Coronavirus - promesse d'embauche [Fermé]

Signaler
-
 Julyen06 -
Bonjour,
Je devais commencer un nouvel emploi la semaine prochaine.
J'ai une promesse d'embauche signée mais pas encore mon contrat.
En raison de la pandémie de coronavirus, mon futur employeur n'a pas la possibilité de m'accueillir à la date prévue et me propose de décaler ma date d embauche de plusieurs mois.
Problème, je n'ai actuellement aucune indemnité pôle emploi car j'ai démissionné de mon précédent poste.
Plusieurs mois sans aucun revenu seront plus que compliqués.
Que me conseillez-vous ?
Y a t'il un fonds spécial d'aide qui va être mis en place pour des situations particulières comme celle-ci ?
Merci par avance

57 réponses

Bonjour,
Étant dans la même situation que vous ( promesse d’embauche pour le 23 mars, entreprise voulant décaler l’embauche alors même que j’ai refusé d’autres postes où l’incorporation était plus tôt, pour tenir mes engagements vis à vis d’eux) je me retrouve sans chômage, sans prestation social et sans emploi.

J’ai donc appeler la section du droit du travail d « allo service public » m’ayant confirmé que l’employeur devait tenir sa promesse et me mettre au chômage partiel si le télétravail ou le travail tout court n’étaient pas possible. Sous peine de devoir le poursuivre au prud’hommes.

Pour les employeurs, rh et autres responsable des recrutements, si vous Lisez ces postes:
1- mettez vous à notre place ne serait-ce qu’une minute.
2- le chômage partiel vous sera remboursé à 100% par l’état sous un délai de 2 semaines
3- respectez la loi comme tout citoyen digne de ce nom
32
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24727 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

>
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020

Nous sommes plusieurs dans ce cas
Tu as eu de la chance de les avoir ...
Je suis au bout de ma vie ...
Mais contente de moins me sentir seule .

J’ai quitté la précarité de mon statut de vacataire à temps’ partiel de la fonction publique (966 euros net ) pour un cdi pour faire comme on m’ avait conseillé au pôle emploi démissionner oui mais pour un emploi stable...

Et voilà que je vais assurément m’en retrouver sans chômage pour une période incertaine.
Mon ´´employeur’´ Que j’en prends bien soin d appeler le 16 mars quelques heures avant mon intégration m’assure sans retenue et sans réserves que l intégration se fera bien et que tout est ok.

J arrive sur place et là on m’annonce que la formation se fera sur une journée au lieu de trois semaines afin que je sois autonome un minimum et puisse passer en télétravail dès la fin de la journée.
Puis à 11: et quelques elle m’ informe que la formation s ‘arrête là et qu’il y aura des annonces faites officiellement le soir par le président et que le contrat est obsolète , en bégayant qu’il repousse la date d entrée
Je suis invitée à rentrer chez moi sans autre forme de procès.
Quant à une attestation pour le pôle emploi justifiant de la situation.
On m’assure de n’en pas m inquiéter et qu’au vue de la situation exceptionnelle pole emploi fera le nécessaire...

J’ai bien reçu un mail de la rh oui pas d attestation précise je confirme
Qui me dit on repousse ton entrée.
Oui d accord donc ça veut dire je fais partie des effectifs, tu me paies pas, tu n’assures pas de formation , pas de chômage partiel ...

Je vais Twitter envoyer des mails sur linkedin et autres réseaux sociaux notre situation est compliquée financièrement et malheureusement , personne pour l’instant ne semble l’entendre...
Bonjour

Je suis dans une situation identique; j'ai signé un contrat de travail démarrant le 23/03, j'ai appelé l'employeur qui m'indique revenir vers moi au plus tôt. J'attends depuis un retour ...
le 3939 (allo service public )ne répond plus
Et j'apprend que les employeurs peuvent décaler la date entrée?? Démissionnaire je n'ai évidement pas le droit au chômage donc quelle solution? on nous laisse dans le flou le plus total....
> clem84
Cest ça on n'est les oubliés de la situation de crise alors que faire ça deviens très urgent
Je vous informe que j'ai transmit cette situation au :

Ministre du Travail
BFMTV
Nice Matin

A voir ce qui se passe durant les prochains jours. il faut rester mobilisé! peut être que créer une page facebook serait utile, mais je ne le ferais pas de moi même, n'aimant pas spécialement m'exposé à mon nom propre.

