Problème de séparation de la terrasse [Résolu]

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 30 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2018
-
Messages postés
6231
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
-
Bonjour, je suis propriétaire depuis 5 ans dans un appartement avec une terrasse ayant une séparation en commun au 6e étage avec ma voisine depuis 5 ans. cette séparation est constituée d un muret avec un bac de plantation où l ancien propriétaire et ma voisine avaient partagé du buis qui faisait office de brise- vue. Donc je l ai acheté dans cet état de fait. Cette
année ma voisine a arraché ce buis commun sans me prévenir disant que cela lui emmenait des araignées rouges. (moi pas du tout). j ai sonné chez elle et elle m a hurlé dessus car je n étais pas ravie de son agissement. À la fin elle a accepté que je plante quelquechose à mes frais et non du buis. Ce que j'ai fait il y a 1 bon mois. Hier elle a déposé une lettre en ordonnant que j'enlève tout, car ce sont les parties communes et que je n'ai pas le droit de mettre quelque chose. Alors que pendant des années (plus de 10ans) c'est un état de fait établi et je n'aurais jamais acheté cet appartement si il y avait pas eu cette séparation végétale entre nous deux. Maintenant j ai peur qu'elle arrache tout! C est une personne d un certain âge qui n a peur de rien, alors que j ai toujours été très correcte avec elle l ayant reçu chez moi 2 fois!. Pourriez vous me conseiller, je vous en remercie vivement.

7 réponses

Messages postés
23856
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
9 358
Bonjour,
Pour commencer relisez le règlement de copropriété pour savoir le statut exact de cette séparation, si la jardinière est en partie commune ou privative et ce qui est dit sur les plantations.
Ensuite consultez le conseil syndical et le syndic pour savoir ce qui est conseillé dans votre immeuble, voir aussi ce qui est planté aux autres étages identiques.
Vous en saurez plus sur ce qui est possible.
Sinon faites voter une résolution à la prochaine AG pour faire autoriser telle ou telle plantation qui vous convient.
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 30 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2018

je viens de regarder mon règlement de co propriété et c est bien noté jardinière commune.
Messages postés
6231
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 852
Bonjour,

Quelle est l'origine de ce muret avec bac : origine de la construction, aménagement ultérieur autorisé par une AG ....?
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 30 juin 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2018

l origine est dans la construction et mes voisins l ont utilisé comme séparation végétale avec l ancien propriétaire. c est juste de la méchanceté gratuite d une vieille dame aigrie. j en suis très contrariée car malgré tout je reste courtoise avec elle et là elle Me traite d hypocrite disant en hurlant qu' elle ne supporte pas ma voix douce. ?
Messages postés
23856
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
9 358
Si c'est une jardinière commune, son utilisation doit être décidée par l'AG.
Ensuite votre voisine ne pourra plus contester.
Donc mettez une résolution au vote comme je disais au post 1.
Messages postés
34865
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
8 444
bonjour,

après vous être renseigné sur les végétaux admis ou non, pourquoi ne pas utiliser tout simplement la moitié chacune de cette jardinière ?

cdt ?
Messages postés
6231
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
5 juillet 2020
1 852
Les parties qui séparent 2 copropriétaires sont des parties mitoyennes à traiter entre vous ; mais je reconnais que c'est toujours difficile quand les 2 voisins ne s'entendent pas ....

Article 7
Les cloisons ou murs, séparant des parties privatives et non compris dans le gros oeuvre, sont présumés mitoyens entre les locaux qu'ils séparent.
Dossier à la une