Intrum justitia

Ste13006 3 Messages postés samedi 1 juillet 2017Date d'inscription 17 juillet 2017 Dernière intervention - 1 juil. 2017 à 20:21 - Dernière réponse : Energizor 12423 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 20 avril 2018 Dernière intervention
- 17 juil. 2017 à 19:30
Bonjour à tous.suite à un conflit avec canalsat je n'ai plus payer mon abonnement.donc j'ai demander un échéancier pour aller Jusqu'au bout de ma connerie.donc ils me font un échéancier pour paiement le 19 de chaque mois de 50 euros.et moi je ne suis pas d'accord je veux payer le 5 de chaque mois. Ils ont insister pour faire une carte bleu et j'ai évidemment refuser.je leurs ai envoyer un chèque de 50 euros qui a déjà ete encaisser et je leurs ai indiquer que ça serait le 5 de chaque mois et la personne à été méprisante et arrogante envers moi et me disant que ce n'était pas moi qui décider. Donc je lui ai dis d'aller bien se faire f....e . Donc je reçois une lettre de menace hier de soi disant huissier qui menace et qui reviens sur l'accord de l'échéancier et me demande la totalité de la somme (250 euros).je les appellent ce matin et ils me disent que l'échéancier et annuler et que je dois régler de suite et donc je lui ai dis d'aller se faire e.....r (désoler ) donc j'envoie un chèque de 50 euros lundi .je ne conteste en aucun cas ma dette et je compte bien la payer .ont-ils le droit de revenir sur la somme et de me demander l'intégralité de la somme ? Merci de m'avoir lu et pour vos réponses bonne soirée à tous.
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre au sujet
+1
Utile
Bonjour,

Bla bla et bla bla...tout ceci n'est que baratin sans valeur et ne fait pas avancer les choses.

En l'absence de jugement personne ne peut saisir, que des menaces.

Intrum tout comme un huissier, alors vous payez vos 50 euros tous les mois au 5 et basta.

Inutile de reproduire ici les insultes échangées, ce n'est pas le problème.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Marley
ginto5 8310 Messages postés mercredi 4 juin 2008Date d'inscription 19 avril 2018 Dernière intervention - Modifié par ginto5 le 1/07/2017 à 20:28
0
Utile
Bonjour,

Continuez comme cela.....vous enverrez se faire s.....r l'huissier, puis le juge....

et le total sera largement supérieur à 250 € !!!!
Commenter la réponse de ginto5
Ste13006 3 Messages postés samedi 1 juillet 2017Date d'inscription 17 juillet 2017 Dernière intervention - 1 juil. 2017 à 21:01
0
Utile
Bonsoir jusqu'à preuve du contraire un juge et un huissier ça se respecte ce sont des hommes de loi et je les respectes. Pas ces gens d'officine de racket qui sont meprisant envers les gens. Quand on traite les gens avec respect on reagit avec respect mais pas avec ces gens la. Et pour ma question ont-ils le droit de revenir sur l'echeancier.
Merci bonne soirée.
Commenter la réponse de Ste13006
Ste13006 3 Messages postés samedi 1 juillet 2017Date d'inscription 17 juillet 2017 Dernière intervention - 17 juil. 2017 à 19:26
0
Utile
Bonsoir à tous . Donc je continue à faire mes chèques afin qu'ils le reçoivent le 5 de chaque mois. Et la comme par hasard ce soir je reçois un courrier comme quoi ils me réclament la somme totale et enregistre mais ils ne l'encaissent pas .est-ce bien légale de ne pas encaisser le chèque en chaque début de mois alors qu'ils ont fait pour le premier. Merci d'avance pour votre aide cordialement.
Commenter la réponse de Ste13006
Energizor 12423 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 20 avril 2018 Dernière intervention - Modifié par Energizor le 17/07/2017 à 19:31
0
Utile
Bonsoir,

S'ils refusent d'encaisser votre chèque, ben vous arrêtez de les payer !
Jamais personne ne vous enverra devant un tribunal pour 250 €, même si vous recevez des courriers qui prétendent le contraire.

Ignorez leurs relances, ça finira par se tasser. Vous ne leur répondez plus. Même si un huissier vous envoie du courrier.
Commenter la réponse de Energizor
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une