Pensez à écrire votre histoire au ministre du Travail :

https://travail-emploi.gouv.fr/ministere/article/ecrire-a-la-ministre

Plus il y'aura de mobilisations, plus les choses avanceront, pensez-y!
> Nath
Merci beaucoup ... L info a été transmise à la Provence et je viens d écrire a la ministre de l emploi
Croisons les doigts
Pour ma part j'ai contacté les DNA (presse locale alsacienne) et oui je vis au cœur du foyer infectieux :-'(
Aïe aïe aïe prenez soin de vous et vos proches
Bonjour, courage à tous. J'ai eu gain de cause auprès de mon employeur, je lui ai ai fait respecter ma promesse d'embauche. Je suis donc en chômage partiel maintenant.
Insistez, vous avez la loi avec vous et l'entreprise n'a rien à débourser.
C'est fais pour moi soutenons nous
Salut, je devais être embauché le 15 mars en CDD pour 9 mois (j'ai une promesse d'embauche à cette date renvoyé signé) l'entreprise a voulu décalé au 5 avril avant la mesure de confinement et pour finalement me dire qu'ils ne savaient pas quand est ce qu'ils m'embaucheraient.
Sur les conseils d'un avocat du travail j'ai encoyé un mail pour demander mon chômage partiel qui m'est dû. Je vous dirai quand j'aurai une réponse.
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
11
Bonjour

Je suis dans la même situation que vous.. J'ai terminé un contrat vendredi, (démission) car je devais démarrer aujourd'hui un contrat.. C'est terrible car nous demissionnons avec un contrat derrière et la nous nous retrouvons bloqués !
C'est la panique..

Je propose que nous nous tenons au courant dès que nous avons une info...
Hello pauline,

Etais- tu indemnisée par le Pôle Emploi ?
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
11 > laseguera
Non du tout.. J'ai démissionné de mon précédent emploi pour intégrer un nouveau poste. J'ai eu ma fin de contrat vendredi dernier et je devais démarrer aujourd'hui. Mon nouvel employeur m'a appelé hier pour me dire qu'ils ne peuvent m'embaucher, c'est reporté mais jusqu'à quand... Ils m'avaient envoyé mon contrat par voie postale ma semaine dernière que je n'ai pas encore reçu..
Jai appelé hier pôle emploi qui n'était pas très optimiste sur ma situation et qui n'avait pas de réponse, la dame devait se renseigner et revenir vers moi.. Avez vous plus d'infos ou des conseils ?
Merci ????
>
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020

Pauline je suis aussi ce poste ... Nous commençons à être nombreux dans cette situation. Le pôle emploi nous considére comme démissionnaire .... Peu importe la crise actuelle ou le revirement de nos futurs patron :(
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mars 2020
> Tony
Bonjour ,
Exactement nous sommes démissionnaires et aujourd'hui aucun recours possible !
La solution est de vous faire embaucher comme convenu et que l'employeur rompt la periode d'essai.
Dans ce cas si et seulement si vous avez 3 ans de travail continu (sans aucune interruption si changement d'employeur seulement un week-end )et si vous n'avez jamais était inscrit pôle emploi, la c'est bon pour vous.
Dans mon cas 0 indemnité j'ai toujours bossé mais il c'est passé une semaine entre mes deux employeurs précédents et cela aurait fais 3 ans dans 1 mois que j'étais dans l'entreprise que je viens de quitter.
Mauvais timing pour tout décidément !!!Malchance !!!tout bascule du jour au lendemain !
Bon courage à tous en espérant qu'une solution s'offre à vous .
Ils ont tout compris

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1669367/emploi-gouvernement-legault-covid-19

