ en justice si elle ne part pas spontanément.
Et elle a doit aux trêves hivernales puisque non considérée comme squatteur.
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020
4 785 >
Messages postés
24142
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020

Non, elle n'a droit à rien. Elle n'est pas locataire, elle est juste hébergée, peu importe que ce soit sa résidence principale. La seule chose qui la différencie d'un squatteur, c'est qu'elle est entrée avec l'accord du propriétaire.

Et évidemment, c'est au propriétaire de lui demander de partir.

Pour l'expulsion par contre, c'est la même procédure que pour un locataire.
>
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020

merci pour votre réponse Mais on m'a également dit que le propriétaire pouvait (si elle décide de ne pas quitter la maison alors que le propriétaire lui a demandé de quitter les lieux et laissé un mois pour cela) de changer les serrures et de laisser ses affaires à l'extérieur ou éventuellement l'inviter à venir les retirer à l'intérieur.
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020
4 785 > ChaDen
Ce n'est pas légal. Mais elle va quand même obéir à ses grands- parents, non ? et ses parents, ils font quoi ? Il y a vraiment des gens qui n'ont aucune vergogne.
merci de vos réponses.
Messages postés
22405
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 juillet 2020
4 785
Je vous en prie. :)
Messages postés
24142
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2020
9 504
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs !!!
changer les serrures ??? TRES MAUVAISE IDEE !!!!
C'est du pénal et c'est cher.

Article 226-4-2
Créé par LOI n°2014-366 du 24 mars 2014 - art. 26
Le fait de forcer un tiers à quitter le lieu qu'il habite sans avoir obtenu le concours de l'Etat dans les conditions prévues à l'article L. 153-1 du code des procédures civiles d'exécution, à l'aide de manœuvres, menaces, voies de fait ou contraintes, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende.
bonjour, Vos parents étant âgés, vous pouvez les aider à faire les démarches, tout leur préparer mais il faut que tout soit à leur nom.

Et il est fort probable qu'il y ait abus de faiblesse.

Dites à vos parents de ne pas prendre de décision hâtive sans vous en parler, au moins pour conseils, au moins à l'avenir. Certains savent profiter de la vulnérabilité des personnes qui avancent en âge.
Dossier à la une