Inaptitude a mon poste [Résolu]

Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 11 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2019
- - Dernière réponse :  nenuphar - 11 juil. 2019 à 12:45
Bonjour étant en arrêt depuis maladie depuis deux ans ayant été opérée du dos j excerce le poste d auxiliaire de vie diplômée a ce jour je ne.peu plus travaillez dans ce domaine j aueais boulues savoir qu elle serais mon indemnisation pour inaptitude qui va être prononce par la medecine du travail .en vous remerciant.d avance de me renseignez sur les droits qui me.seront accorde et auquel je peu bénéficié je suis âgée de 52 ans
Afficher la suite 

1 réponse

0
Merci
Bonjour,
Vous êtes en arrêt maladie simple ou maladie professionnelle ou accident de travail ?
Votre inaptitude qui devrait être prononcée par le médecin du travail sera d'ordre professionnelle ou non ?
A vous lire
Cdt
Isabelle77370
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 11 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2019
-
Cela est survenue sur mon lieu de travail mais je ne l ai pas déclaré en accident
Donc vous êtes en arrêt maladie simple.

Lorsque votre arrêt prendra fin, votre employeur doit organiser une visite de reprise sous 8 jours ; idéalement il faudrait que cette visite se passe dès le 1er jour c'est plus simple pour tout le monde.
Si le médecin du travail prononce une inaptitude non professionnelle, la procédure va se mettre en route ; et si votre état de santé le justifie votre médecin prescripteur peut vous faire une prolongation après la visite de reprise. (le jour de la visite de reprise il ne faut pas être en arrêt sinon le médecin du travail ne peut prononcer une aptitude ou inaptitude)

Votre employeur aura 1 mois à compter du certificat d'inaptitude pour procéder à votre reclassement ou à votre licenciement.
Si licenciement vous aurez droit à l'indemnité légale de licenciement (ou plus si convention collective plus favorable) = selon votre ancienneté 1/4 de mois de salaire par année d'ancienneté jusque 10 ans, 1/3 de mois de salaire par année d'ancienneté à partir de 10 ans. Vous aurez également droit à l'indemnité compensatrice du solde de vos congés payés.

Après votre licenciement soit votre médecin prescripteur juge que votre état de santé justifie des prolongations d'arrêt maladie. Si non, inscription à Pôle Emploi dès le lendemain de votre licenciement pour bénéficier de la portabilité mutuelle et prévoyance.

D'autre part, vous pourriez voir avec votre médecin pour une demande d'invalidité. C'est le médecin conseil qui jugera si votre état de santé justifie une pension d'invalidité.

Cdt
Commenter la réponse de nenuphar
Dossier à la une