Bonjour,

Pour donner une lueur d'espoir à tout le monde.
Mon nouvel employeur a céder et ma accorder le chômage partiel. Comme quoi ils ont la possibilité de le faire au final...
C'était une lutte sans merci.
Des appels quasi tout les jours.
J'ai demandé qu'il respecte mes droits et qu'il mette en application sa promesse d'embauche, qu'il avait rien à y perdre.ect
Reste à voir si ma période d'essai va bien se passer maintenant....
Le combat continu malgré tout je soutiendrai tout le monde jusqu'au bout.
Je continuerai le partage de la pétition au max.
Tout le monde doit se sentir rassurer et en sécurité.
Bon courage à tous.
> Utilisateur anonyme
Salut lelou je suis dans le même cas que toi, comment as tu argumenté pour que ton employeur cède ? c'est aussi une petite entreprise.
Utilisateur anonyme > lilipatdef
Pour moi ce qui a beaucoup marcher en ma faveur c'est que l'employeur et moi avons de bonne relation, auparavant. mais je ne me suis pas laisser intimidé pour autant. Chacun doit défendre ses valeurs,sa famille, son budget, ect.voir même tout faire pour s'en sortir de cette galère.
En tout cas Bonne relation ou pas, je lui ai demandé de prendre des renseignements sur ma mise au chômage partiel. L'employeur m'a dit qu'il allait se renseigner et après est revenu vers moi en disant finalement que c'était accorder.
Je précise que au début l'employeur m'a dit pas éligible au chômage partiel sans même se renseigner.
Utilisateur anonyme > Utilisateur anonyme
J'espère juste qu'il a réellement fait la mise au chômage partiel car j'ai pas vraiment de preuve dans le cas contraire je pète une durite. Mais je fais confiance quand même,et je remet pas en doute ses propos.
> Utilisateur anonyme
Non ceux qui ont un enfant sont en arrêt maladie. Ils n'ont pas de personne en chômage partiel je peux te l'assuré.
Quel soulagement ! Une lueur d'espoir pour nous tous...
Oui la.question est la ... Étant démissionnaire et même en ayant une promesse d embauche ou un contrat envoyé mais non signé nous ne sommes pas encore compté dans les effectifs de l entreprise et donc pas déclarés ayant commencé.
Je suis très inquiet à l idée de me retrouver sans aucun salaire ou pôle emploi alors que la décision de démissionner était résonné ayant un autre CDI en poche de suite après mon préavis.
Je remarque que nous sommes plusieurs dans cette situation et j espère sincèrement que nous allons trouvé des solutions rapidement.

Bien a vous tous

De mon côté je viens de recevoir un e-mail en me demandant les pièces justificatives pour préparer mon arriver donc c’est plutôt bon signe mtnt à voir la prise d’effet .... je pense que demain nous en saurons plus ...
courage à tous ... !
> Asobidouille
Bonjour,
Et merci pour ta réponse.
On m'a déjà demandé toutes ces pièces.
En espérant que je puisse quand même commencer dans des bonnes circonstances.
Si nous pouvons dire cela.

Je vous souhaite vous aussi bon courage.

Marion.
Même cas, sauf que aucune promesse d’embauche écrite. Juste à l’oral c’est la panique
J’ai exactement le même soucis je devais commencé le 23 et j’ai démissionné de mon CDD, j’ai téléphoné à pôle emploi qui me dit que je ne toucherais rien entre le moment où je quitte mon cdd et le moment où je commencerais mon nouveau travail ce qui peut être dans 1 mois comme dans 2 mois. Je ne vois pas où trouver la solution est ce qu’il y a un autre organisme qui pourra m’aider.

bonjour,

je vois que le post s'est transformé en forum.

je vous rappelle que ce n'est ni l'administration, ni Pôle emploi, ni l'Etat ni dieu sait qui qui est responsable de votre situation: c'est un employeur indélicat qui ne respecte pas son engagement, alors même que le faire ne lui coûterait pas un centime. C'est juste qu'il n'a pas envie de s'enquiquiner avec ça et de prendre 15 minutes pour remplir une demande d'activité partielle sur Internet. Il considère que vous ne valez pas cette fraction de son précieux temps et n'a aucune considération pour les conséquences sur vous et vos proches.

