Saisi JAF motif mensongé

- - Dernière réponse : zigomar-premier
Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
- 4 déc. 2018 à 11:13
Bonjour,
Notre fille a 5 ans. Le papa nous a quittés 6 mois après sa naissance. Il a refait sa vie. En 2016 j'ai saisi le JAF afin d'établir un cadre car il faisait comme il voulait. J'ai obtenu la garde exclusive, mode de garde traditionnelle et pension. Aujourd'hui c'est lui qui saisi le JAF motif invoqué : que des difficultés sont survenues dans le cadre de la résidence habituelle de l'enfant dans la mesure où celle ci sollicite de vivre plus fréquemment auprès de son père, et fait état de plusieurs compagnons chez sa maman dont l'attitude violente, voire alcoolisé s'avère problématique. Que des tiers ont également attiré l'attention de Mr sur le danger que semble courir la petite au domicile de sa maman. Il demande la garde exclusive, me retire la pension et je dois justifier mon salaire des fois que je lui en paie une... La relation entre les adultes est conflictuelle. Le plus dur est de voir que l'on se sert de ma fille pour me toucher moi, avec des mensonges, son intégrité et la mienne son mise en cause. J'espère que les juges le verrons eux aussi. Et vous que pensez-vous de tout ça ?
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
0
Merci
et bien répondez que vous avez une vie personnelle et que vous avez le droit d'avoir un compagnon.
vous protégez votre fille avant toute chose et son bien être passe avant tout.

Votre ex conjoint, qui ne s'implique pas dans l'éducation de votre fille est jaloux, d'ou ses remarques sur une "multitude de conjoint", coup classique des ex-compagnon misogyne.

ne vous inquiétez pas.
Olivier00773
Messages postés
5
Date d'inscription
mardi 4 décembre 2018
Dernière intervention
7 décembre 2018
-
Si vous n'avez rien à vous reprocher en effet pas d'inquiétude à avoir, puisqu'il ne pourra rien prouver. Par contre surtout ne pas faire de fausse déclaration. Si vous avez eu plusieurs compagnons, ce qui est fréquent lorsqu'on essai de reconstruire quelques choses car on ne tombe pas forcément sur la bonne personne de suite, surtout ne pas le nier car il suffit qu'il ait des preuves (exemple il a engagé un détective privé), et si le juge s'aperçoit que vous avez mentit sur ces compagnons il aura un autre regards sur toute les autres déclarations que vous ferez qu'elle soit fausse ou non.
zigomar-premier
Messages postés
357
Date d'inscription
lundi 22 octobre 2018
Dernière intervention
18 décembre 2018
-
pour vous répondre, ainsi qu'a Olivier,

le nombre d'amants, le nombre de conjoint ne compte pas et ne comptera jamais (enfin nous l'ésperons)
l'unique chose qui importe est : "L'interet de l'enfant"

Or la vie sexuelle (qui normalement ne concerne pas l'enfant) ne regarde pas le JAF, ni votre ex.

C'est si et seulement si vous introduisez, à votre domicile, un grand nombre d'hommes et que votre fille est témoins (victime) de votre vie amoureuse et/ou intime que cela deviens un problème.


Vous ne devez même pas répondre sur votre vie privée mais uniquement re-centrer le débat sur l'unique chose qui compte "l'interet de l'enfant".
Votre ex devra alors prouvé que vous avez exposer la fillette, j’espère que ce n'est pas le cas.


Concrètement vous n'avez cas dire que, comme le dit Olivier, vous tentez de reconstruire votre vie amoureuse et que votre fille ne rencontre votre conjoint que lorsque vous estimé que la relation est sérieuse, saine et sans danger pour elle.
Ainsi vous ne risqué rien de rien.
Commenter la réponse de zigomar-premier
Dossier à la une