Depart d un locataire [Résolu]

CatherineGuillas - 10 juil. 2018 à 17:41 - Dernière réponse : djivi38 18949 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 juillet 2018 Dernière intervention
- 10 juil. 2018 à 18:59
Bonjour,
Le mari quite le logement je suis proprietaire suis je oblige de garder la femme et enfant ou puisje resilie le contrat. Merci
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
anemonedemer 6002 Messages postés mardi 21 février 2017Date d'inscription 21 juillet 2018 Dernière intervention - 10 juil. 2018 à 17:44
1
Merci
Bonjour,
Le mari a-t-il donné son congé formellement ?
L'épouse reste titulaire du bail jusqu'à soit qu'elle donne congé, soit que vous donniez congé pour vente, reprise ou motif légitile et sérieux;
Vous ne pouvez pas résilier le bail avant l'échéance sauf pour des faits graves et par un tribunal.

Merci anemonedemer 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 13874 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de anemonedemer
0
Merci
bonjour, Reste la question de la solvabilité. Et aussi si le mari est solidaire du paiement du loyer, il doit continuer de payer.

Dites leur que l'idéal serait que les deux partent en même temps, car vous avez pris les revenus du couple pour louer. Vous verrez bien ce qu'ils vous disent.
djivi38 18949 Messages postés dimanche 12 avril 2015Date d'inscription 22 juillet 2018 Dernière intervention - 10 juil. 2018 à 18:59
bonjour Jack,

quand 1 des titulaires du bail quitte le logement (pour X raisons) il doit donner son congé au bailleur, et le bail se poursuit sans aucun changement pour le titulaire restant.
Et effectivement, si le bail comporte une clause de solidarité, le locataire sortant reste solidaire du locataire restant pour le paiement du loyer & charges pendant les 6 mois suivant la fin de son préavis, mais comme ces personnes sont mariées, la solidarité s'appliquera jusqu'au prononcé du divorce.

cdt.
Commenter la réponse de jack
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une