la solution ne consiste pas à demander à Pole emploi ce que la loi ou la réglementation ne lui permet pas de vous donner et de demander à la collectivité d'indemniser le préjudice que vous avez injustement subi. Ce n'est pas à elle (à moi, à nous...) de payer pour cela.
je vous suggère donc de prendre rendez-vous avec un avocat. Puis d'engager avec lui une action au tribunal afin de demander des comptés à celui qui est seul responsable de votre situation.
Je n'ai pas dit que ce sera simple, il y aura des démarches à accomplir que personne ne fera à votre place. Mais n'est-ce pas mieux que d'espérer une solution miracle qui tomberait du ciel ?
> Rirififiloulou
C'est dans la façon de dire que que c'est ni dieu ni l administration etccc je l ai peut être mal interprété on est tellement tous perdu et déboussolé pas la peine de vous excusez on est tous sous tension je pense ????????
> Titi
Nous sommes tous très inquiet fasse a la situation que nous vivons tous ensemble... Cela met parfois en paril nos vies de famille ect ... Nous avons tous des charges mensuelles, crédit maison et autres ...
Ce que je remarque c est que nous sommes tous des personnes raisonnés et nous n avons pas souhaitez nous mettre dans des situations aussi délicates en quittant nos emplois pour mieux...
Nos interrogations sont legitimes alors continuons de ce transmettre les infos si nous en avons et merci pour votre réponse rirififiliulou.
> Tony
Aucun souci
C'est normal d'être stressée dans votre situation... à la limite je m'inquiétais plus pour celui qui ne stresse pas. Et j'aurais pu employer d'autres termes, mais je réponds à de très nombreux posts pour essayer d'aider les gens et en fin de journée je n'ai peut être plus la capacité de rester neutre dans ma rédaction.
Mais je vous conseille de prendre d'autres avis que le mien (DIRECCTE, syndicat, avocat, associations...) et de réfléchir à une action au tribunal qui me paraît la seule solution de nature à préserver vos intérêts.
> Rirififiloulou
J'ai créé un post intitulé"embauche non respectée par l'employeur" dans lequel je recense les différentes situations comparables à la vôtre, les différents cas de figure, un argumentaire et l'attitude à adopter.
Lisez le, vous y trouverez certainement matière à réflexion et n'hésitez pas à aiguiller des demandeurs vers ce post si vous tombez sur des profils comparables au vôtre

Bon courage
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 20 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2020

bonjour
je vois que je ne pas seul dans le même cas.
j'ai signé une Action de Formation Préalable au Recrutement, Tutorat : 140 heures du 24/02/2020 au 19/03/2020.
Avec une entreprise de pose menuiserie PVC Alu,pour un poste de technicien poseur,a la fin de ce stage j'avais une signature de CDI,mais l'employeur m'a dit compte tenu de la situation actuelle ,il n'y aura pas de contrat .Je ne sais comment je vais faire car je n'ai plus le droit à l'allocation chômage,j'ai 56 ans je voulais terminer ma carrière dans cette entreprise . Et me voila sans rien.J'ai eu une conseillère pole emploi au téléphone ,elle m'a dit que je pouvais faire une demande d'aide a la CAF tout simplement .j'ai envoyé un mail au ministre du travail
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
8
Bonjour, j'ai exposé notre problème via mail à BFMTV, j'attends une réponse de leurs part, je vous tien informé.
Courage...
Cordialement.
Bonjour, j'ai posé également la même question à BFM TV aujourd'hui, j'attends leur réponse. Pour ma part, je suis employeur et le contrat de mon employé (CDD) devait glisser en CDi le 1et avril, je VEUX la garder et la mettre en chômage partiel pour la protéger Je veux juste savoir si cest possible.
Bonjour,

Je suis dans le même cas à priori si le CDD glisse en CDI sans interruption ou « absence injustifiée » il me semble qu’il n’y a rien à faire, celui-ci conserve son ancienneté si existante et il doit par contre se présenter à son poste le 1er avril...non?
Envoyez-lui une attestation afin qu’il ou elle puisse se déplacer sur son lieu de travail. Vous pourrez ainsi lui signifier le chômage partiel.

