Faire expulser un voisin nuisible malade mentalement

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 18 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2016
-
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 18 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2016
-
Bonjour,
Mon frère habite depuis 14 ans dans un hlm dans Paris. Depuis 14 ans, la voisine d'en dessous qui a de gros problèmes psychologiques, pour ne pas dire psychiatriques, l' harcèle continuellement en faisant non stop des coups de balais au plafond, en mettant sa rasio à bloc contre le mur, en hurlant tous les noms de la terre et insultes à la fenêtre, en disant son nom, où il habite, son étage, son numéro d'appartement, etc... Tous les jours, sans exception, depuis 14 ans, en journée, ensuite de 20h à 2h du mat. Elle reprend à 5h du mat jusqu'à 8h, etc... Impossible de faire une vraie nuit de sommeil, c'est plus qu'insupportable, car c'est tous les jours de l'année.
Ses insultes concernent soit disant des bruits, des odeurs de nourriture, des odeurs de cigarette et il ne fume pas...
Au début, on croyais vraiment que c'était mal insonorisé, donc il écoutait la tv avec un casque. (C'est quand même un monde chez soi de faire ça), mais ça ne changeait rien. Souvent en pleine nuit elle faisait débarquer la police, qui au lieu de constater les bruits avant de frapper à la porte, sonnait directement et le réveillait donc en plein sommeil en pleine nuit...
Elle s'acharnait aussi contre les voisins d'en dessous, nous avons vu passer 3 locataires, qui ont fini par déménager tellement c'était insupportable, car elle rend les gens malades.
Un jour, à force de porter plainte, cette femme a réussi à le faire convoquer à l'OPAC. Je suis allée avec lui. Sans essayer de comprendre, nous étions déjà coupables et nous ont faits la morale, finissant par dire que s'il n'arrêtait pas, il allait être expulsé... C'était quelque chose, on avait l'impression d'être sur une autre planète. Mon frère est facilement impressionnable, j'ai donc fini par prendre la parole et expliquer ce que nous vivions et comment tous les bruits qu'elle entendait étaient impossible à créer chez nous, car paraissait-il que nous avions une sono de puissance de discothèque, une télévision branchée sur des baffle à gros volume etc... Sans du coup avoir préparé l'appartement nous les avons invité à venir constater que seule une petite télé de quelques pouces se trouvait chez lui et en plus accrochée à un casque ! A notre discours ils ont compris que mon frère était loin d'être le cas social qu'elle décrivait et on compris enfin le problème.
Par la suite nous avons porté souvent plainte, car mon frère comme les voisins qui avaient déménagé, tombait malade, tellement c'est insupportable à vivre. Il en a fait une dépression chronique, et rentrait régulièrement dans ma famille pour quitter son appart invivable. Aujourd'hui il continue de faire des allers-retours, dès qu'il ne supporte plus ce harcèlement et tapage sonore à tout heure de la journée et de la nuit. Malgré les nombreuses plaintes et signalement auprès de l'OPAC, jamais rien n'a été fait contre elle, même pas une convocation aux HLM, alors que elle avait réussi sans raison à le faire convoquer.
Aujourd'hui j'ai réussi à l'enregistrer. Elle hurle à la fenêtre dès 5h du mat et nous entendons très bien ce qu'elle lui reproche au milieu des injures, à savoir : (Et c'est hallucinant)
- Elle dit que mon frère l'hypnose à distance et pendant cette hypnose il lui balance des sons violents aux oreilles pour la faire devenir folle (toujours à distance bien entendu...)
- Que en pleine nuit il la réveille pour lui mettre des chansons enfantines aux fond de ses oreilles (A distance aussi cela va de cohérence) qu'elle n'arrive pas à se débarrasser.
- Qu'il lui dérègle ses ondes radio et lui change les fréquences à distance.
- qu'il lui dérègle son système électrique (et lui vole) jusqu'à même réussir à lui couper son fer à repasser pendant son repassage.
- Qu'il lui dérègle aussi son téléphone et l'espionne à travers les fils électriques.
- Qu'il lui vole son eau, persuadée qu'il s'est relié à son système.

Voilà, j'en passe, mais j'ai réussi à enregistrer tout ceci qu'elle hurle à la fenêtre...

Malgré les plaintes, jamais rien n'abouti, (Sachant qu'elle est connue par l'OPAC comme le loup blanc, car elle les harcèle pour se plaindre de mon frère depuis tant d'années) est-ce que des enregistrements comme tels peuvent faire la différence et à qui on peut réellement envoyer afin que cela puisse être pris en compte et faire en sorte de la faire partir. Car arrêter ce n'est pas possible, nous avons déjà essayé, mais à son niveau de maladie mentale, c'est impossible. Il y-a-t-il un moyen de faire interférer un médecin, un psy ? car dans ses crises poussées, elle hurle à la mort à en perdre la voix, c'est terrifiant.
Nous avons demandé aux voisins d'attester les bruits, on ne peut pas passer à côté et ne pas entendre, c'est pas possible, mais étant donné que beaucoup ne sont pas dans des situations régulières, personne ne veut le faire... Ces personnes malades mentalement sont dangereuses pour la santé du voisinage et ne pas pouvoir habiter sereinement son propre logement alors que vous payez un loyer comme tout le monde et que vous respectez tout le monde, devient inacceptable.
Merci de pouvoir nous aider, nous sommes complètement désemparés de ne plus savoir comment faire.

1 réponse

Bonjour

Même pas lu la totalité.
Elle est frappadingue, on en a une en face de notre immeuble 10 ans... on l'entendait toutes les nuits, que la nuit, le jour il dormait !!!
Déménager.

Cela ne se résout pas, et prend des années.
Sa place est dans un centre adapté
Il faut faire des pétitions, faire venir les flics régulièrement (si vous y arrivez), voir les services sociaux, si elle a un tuteur ou un curateur, retrouver la famille proche et les faire intervenir.
Bref un job à temps complet, sans résulat.

Bon courage.
Messages postés
2
Date d'inscription
dimanche 18 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2016

Bonsoir, oui merci, on essayede faire ça mais personne ne veut se mouiller... Les flics ne se déplacent plus, lorsque l'on y va c'est limite on les emmerde, mais on le fait pour avoir des preuves régulières. Justement on essaye depuis des années de trouver qui la suit, je pense qu'elle est sous tutelle ou dépendante, car malade de toujours apparemment, mais ces infos snt imposible à trouver, on ne sait aps à qui demander pour vérifier cela. Merci quand même. La solution déménager non, car il y est bien à la base, bien placé en plein Paris avec un loyer très convenable, il ne trouvera jamais l'équivalent, surtout de nos jours. C'est elle qui doit être enfermée dans un lieu adapté, mais comment faire, tout est là.
Merci encore,

++
Dossier à la une