Acheter appartement loué pour y habiter [Résolu]

AlCapone - 4 juil. 2016 à 11:39 - Dernière réponse :  AlCapone
- 5 juil. 2016 à 11:25
Bonjour,

Je vais faire l'acquisition d'un appartement qui est actuellement loué (bail signé en Janvier 2013).
Je souhaite y habiter, pouvez vous me dire, dans le pire des cas, a quelle date je pourrai occuper le logement (en admettant que je sois propriétaire en septembre 2016) ?

Merci pour vos retours et explications.
Afficher la suite 

6 réponses

Répondre au sujet
Pierrecastor 31740 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionContributeurStatut 25 avril 2018 Dernière intervention - 4 juil. 2016 à 11:54
+2
Utile
5
Salut

Si il s'agit d'un appartement vide (non meublé), le bail est de 3 ans. Donc :

Janvier 2013
Janvier 2016
Janvier 2019

Vous pourrez emménager en janvier 2019, pour peu que vous prévenir le locataire 6 mois avant minimum par LRAR
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Merci pour votre réponse, mais j'avais en tête la loi Alur. Et avec celle ci, je ne suis pas sûr d'avoir tout compris.
D'après moi je dois attendre 2 ans après l'acquisition pour pouvoir donner congé. Donc je ne pourrai le faire qu'en septembre 2018. Seulement le congé doit être remis 6 mois avant la fin du bail : là je ne suis plus dans les clous et je repars pour 3 ans de bail donc janvier 2022...
Est ce que ma compréhension de la loi est bonne ?
Pierrecastor 31740 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionContributeurStatut 25 avril 2018 Dernière intervention > AlCapone - 4 juil. 2016 à 12:16
Hum, je me plante peut être, mais de ce que je sais, le changement de propriétaire ne change rien au bail du locataire. Donc congé possible pour Janvier 2019.
Sauf si vous avez une source légal pour :

D'après moi je dois attendre 2 ans après l'acquisition pour pouvoir donner congé.
C'est cet article qui me fait poser des questions : http://www.notaires.paris-idf.fr/actualites/loi-alur-et-location-immobiliere-le-conge-pour-reprise-et-le-conge-pour-vendre
Pierrecastor 31740 Messages postés mercredi 5 novembre 2003Date d'inscriptionContributeurStatut 25 avril 2018 Dernière intervention > AlCapone - 4 juil. 2016 à 14:06
C'est formulé d'une autre façon ici :

Sauf à porter une atteinte intolérable au droit de propriété, ces textes tentent d’encadrer et de limiter ces pratiques en obligeant le propriétaire à respecter des délais à compter de son acquisition. Il est donc imposé à ce dernier une durée de conservation:
-de 3 ans minimum avant de pouvoir exiger une libération du bien pour pouvoir revendre le bien, ceci, afin d’assurer au locataire une période complète de renouvellement de son bail. Par exemple, si la vente intervient deux ans avant la fin du bail en cours, l’acquéreur sera, dans ce cas, obligé d’atteindre la fin du renouvellement suivant de ce bail pour espérer revendre le bien libre, soit au total 5 ans (2 ans du bail en cours, plus les 3 ans du renouvellement).
-de 2 ans avant de pouvoir reprendre le bien pour se loger. Le congé donné par le propriétaire à l’expiration du bail en cours ne sera effectif qu’à l’issue d’un délai de deux années à compter de l’acquisition du bien. Par exemple, le bien est acquis 2 ans et demi avant l’expiration du bail en cours, celui-ci ira donc jusqu’à son terme initial, soit 2 ans et demi après l’acquisition. Autre cas de figure: le bien est acquis 1 an avant la fin du bail en cours, ce dernier sera prolongé

http://immobilier.lefigaro.fr/article/recuperer-un-logement-loue-le-conseil-du-notaire_25b5b960-ca90-11e5-bcb2-5bf0ac840fe6/
Avec les exemples ca me parrait clair, merci!
Commenter la réponse de Pierrecastor
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une