De mon point de vue l’operation de mise chômage partiel ne devrait pas poser problème si quelqu’un peut confirmer?
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mars 2020
4
Je suis dans la même situation j'ai pas signe mon contrat qui commence le 1 avril et promesse d'embauche faite mais pas par écrit est ce que l'employeur doit tenir son engagement ?
Oui s'il il est sérieux il le fera seulement vue qu'on est dans l attente de pouvoir prendre notre poste c'est l indemnisation qui n est pas clair pour nous on a aucun recours et ça c'est pas normal ce qui arrive et contre notre volonté
Je suis pareil je quitte le 23 mon poste pour le 1 er avril l autre poste, je commence à flipper car au début sa pressé je devait quitter le 31, mais ma patronne me lache le 23 ils sont content super me dit elle par téléphone, 2 jours après elle m apel est me dit tout compte fait on reste au 1 er comme convenu sur la prommesse d embauche, sa vous fera 10 jours de vacances mais oui bloqué à la maison sans salaire merci. Je sais pas je sent le.mauvais coup personne pour renseigner sa me saou
l après 14 ans d ancienneté de boîte je me retrouve dans une situation vraiment désagréable
Une solution à proposer à vos futurs employeurs qui vous ont fait faux bon

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F89

"Si l'employeur rompt votre CDI alors que vous aviez démissionné de votre poste précédent pour ce nouveau poste, vous avez droit à l'ARE dans les conditions suivantes :

- votre nouvel employeur met fin au CDI avant l'expiration d'un délai de 65 jours ouvrés suivant la date de l'embauche,
- et vous avez travaillé sans interruption pendant au moins 3 ans (quel que soit le nombre d'employeurs) avant votre démission.

Si votre démission n'est pas considérée comme légitime, vous ne pouvez pas percevoir l'ARE.

Toutefois, après 121 jours de chômage (4 mois environ), vous pouvez demander à Pôle emploi le réexamen de votre situation pour obtenir l'ARE.

Une instance paritaire régionale se charge alors de déterminer :

si vous remplissez les conditions d'attribution ouvrant droit à l'ARE (en dehors de la condition de privation involontaire d'emploi),
et si vous apportez des éléments attestant de vos recherches actives d'emploi, vos éventuelles reprises d'emploi de courte durée et vos démarches pour entreprendre des formations.
Si votre demande est acceptée, le point de départ du versement de l'ARE est fixé au 122e jour de chômage."
Hello

Merci pour cette recherche
De mon côté l’employeur est uniquement disposé à m’envoyer un mail disant que mon intégration est reportée .
Donc je reste en cdi mais sans rémunération
La panade
> laseguera
Courage c'est pareil pour moi
Évoquer notre sujet à Nice Matin ou France 3 serait une bonne idée. Je vais voir pour contacter France 3 Cote D'Azur dès demain, il faut en parlé, plus on attend, et plus ça s'empirera au fur et à mesure. Il faut parlé, cette situation n'est pas normale, et pole emploi ou l'Etat, doit y faire face !
Utilisateur anonyme
Merveilleuse idée, très bonne opportunité
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
8
Très bonne idée !
Bonjour !

Je vous rejoins sur le sujet étant dans la même situation que vous tous !

J'ai démissionné en décembre 2019, et signé une promesse d'embauche CDI avec mon nouvel employeur dans la foulée. Date d'entrée en fonction initialement prévue le 6 avril 2020.
Et ce lundi 16 mars dernier, mon futur employeur m'appelle pour me dire que mon intégration est reportée à début mai A MINIMA !

Bien entendu, le Pole Emploi retient seulement le fait que j'ai démissionné, donc aucune ouverture de droit possible dans l'attente.
Tenté la CAF, idem que dalle !
Donc j'appelle ma protection juridique, qui contredit le journal TV de TF1 de ce 19 mars 2020, concernant le report de ma date d'entrée en fonction.

En effet, d'après ma protection juridique, le cas de force majeure ne peut pas être invoqué, et me rappelle qu'une promesse d'embauche vaut contrat de travail. Et comme y était stipulée ma date de prise de poste au 6 avril 2020, le futur employeur est tenu de me considérer comme étant salariée dès le 6 avril 2020, télétravail ou non, chômage partiel ou non.
Je rappellerai ma protection juridique parce que la contradiction est là.

