Enfants majeurs qui desirent ne plus vivre chez un parent [Résolu]

angel49200 4 Messages postés lundi 5 juin 2017Date d'inscription 6 juin 2017 Dernière intervention - 5 juin 2017 à 22:54 - Dernière réponse : Poisson92100 23760 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 17 juillet 2018 Dernière intervention
- 6 juin 2017 à 15:48
bonsoir voila j ai 2 enfants majeurs 18 et 21 ans en garde alternes qui sont plus étudiants , ceux ci ne veulent plus vivre chez leur maman et veulent venir vivre chez moi en permanence ,selon la loi ont il le droit ? merci d avance
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

Energizor 13256 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 18 juillet 2018 Dernière intervention - 5 juin 2017 à 23:00
0
Merci
Bonjour,

" j ai 2 enfants majeurs 18 et 21 ans en garde alternes"
Ce n'est pas possible. Ils sont majeurs, donc plus besoin de définir un mode de garde.

"ceux ci ne veulent plus vivre chez leur maman"
Ils sont majeurs, donc ils peuvent vivre où ils veulent : chez leur père, leur cousine, leur femme, chez leur grand-oncle, dans la rue, au Zimbabwe...

"et veulent venir vivre chez moi en permanence ,selon la loi ont il le droit ?"
Encore une fois, ils sont majeurs, ils vivent là où ça leur plait.
Commenter la réponse de Energizor
angel49200 4 Messages postés lundi 5 juin 2017Date d'inscription 6 juin 2017 Dernière intervention - 5 juin 2017 à 23:04
0
Merci
merci de la réponse car actuellement ils étaient toujours 1 semaine chez leur maman et une semaine chez moi , et pour divers raison ils veulent plus y aller faut il quand mème prévenir la gendarmerie pour éviter une sois disant fugue que leur mère pourrait déclarer ?
Energizor 13256 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 18 juillet 2018 Dernière intervention - 5 juin 2017 à 23:13
Vous semblez ne pas encore avoir compris ce qu'est une personne majeure.
Si vous déménagez de chez vous, votre maman va appeler la gendarmerie pour signaler une fugue ?
Les gendarmes se foutent complètement que des personnes de 18 et 21 ans habitent ici ou ailleurs.

ENCORE UNE FOIS, CE NE SONT PLUS DES ENFANTS, CE SONT DES PERSONNES MAJEURES.
angel49200 4 Messages postés lundi 5 juin 2017Date d'inscription 6 juin 2017 Dernière intervention > Energizor 13256 Messages postés vendredi 18 mars 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 18 juillet 2018 Dernière intervention - 5 juin 2017 à 23:18
j ai bien compris je voulais simplement être sur de situation future je vous remercie de votre réponse
Commenter la réponse de angel49200
doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - Modifié par doris33 le 6/06/2017 à 08:52
0
Merci
Bonjour,

comme déjà dit, vos enfants ont le droit de vivre où ils veulent. Mais faites une demande de changement de jugement pour fixer la pension alimentaire puisque c'est vous qui les aurez à temps complet.

Bien cordialement
Commenter la réponse de doris33
angel49200 4 Messages postés lundi 5 juin 2017Date d'inscription 6 juin 2017 Dernière intervention - 6 juin 2017 à 11:58
0
Merci
pour ma part il y a pas de pension alimentaire c’était un divorce classique garde alternée et sans pension alimentaire
merci doris33 pour votre reponse
Commenter la réponse de angel49200
doris33 39893 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 6 juin 2017 à 13:17
0
Merci
ok pas de pension puisque vos revenus devaient être plus ou moins identiques et qu'il s'agissait de garde alternée. Là, la situation change mais vous êtes libre de ne rien demander à la mère de vos enfants.
Poisson92100 23760 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 17 juillet 2018 Dernière intervention - 6 juin 2017 à 15:48
ou de demander conjointement avec vos enfants qu'elle participe au cout de leur études et entretien si elle ne le fait pas d'elle même
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une