Voisin devant ma fenêtre

alo92 Messages postés 1 Date d'inscription jeudi 28 mai 2020 Statut Membre Dernière intervention 28 mai 2020 - 28 mai 2020 à 01:44
djivi38 Messages postés 47352 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 6 octobre 2022 - 28 mai 2020 à 03:34
Bonjour,
Nous sommes propriétaires d'un rez de chaussée sur cour, et depuis le confinement, un voisin s'est mis en tête de promener son chat quotidiennement dans la cour.
Avec les températures en hausse, nos fenêtres sont ouvertes en permanence ( je précise que l'essentiel de nos fenêtres donnent sur cour, seule la chambre des enfants donne sur rue).
Hors, mon épouse est fortement allergique aux chat et le voisin (connaissant l'allergie de mon épouse) vient lui demander de fermer les fenêtres, et le chat vient continuellement vers notre chambre sans réaction de son maître sauf pour nous demander de les fermer.
De plus il se "pose" face à la fenêtre de notre chambre pour regarder son téléphone,
Ce qui a occasionné à mon épouse ainsi qu'à moi-même plusieurs surprises, notamment en sortant de la douche.
La cour est selon le règlement de copropriété un bien commun, ce qu'il ne cesse de nous répéter.

Que pouvons nous faire, merci

1 réponse

djivi38 Messages postés 47352 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 6 octobre 2022 13 514
Modifié le 28 mai 2020 à 03:35
bonjour,

"Que pouvons nous faire"
La cour est effectivement une partie commune, donc vous ne pouvez l'empêcher d'y être avec son chat.

Et quand les températures extérieures montent il est préférable de fermer fenêtres (et même volets) pour ne pas laisser entrer la chaleur...

Quant aux "surprises en sortant de la douche", il ne tient qu'à vous de changer vos habitudes : ne pas sortir nus de la salle de bains, fermer la fenêtre incriminée le temps de vous doucher, mettre un store entre ladite fenêtre et son volet, déménager au dernier étage, ... etc.

cdt.
« Si vous avez un rêve, luttez pour lui, quel qu’il soit. Ne permettez à personne de vous trahir, aussi fort les autres puissent-ils vous aimer ou vouloir le meilleur pour vous. »
– Pilar Jericó –
1