Je ne sais pas que croire, qui croire, mais ce qui est sûr, c'est qu'on risque potentiellement d'être dans la misère, supplémenté par de l'angoisse et du stress...

Comme la plupart d'entre vous, je viens de signer/faire tourner la pétition, et également envoyé un mail à la Ministre du Travail.

Bon courage à tous !
Ma protection juridique ma aussi informé que l employeur devait respecter ses engagements et nous mettre en chômage partiel car celui ci sera.remboursé a 100,%.
Mais certain employeur ne l entende pas.de cette oreille malheureusement...
Le problème c est surtout que nous sommes considéré comme démissionnaire même si notre décision était réfléchi ayant un autre emploi qui nous attendait...
Merci d avoir signé et diffusé la pétition ... J espère que ça va avancer car c est beaucoup d inquiétude, de stress, ça devient difficile gérable
J’ai un retour aujourd’hui il m’ont envoyer un contrat à partir du 23 mars mais me mettent à la même date au chômage partiel pour que je perçoives un salaire, j’espère qu’il en sera de même dans vos cas.
Bonsoir

J'ai publié un post intitulé " promesse d'embauche non respectée par l'employeur" à 18h44

https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-8509273-promesse-d-embauche-non-respectee-par-l-employeur

Vous y trouverez la réponse à la plupart de vos questions.
N'hésitez pas à le signaler à ceux qui se posent les mêmes questions que vous
Et à commenter juste pour le ramener en haut de liste
Merci beaucoup rirififiliulou
A tous

Je viens de trouver une info importante que le site alqacegastronomique (bon rien a voir avec le sujet)
https://alsace.nouvellesgastronomiques.com/Coronavirus-Alsace--confinement-et-aides-aux-entreprises_a9550.html

Il.est écrit que les patrons on interdiction de ne pas.respecter leur promesse d embauche.
J espère.que ça va nous aider... Il faudrait une déclaration.officiel
C'est hyper intéressant mais est ce que ça ne concernerait pas que les métiers de bouche ?? Je me pose la question.

Sinon cette partie m'intéresse beaucoup :

"Quid du Contrat saisonnier et promesse d’embauche ?
Pour le contrat saisonnier, il ne faut pas anticiper, le déclarer le jour de son embauche. Le contrat reste valable.
Aucune remise en cause d’une promesse d’embauche ne peut être repoussée, il fait partie de l’effectif de l’entreprise. Le président a souhaité que les emplois soient préservés au maximum. Donc un salarié qui a signé un contrat de travail, dont l’embauche est prévue durant la période de confinement ou de chômage partiel, fait partie de l’effectif en chômage partiel.

Les droits et les avantages des salariés (CP, retraite) restent maintenus.
Les contrats d’extra ne peuvent prétendre au chômage technique partiel. Ils peuvent se présenter chez pôle emploi."
> Nath
Et bien oui... Pour les metiers de bouche uniquement je ne sais pas... En revanche notre vas s.applique tout autant..

L.article.est intéressant il j espère voir d'autres infos.de la.sorte paraitre rapidement... Car sinon les employeurs continueront a faire ce qu'ils veulent
En fait :

- Soit le nouvel employeur a la possibilité de vous faire travailler en présentiel ou en télétravail : dans ce cas vous rentrez à la date d'embauche prévu dans votre contrat. Vous aurez quand même sur vous la menace de la période d'essai, donc si il a des difficultés économiques (très probable dans le contexte), les derniers arrivés seront les premiers partis.

- Soit le nouvel employeur n'a pas cette possibilité, dans ce cas il peut vous mettre en chômage partiel à partir de la date d'embauche prévu dans votre contrat (c'est l'état qui paie une bonne partie, voire 100%). À mon sens, la meilleure solution (salarié et employeur) pour gagner du temps sur la situation et être payé.

