Voisin / musique / vis-à-vis

Sandra - 1 juin 2020 à 15:30
 Sandra - 1 juin 2020 à 16:07
Bonjour,

Je me permets de poser mes questions ici, car j'aimerais savoir si j'ai un recours ou non contre mon jeune voisin.

Je vis en résidence fermée. Etant en angle de bâtiment, le velux de ma chambre donne sur les maisons de la rue d'à-côté, et j'ai donc une façade de fenêtres juste en face avec des petits toits (on appelle ça une amiénoise, vue de derrière).
En face de mon velux, il y a un jeune d'environ 17 ans qui écoute la musique à fond, et ça fait désormais un an que je me plains de lui. J'ai commencé par l’interpeller pour lui demander de baisser, ce qu'il a fait sur l'instant, en étant un peu condescendant (je devais limite me justifier d'être chez moi en journée), pour remettre le son la fois d'après. J'ai fini par arrêter de m'adresser à lui pour filmer, afin de capter le son de la musique et prouver un dérangement régulier avec un son vraiment abusé (mes murs tremblent à cause de ses basses même si mes fenêtres sont fermées, et une fois il m'a carrément réveillée avec sa musique, encore une fois fenêtre fermée).

Je tiens à préciser que lorsque je filme, on ne voit pas mon voisin ni l'intérieur du logement. Juste une façade et des fenêtres, dont la sienne entrouverte pour montrer que le son vient de là : d'où ma première question, peut-il se servir de ça contre moi même si je ne filme pas son intérieur ou sa personne ? Ça n'est pas mon but de faire du voyeurisme.

J'ai fini par poster un courrier à l’adresse de son père, qui n'est pas là quand il met la musique en route. Il y a eu une accalmie mais, avec l'arrivée du beau temps et le papa au travail, ça a repris.
Aujourd'hui, j'ai ouvert mon velux. Je pense qu'il l'a remarqué car la musique, qui était en route, a grimpé en volume et il s'est mis à chanter à s'en casser la voix. J'ai filmé avec mon téléphone, discrètement, on ne voit que l'encadrement de ma fenêtre. Deuxième question : peut-on parler de harcèlement s'il fait exprès de monter le son et chanter à tue-tête quand j'ouvre ma fenêtre de chambre ?

Dernier souci : sa fenêtre donne sur un petit toit, et il s'est aménagé une terrasse sur laquelle il met des plantes, des sièges, accueille ses amis... Cela le rend plus proche de mon velux (je suis au 3e et entend un minimum de tranquillité sur ce point) et s'il est debout il peut voir dans ma chambre. L'an dernier, un de ses amis m'a même regardée quand j'ai baissé mon velux pour plus d'intimité, et nous nous sommes dévisagés, ce qui m'a profondément gênée. Entre sa terrasse et mon bâtiment, il y a une simple sortie de garage en "colimaçon". Cela ne fait que quelques mètres, et il peut aussi voir chez mes voisins du dessous en vis-à-vis. Je sais qu'il y a une réglementation sur ça, mais vu que c'est un petit aménagement et pas la construction d'une terrasse, j'ignore si je peux m'en plaindre. Je ne me sens plus chez moi (je vis seule), je me baisse quand je passe devant mon velux, en général j'évite de l'ouvrir en grand et quand je le fais je me coltine sa musique ou alors il bricole installé dessus et ça fait un bruit pas possible. Ça commence sérieusement à me bouffer...

Désolée pour le pavé, mais cela fait un an que je subis ce jeune qui semble hermétique à la notion de respect. Il m'est, pour le moment, impossible de déménager, étant au chômage et n’ayant pas de garant, avec une absence de retour pour un éventuel logement social.
Ai-je un recours ? Une main courante serait-elle légitime ?

Je vous remercie par avance pour m'avoir lue et pour votre réponse.

3 réponses

Pierrecastor Messages postés 41467 Date d'inscription mercredi 5 novembre 2003 Statut Modérateur Dernière intervention 30 mai 2024 4 497
1 juin 2020 à 15:39
Salut,

Si la musique est trop forte, appelez les forces de l'ordre qui peuvent venir verbaliser pour tapage.
Bonjour, merci pour votre retour.

Le souci, c'est qu'ils ont déjà du mal à se déplacer de nuit, alors de jour...
Aussi, la fenêtre donnant vers l'arrière de la maison, donnant elle-même sur ma résidence fermée, j'ignore s'ils pourront vraiment constater le trouble...
0
Pierrecastor Messages postés 41467 Date d'inscription mercredi 5 novembre 2003 Statut Modérateur Dernière intervention 30 mai 2024 4 497 > Sandra
1 juin 2020 à 15:43
Vous les avez déjà appelé ?
0
Lectoure > Sandra
1 juin 2020 à 15:50
Vous jugez bien vite alors que vous n'avez meme pas essayé!!
Jai eu le problème et ils sont venus a chaque fois...jusqu'a l'amende finale...
0
Je ne juge pas, je parle aussi d'expérience. Fin mars, je les ai appelés un soir à 23h30, et ce quatre fois (la dernière à 4h), et ils sont venus à 6h du matin seulement. Sans compter les appels qui n'ont rien donné, voire ceux où la personne au bout du fil s'est ouvertement moquée de moi. Et surtout en ce moment, avec le contexte et les patrouilles réduites pour cause du virus...

Mais je vous avoue qu'une partie de mon questionnement, c'est de savoir d'une part si, en filmant le trouble sans le filmer lui, c'est considéré comme du voyeurisme et préjudiciable pour moi, et si on peut parler de harcèlement s'il augmente le bruit quand mes fenêtres sont ouvertes.
Pierrecastor Messages postés 41467 Date d'inscription mercredi 5 novembre 2003 Statut Modérateur Dernière intervention 30 mai 2024 4 497
1 juin 2020 à 15:57
Du voyeurisme, non. Une atteinte a la vie privé, c'est possible :

https://justice.ooreka.fr/astuce/voir/455315/atteinte-a-la-vie-privee

Dans tout les cas, pour une valeur légal, il faudra passer par un constat d’huissier :

https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/troubles-voisinage-bruits-comportement
0
Merci à vous.

Et est-il aussi possible de faire quelque chose par rapport à son aménagement en "terrasse" à quelques mètres de ma fenêtre de chambre ? Par exemple, il y a quelques minutes, il a accueilli des amis dessus. C'était comme s'ils étaient chez moi.
Comprenez bien qu'outre le dérangement auditif, je ne me déplace même plus à ma guise dans ma chambre, et j'essaie d'éviter qu'il me voie. Je me penche si je suis dans son champ de vision. C'est pas normal de me sentir aussi mal dans mon propre espace. Et j'ai l'impression qu'il s'en sortira, lui, au final, et que c'est bel et bien moi qui vais devoir "faire avec"' :/