Alerte au procureur

Signaler
-
 Val -
Bonjour,
Ma fille subit des violences de son compagnon depuis plus de 1 an, une mesure d'expulsion est en cours pour tapage diurne et nocturne et détérioration du logement par monsieur ! Ma fille ne veut pas porter plainte (la ponice s'est déplacée plusieurs ) le 30 avril 2020 elle s'est déplacée à ma demande et le 115 a réservé une chambre d'hôtel à ma fille qui malheureusement est retournée avec lui ! Elle est dans le deni, j'ai contacte tous les services sociaux qui me disent elle est MAJEURE c'est à elle de bouger !! Le fameux déclic !!! J'aurai souhaite faire une alerte au procureur mais je ne veux pas que mon gendre sache que c'est moi !!! Le cippav ou une assistante sociale peuvent ils eux alerter le procureur ??,?? Merci c'est URGENT a fille est en danger, il est fou !!!

2 réponses

Messages postés
19625
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
31 mai 2020
6 860
elle est MAJEURE c'est à elle de bouger
Malheureusement, c'est le cœur du problème.

Quoi que vous tentiez, votre fille l'annulera en niant les faits, et dans le pire des cas son compagnon pourra porter plainte contre vous pour diffamation (tout en frappant davantage votre fille, car il considérera que c'est la faute de votre fille, et votre fille sera d'accord).
Messages postés
12406
Date d'inscription
lundi 9 mai 2016
Statut
Contributeur
Dernière intervention
28 mai 2020
3 178
Bonjour,

En même temps, quand on est témoin de ces violences, on ne peut pas rester sans réagir...
Sinon ce sera de la non-assistance à personne en danger !

Vraiment terrible comme situation.

Cdt
C'est vraiment complique ! Il est vrai qu'elle est majeure mais elle est tellement sous l'emprise de ce fou qu'elle ne raisonne plus normalement et donc elle est dans l'incapacité de faire certaines démarches ! Ces femmes sont isolées, se sentent puissantes et j'estime que c'est aux services sociaux d'insister et de les approcher ! On nous parle de déclic c'est facile à dire ! Ils attendent toujours qu'il y ait un drame !! Quant à la police, quel manque de psychologie !! Ça fait peur à voir ! On ne nous parle que de ça et les choses ne bougent !! Je suis épuisée moralement ! Merci pour l'écoute !!
Messages postés
63245
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 juin 2020
446
Bonjour,

Le 3919 est spécialisé dans le traitement le plus efficace possible de ces épouvantables situations et peut être appelé par la victime ou les témoins.

Bon courage.
Merci pour votre réponse mais le 3919 ne peut rien pour moi, je les ai contacté ! Merci quand même ! Je souhaitais surtout savoir : si je fais un signalement, une alerte au procureur peut il ne pas citer mon nom (jai peur de représailles sur ma fille ) merci
Messages postés
63245
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 juin 2020
446 > Val
Porter plainte auprès du procureur, c'est possible mais c'est forcément nominatif et doit s'accompagner d'éléments vérifiables. J'espère que l'enquête qui peut en résulter ne révèle pas le nom du plaignant mais le pervers, lui, est rarement idiot et voit assez bien d'où le coup peut venir.

Je suis surpris que le 3619 n'ait pas été une aide utile.
>
Messages postés
63245
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 juin 2020

Merci beaucoup pour vos conseils et votre rapidité !! Je vais y réfléchir tout en essayant de faire vite ! Merci, merci !! Cordialement
Messages postés
63245
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 juin 2020
446 > Val
Si cela finit par avoir un poil d'efficacité, j'en serais ravi.

Merci de nous informer des suites éventuelles : ce sera utile pour des questions semblables, malheureusement trop fréquentes.
>
Messages postés
63245
Date d'inscription
mardi 8 janvier 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 juin 2020

D'accord ! En tous les cas je tape a toutes les portes qui s'entrouvent seulement ! Je vous tiendrai au courant ! Merci encore !
Dossier à la une