- Soit, le nouvel employeur (qui veut gagner du temps pour voir comment évolue la situation, n'a pas la possibilité de vous mettre en chômage partiel, ou a une baisse d'activité) vous propose un avenant au contrat pour repousser votre date d'embauche de 1,2,3 semaines ou plus : Là il faut voir avec lui combien de temps vous pouvez tenir sans revenus, pour trouver un compromis. Ce choix ne fait que repousser l'échéance, et au moment venu, vous serez alors confronter au 2 cas ci-dessus.

- Soit vous jouez la loi et le conflit et espérez récupérer des indemnités dues à la rupture de période d'essai, non engagement du contrat etc...

Nous sommes dans une situation vraiment pas évidente. Je pense que le premier step est d'essayer de trouver un arrangement avec son futur patron, sans lui faire trop de cadeau (car il nous en fera pas, on parle d'économie et non pas d'humain), et en 2ème step reprendre la main grâce à nos droits.

Je suis dans ce cas (et en pleine négociation) et vous tiendrais au courant de ma situation.

Courage à tous
J'attends aussi leur proposition. Je viens d'exposer les miennes par mail. A eux de me dire ce qu'ils peuvent faire pour moi, pour nous car nous étions plusieurs à entrer en même temps et formé la 1ere semaine d'avril.
Bon courage. Je croise les doigts. Je vous tiens au courant
Tiens nous au courant et surtout bon courage
Messages postés
5
Date d'inscription
vendredi 20 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2020

C'est exactement de cette manière qu'il faut procéder.
Y aller crescendo
Même situation pour moi, en échanges avec le futur employeur, qui joue la carte locale mains liées par rapport aux directives nationales et une directive de repousser la date d'entrée au 2 juin. Je suis d'accord sur le fait d'y aller pas à pas.
Merci beaucoup Pedrojires pour cette synthèse claire, et bon courage à toi aussi.
Patrick

Bonjour

Une promesse d'embauche engage l'employeur.
Il doit donc respecter son engagement, quitte à vous mettre en activité partielle.
Bonjour,
Mais nous sommes dans un cas de force majeure.
Ceci change t il la donne ?
> Tom
La force majeure est une notion extrêmement restrictive en droit social.
Il faut que 3 conditions soient réunies.
L'entreprise doit faire face à un évènement imprévisible, insurmontable et ne tenant ni à l'employeur ni au salarié.
Je ne peux évidemment pas préjuger de la décision à venir d'un tribunal, mais une épidémie est elle un évènement imprévisible ?
Par ailleurs rien n'empêche l'employeur de vous placer en activité partielle, ce qui n'irait pas dans le sens d'un caractère insurmontable de la situation.
La question reste ouverte...
Messages postés
1425
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2020
435 > Rirififiloulou
Bonjour !

Et tant bien même que l'employeur respecterait sa promesse d'embauche, il y aurait toujours la période d'essai où il pourrait mettre fin sans se justifier sous réserve, bien entendu, que le salarié puisse travailler afin d'apprécier les fonctions occupées et pour l'employeur d'évaluer les compétences.

Pour le cas de force majeure, actuellement, et sauf erreur, il s'agit de cas de force majeure dans les relations contractuelles commerciales. Mais l'actualité évolue si vite ...

Reste également à savoir si les promesses d'embauche ont été signées avant que l'épidémie est été déclarée ou après ...

Attention également sur le terme de promesse d'embauche ...
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10403

En conséquence, le non-respect d'une promesse unilatérale de contrat par l'employeur est assimilé à un licenciement injustifié (sans cause réelle et sérieuse). Dans ce cas, le candidat peut saisir le conseil de prud'hommes (CPH) compétent pour obtenir le versement de dommages et intérêts. et donc de ses droits à Pôle Emploi ????
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
2
Bonjour à toutes et à tous,

Egalement concerné, promesse d'embauche pour un début de contrat le 30 mars, finalement reporté....

J'ai donc contacté Pôle Emploi, pas d'étonnement : démission = pas d'indemnités

En revanche, après appel auprès de la DIRECCTE (et de ce que j'ai comprit), lors d'une promesse d'embauche et au vue de la situation, une différenciation est à faire entre report et annulation d'embauche. Dans les fait, l'embauche peut donc être reportée pour 15 jours (période de confinement minimale à ce jour) mais pas annulée car ceci provoquerait une rupture de la fameuse promesse d'embauche.
Une solution à l'amiable est donc envisageable auprès du nouvel employeur, sans quoi un recours au prud'hommes est possible.

