Bourse étudiant changement de situation

balididi 6 Messages postés dimanche 19 juillet 2015Date d'inscription 19 mai 2017 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 15:25 - Dernière réponse : doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention
- 19 mai 2017 à 17:55
Bonjour,
Je voudrais avoir vos conseils pour un cas particulier. Je suis divorcée depuis 2011, mon ex mari a obtenu la garde de ma fille. Elle vient d'avoir 18 ans et passe son bac.... mais ne veut plus rester chez son papa avec qui ça se passe très mal... et en même temps obligée de finir l'année scolaire et le bac. Elle a d'ores et déjà été acceptée à l'ESMA de Toulouse sous reserve d'obtentoon du bac...mais les frais de scolarité dépassent mes capacités financières puisque je suis au RSA ...
Ma question est
Est ce qu'elle peut faire une demande de bourse dès maintenant avec ma déclaration de revenus puisqu'elle sera à ma charge dès la fin du bac soit en juillet ?
A qui peut on s'adresser pour avoir des renseignements?
Je vous remercie par avance de vos reponses et vous souhaite un bon après midi
Afficher la suite 

4 réponses

Répondre au sujet
doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 16:50
0
Utile
Bonjour,

le principe est que ce sont les revenus des deux parents qui sont pris en compte pour l'obtention de la bourse. Et dans le cas de divorce, ce sont les revenus du parent gardien qui comptent. Et ce sont les revenus de l'année N-2 qui comptent, donc ce sont les revenus du père qui vont compter puisque c'est lui qui en avait la garde.

Le CROUS demande le jugement de divorce spécifiant la garde et le montant de la pension alimentaire. Il faudrait déjà que vous demandiez un changement auprès du juge des affaires familiales.

Les renseignements se prennent au niveau du CROUS.

https://www.crous-bordeaux.fr/
Commenter la réponse de doris33
balididi 6 Messages postés dimanche 19 juillet 2015Date d'inscription 19 mai 2017 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 17:47
0
Utile
Merci de votre réponse... mais demander un changement auprès du juge alors qu'elle est majeure a-t-il un sens?
Et il n'y avait pas de pension alimentaire... puisque j'etais deja en situation precaire et que son pere a lui une tres bonne situation ! Meme s'il lui refuse cette orientation sous pretexte que "c'est trop cher!!!!"
Vous me confirmez ce que je craignais.... il nous faudra peut-être attendre 2 ans pour qu'elle puisse enfin réaliser ses objectifs .... Bonne soirée
Commenter la réponse de balididi
doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 17:53
0
Utile
1
"mais demander un changement auprès du juge alors qu'elle est majeure a-t-il un sens? "

oui, pour fixer la pension alimentaire que le père devra verser, puisque vous dites qu'il a de bons revenus. Pension qui d'ailleurs sera déduite de vos droits au RSA (un adulte avec un enfant), hélas pour vous.

Oui, j'avais bien compris que vous ne versiez pas de pension.

" Meme s'il lui refuse cette orientation sous pretexte que "c'est trop cher!!!!" "

s'il s'agit d'une formation payante et très chère, il est de toute façon probable qu'elle n'ouvre pas droit à bourse. Donc commencez par vérifier si les études prévues peuvent donner droit à une bourse.

Un parent doit "aide" à ses enfants mais ne doit pas forcément payer des études payantes et onéreuses.
doris33 39898 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 19 mai 2017 à 17:55
Je viens de chercher quelques informations sur l'ESMA et personnellement, je doute que le CROUS accepte une bourse pour ces études-là, vu le prix des études.

http://www.esma-artistique.com/renseignements-inscription/bourses-tarifs.html
Commenter la réponse de doris33
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une