Enfin, tout dépend de la forme du refus de l'employeur et de la durée de confinement...
Merci pour votre retour dans mon cas c’est un report car personne ne peut me former et je ne peux pas faire de télétravail à distance, la question est qui va m’indemniser le temps du report j’ai quitter mon cdd le 18 (démission) et je devais reprendre le 23 mon cdi du coup je vais me retrouver sans rien pendant une durée indéterminé.
> Dida190
Idem. Situation identique pour moi . Même jour d'embauche. Il faut attendre un peu encore. Mais la situation sera critique si elle n'a pas avance d'ici début avril.
> Julyen06
Oui c’est compliqué vous avez un mail ou un courrier vous disant que votre contrat est reporté? Car moi c’était par téléphone, j’ai envoyé un mail à mon futur employeur ce matin. J’espère avoir un retour.
Bonjour,

Je suis Ingénieur dans l'automobile et je suis dans cette situation également. J'ai donné ma lettre de démission en décembre 2019, les 3 mois de préavis nous amènent au 27/03/2020 date à laquelle je quitterais ma société actuelle.
La promesse d'embauche avec ma nouvelle société a été signée par les deux parties. Le contrat devait être signé à mon arrivée le 01/04/2020 (oui... le fameux 1er avril, j'en rigolais mais moins maintenant...)

Mes questions sont :
- Suis-je protégée par ma promesse d'embauche signée par les 2 parties ?
- La nouvelle société sera-t-elle en mesure de m'accueillir ?
- Serais-je en chômage technique ?
- Dois-je entrée en contact de suite avec les RH, étant donné qu'il me reste encore 2 semaines (entre ojd et le 1er/04) ou dois-je patienter quelques jours ?
- Pourrais-je bénéficier d'une aide financière si la date effective de début de contrat est décaler à quelques semaine/mois ? En effet, cette situation de dépend pas de nous.

Courage à toutes les personnes dans cette situation !
Et merci d'avance pour vos retours :)
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
2
Bonjour, cas identique... La RH m'a contacté par mail pour m'annoncer l'annulation de la signature du contrat malgré une promesse d'embauche signée par les deux parties...
Selon la DIRECCTE, solution à l'amiable ou bien RDV devant les prud'hommes...

Le mieux est donc de contacter directement vos RH

Bon courage !
>
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020

Merci beaucoup pour ton message
>
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 17 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020

Bonjour, la DIRECCTE vous a-t-elle affirmée que l'employeur pouvait vous placer en chômage partiel ? Ça m'intéresse.
> Venus
Oui il me l'a dit en tout cas
Bonjour à tous et à toutes,

Je suis dans la même situation que vous ( et oui, nous sommes bien nombreux dans cette situation délicate). J'ai quitté un CDI pour un autre CDI . Mon préavis prend fin dans quelques jours avec un contrat signé avec mon futur employeur début mars. je dois occuper le poste le 6 avril mais avec cette situation, j'ai peur d'être face à une annulation ou à un report sans revenu. C'est la panique.

Je suis de près tout ce que vous échanger.
> Nath
J'avoue ne pas avoir compris. On a le droit au chômage partiel si ils annulent la promesse d'embauche sauf qu'elle n'est pas annulée mais décalée. Pour force majeur (ils ont le droit) mais la suite pas compris...
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
8 > Julyen06
OK mais au chômage partiel payer par qui ?...
>
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020

Le chômage partiel est payé par l'état.
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
8 > Julyen06
Oui, sauf que pour notre cas nous somme sans emploi, l'avance des frais du chômage partiel est fait par les employeurs, qui seront remboursé...
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020
8 >
Messages postés
19
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
21 mars 2020

Se qui a étai dit lors du 20h de tf1, nous dit seulement que le patron peux decaller la date d'arrivée en cas de force majeur, mais ne stipulé pas que nous serons payé..
Dossier à la une